La guerre entre la Russie et l'Ukraine pourrait durer des années, prévient le chef de l'Otan (Jans Stoltenberg)

Dans un entretien au journal allemand Bild am Sonntag, le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a préparé les esprits à une guerre longue.

4 mn

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg
Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)

Le 24 février, quand Vladimir Poutine a lancé les troupes russes en Ukraine pour écraser le régime de Volodymyr Zelensky, beaucoup pensaient que Kiev tomberait en quelques jours. Après plus de trois mois de conflit et alors que le Donbass est en partie sous le contrôle de Moscou, la guerre pourrait durer des années, a averti le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg au journal allemand Bild am Sonntag.

 « Nous devons nous préparer à ce que (ce conflit) dure des années. Nous ne devons pas relâcher nos efforts et aider l'Ukraine, même si les coûts sont élevés, pas seulement en ce qui concerne le soutien militaire mais aussi en raison des prix de l'énergie et de l'alimentation qui montent. Ces coûts ne sont rien en comparaison de celui payé quotidiennement par les Ukrainiens au front », a déclaré le chef de l'Alliance atlantique.

Des propos qui confirment que la fragmentation de la mondialisation en plusieurs blocs est appelée à durer avec l'impérieuse nécessité pour les entreprises occidentales de réorganiser leur chaîne d'approvisionnement de manière structurelle.

Sommet de l'Otan fin juin

« En outre, si le président russe Vladimir Poutine devait atteindre ses objectifs en Ukraine, comme lors de l'annexion de la Crimée en 2014, "il nous faudrait alors payer un prix encore plus important », a ajouté Jens Stoltenberg, en exhortant les pays de l'alliance à poursuivre leurs livraisons d'armes à Kiev.

« Avec des armes modernes supplémentaires, la probabilité pour l'Ukraine de pouvoir repousser les troupes de (Vladimir) Poutine du Donbass augmenterait », a-t-il assuré.

Jens Stoltenberg, a indiqué plus tôt dans la semaine que les alliés continueraient à fournir à l'Ukraine des armes lourdes et des systèmes à longue portée et qu'il s'attendait à ce qu'ils conviennent d'un nouveau programme d'aide au pays lors d'un sommet de l'Alliance prévu à Madrid les 28, 29 et 30 juin.

Dans un entretien publié cette semaine par le National Defense Magazine, une publication américaine spécialisée, le général Volodymyr Karpenko, chef de la logistique de l'armée de terre ukrainienne, a reconnu que l'Ukraine avait perdu "environ 50%" de ses armements.

Lire aussi 7 mnVladimir Poutine : "L'Union européenne a complètement perdu sa souveraineté"

Zelensky croit à la victoire

Néanmoins, Volodymyr Zelensky croit toujours à la victoire Ce dimanche, de retour de Mykolaïv, une ville de la mer Noire où il rendait visite aux troupes stationnées à proximité et dans la région voisine d'Odessa, le président ukrainien a assuré que ses troupes gardaient le moral et quelles ne doutaient pas de la victoire.

« Nous ne donnerons le Sud à personne, nous allons tout reprendre, et la mer sera ukrainienne, elle sera sûre», a-t-il déclaré dans une vidéo publiée sur Telegram.

Ville portuaire et industrielle de près d'un demi-million d'habitants avant la guerre, Mykolaïv est toujours sous contrôle ukrainien. Mais sa position reste fragile non seulement parce qu'elle est proche de la région de Kherson, presque entièrement occupée par les Russes, mais aussi parce qu'elle reste une cible de Moscou du fait de sa position stratégique. Mykolaïv se trouve en effet sur la route d'Odessa, le plus grand port d'Ukraine, à 130 km au sud-ouest près de la Moldavie, lui aussi toujours sous contrôle ukrainien et au centre des discussions sur l'exportation bloquée des millions de tonnes de céréales ukrainiennes. La Russie, qui contrôle cette zone de la mer Noire malgré les tirs de missiles ukrainiens contre ses navires, explique que les eaux sont minées.

Par ailleurs, des combats qualifiés de "féroces" par les autorités ukrainiennes se poursuivent près de Severodonetsk, dans la région du Donbass, partiellement contrôlée par des séparatistes prorusses depuis 2014 et dont la Russie, après avoir échoué à prendre Kiev dans les premières semaines de son offensive, s'est fixé pour objectif de prendre le contrôle total.

Enfin, les forces ukrainiennes craignent une offensive au nord, depuis le Bélarus d'où les forces russes avaient commencé leur attaque.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 20/06/2022 à 11:54
Signaler
Les Etats-Unis feront tout pour ça, ce qui est logique, car ce sont eux qui ont suscité ce conflit par leurs actions à long terre (depuis le coup d'Etat dit "de la place Maidan") et en retirent tous les bénéfices (ruine de l'économie européenne, y co...

le 20/06/2022 à 13:13
Signaler
vous avez raison. Le temps joue pour nos "amis" américains.

à écrit le 20/06/2022 à 8:35
Signaler
OTAN: La guerre pourrait durer des années. Bah! Tant qu'il y aura de la chair à canon ukrainienne. Et que les larbins fabriqués et poussés par l' état profond us/ue s' exécuteront..

le 20/06/2022 à 10:36
Signaler
F. Asselineau, porte-parole du Poutine

le 20/06/2022 à 11:25
Signaler
@Alain On mesure bien là tte l' étendue de vos insuffisances géopolitiques. Quant à dire que vous agissez sur ordre, il y a une ..marge que je franchirai pas!.. Rappelez-nous tt de même à quel moment le "moumouté" nous a dem...

le 20/06/2022 à 14:15
Signaler
@Gédéon "Quant à dire que vous agissez sur ordre, il y a une ..marge que je franchirai pas!. Vous avez bien raison , votre chute serait fracassante. Il ne faut pas prendre votre cas personnel pour une généralité ! C'est très bien d'envoyer nos ma...

à écrit le 19/06/2022 à 23:38
Signaler
Quand le Donbass aura été « libéré », alors nous rentrerons dans une guerre larvée.. et nul besoin de l’alimenter. Et je crois les français, voire les européens, strictement opposés à ce que l’on intervienne, opposés aux sanctions qui nous coutent tr...

le 20/06/2022 à 11:49
Signaler
"Vous aviez a choisir entre la guerre et le deshonneur,, vous avez choisit le deshonneur vous aurez la guerre". W Churchill au retour de Chamberlin de Munich. Si Poutiune gagne, il sera confirmé dansle fait que nous sommes des etres decadents a qui o...

à écrit le 19/06/2022 à 21:45
Signaler
Les hommes ont été obligé de rester au pays pour aller se battre . Et pour plus de massacre ,l'Europe leurs envoi des armes ,comme cela ça dure ,dure ,dure ... Je suis certains que la plupart voulez fuir le pays pour sauver leur peau d'un massacre...

à écrit le 19/06/2022 à 15:10
Signaler
C'est une guerre par procuration. Sous prétexte "d'aider" l'Ukraine, l'Europe fait la guerre à la Russie, mais sur le territoire ukrainien uniquement. Les ukrainiens sont les dindons de la farce : L'état profond se sert d'eux comme chair à canon

le 20/06/2022 à 3:53
Signaler
@charlie. L'UE n'a aucun intérêt à cette guerre, le seul gagnant sur tous les points c'est l'Oncle Sam qui aura tous les bénéfices en ayant coupé les liens énergétiques de l'UE avec la Russie , en divisant les européens et en vendant ses armes par mi...

à écrit le 19/06/2022 à 13:22
Signaler
Car cela signifierait que l'agresseur puisse envisager la possibilité d'un affaiblissement durable de ses forces conventielles sans réagir. Je m'étonne que, au moins dans le discours, nous -le monde libre- continuons à pratiquer des erreurs grossi...

le 19/06/2022 à 16:20
Signaler
"des erreurs grossières fondées sur l'utilisation de modèles et de représentations périmés depuis un temps certain" Parleriez vous du Tsar?

à écrit le 19/06/2022 à 12:35
Signaler
Au cas ou vous ne l'auriez pas remarque les russes proposent depuis des années une nouvelle architecture de sécurité qui comprend la neutralite de l'Ukraine: l'OTAN assurant la securité de l'Ouest (zone proche de la Pologne), la Russie de l'Est (russ...

à écrit le 19/06/2022 à 12:08
Signaler
La vraie question : quand Poutine aura atteint ses objectifs et proposera la paix en même temps qu'une redéfinition des frontières de l'Ukraine, voudrons nous prolonger la guerre et nous rendrons nous encore plus coupables du prolongement de celle-ci...

le 19/06/2022 à 13:57
Signaler
Si on nous enlevait un tiers de notre territoire et tous nos accès à la mer, après avoir violé et massacré des milliers de nos compatriotes vous seriez donc prêt à signer la paix ? Vous êtes un sacré guerrier vous...

le 19/06/2022 à 14:08
Signaler
"quand Poutine aura atteint ses objectifs" En dehors de Marioupol, encerclée dès le début par les hordes montantes de Crimée et celles venant de la RPD, et l'apport des tchéchènes, quels objectifs atteints par Poutine ? Melitopol et Kherson, lâchée...

le 19/06/2022 à 19:47
Signaler
Fredo3040 : ou etait votre risible indignation selective quand l'otan et l'europe ont donne un bout de la Serbie a l'Albanie pour créer le Kosovo ?Ah la absent comme d'habitude

à écrit le 19/06/2022 à 11:44
Signaler
Non, si l'Ukraine reste en guerre, cela empêchera d'autant son adhésion à l'union Européenne. Il va falloir faire enfin les bons choix....

à écrit le 19/06/2022 à 11:22
Signaler
Dan l'émission "Esprit Public" de ce dimanche l'EELV, ancienne du PS, Aurélie Filippetti , se félicite de l'interdiction du parti communiste en Ukraine qui pour elle respecte maintenant (depuis cette interdiction donc comme en Pologne, aux Pays balte...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.