La Finlande et la Suède dans l’Otan : la Turquie dit non

Cette opposition pourrait compromettre l'élargissement de l'Alliance atlantique qui ne peut se faire qu'à l'unanimité. C'est aussi la première voix dissonante au sein de l'Alliance sur cette perspective d'élargissement.

2 mn

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré vendredi être opposé à une entrée de la Suède et de la Finlande dans l'Otan.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré vendredi être opposé à une entrée de la Suède et de la Finlande dans l'Otan. (Crédits : YVES HERMAN)

Un nouveau bras de fer en vue au sein des membres de l'Otan ? La Turquie, membre de l'Alliance atlantique depuis 1952, s'est déclarée vendredi opposée à l'entrée de la Finlande et de la Suède au sein de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord. C'est la première voix dissonante au sein de l'Alliance atlantique sur cette perspective d'élargissement.

"Nous suivons les développements au sujet de la Suède et de la Finlande et nous ne pouvons pas les voir de manière positive", a déclaré vendredi le président turc Recep Tayyip Erdogan à la presse.

Reprochant à l'Otan d'avoir accepté la Grèce, sa rivale régionale, il a ajouté : "nous ne voulons pas répéter pareille erreur". "Les pays scandinaves sont des refuges pour les organisations terroristes", estime aussi le président turc. Ankara reproche régulièrement aux pays occidentaux, et à la Suède en particulier, d'héberger sur leur sol des membres d'organisations considérées comme terroristes.

Dissuasion militaire

Depuis l'invasion de l'Ukraine, la Suède et la Finlande, qui s'étaient tenues à l'écart des alliances militaires durant des décennies, se préparent à une possible candidature pour intégrer l'Alliance Atlantique. Leur objectif : tenter de dissuader le pouvoir russe de les agresser alors que ces deux pays ont des frontières communes avec la Russie.

Lire aussi 7 mnLa Finlande, voisine sur 1.300 kilomètres de la Russie, fait un pas de plus vers une adhésion à l'Otan

L'entrée dans l'Otan nécessite l'accord de l'ensemble des pays membres. Dissonante, cette prise de position du président turc risque de heurter Washington et nombre de d'alliés européens, qui sont, eux, favorables à l'adhésion des deux pays scandinaves au sein de l'Alliance.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 14/05/2022 à 5:40
Signaler
Il commence à nous les gonfler le Turc

à écrit le 13/05/2022 à 22:57
Signaler
ca va se terminer en accord Finlande, Suède dan l'OTAN, Turquie dans l' UE.

à écrit le 13/05/2022 à 18:31
Signaler
Ca commence a être amusant.

à écrit le 13/05/2022 à 18:30
Signaler
Ca commence a être amusant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.