L'euro atteint son plus bas niveau en 20 ans face au dollar

Le billet vert profite de la détermination affichée par plusieurs membres de la Réserve fédérale américaine (Fed) de poursuivre le resserrement de la politique monétaire aux Etats-Unis quand l'Europe paye le prix de la crise énergétique qui menace le continent. A tel point que l'euro perdait 0,96%, ce lundi vers 17H30, à 0,9941 dollar, un plus bas depuis 2002
(Crédits : Reuters)

C'est de nouveau la dégringolade pour la monnaie unique. A tel point que l'euro perdait 0,96%, ce lundi vers 17H30, à 0,9941 dollar, un plus bas depuis 2002. C'est moins encore que le précédent record atteint mis juillet quand la devise européenne avait brièvement atteint 0,9998 dollar.

Lire aussiL'euro vaut moins d'un dollar : pourquoi cela pourrait durer

La livre britannique a, elle aussi, renoué avec son plus bas de 2022. « C'est une sale année pour la livre, qui se replie même face à l'euro alors que la Banque d'Angleterre a remonté ses taux à chaque réunion » depuis fin 2021, rappellent les analystes de OFX.

Crise énergétique

L'Europe paye, à nouveau, le prix de la crise énergétique qui menace le continent, entraînant avec elle une récession. Les prix du gaz continuent d'atteindre des sommets. Le cours du gaz européen (contrat à terme du TTF néerlandais) a bondi de plus de 20% ce lundi pour s'élever à 295 euros le mégawattheure (MWh), s'approchant des records historiques atteints dans les premiers jours de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. (voir graphique, évolution sur une semaine).

 .

gaz TTF

.

En outre, « l'Europe se prépare à une nouvelle fermeture du gazoduc Nord Stream 1 plus tard dans le mois », rappelle, ainsi, Craig Erlam, analyste chez Oanda. Le géant gazier Gazprom a averti que les livraisons de gaz seraient interrompues pour « maintenance » du 31 août au 2 septembre, au risque de raviver la peur d'une pénurie en Europe, où la Russie est accusée de chantage énergétique.

Lire aussiGaz : les stocks de l'Allemagne ne seront pas remplis cet hiver, des pénuries sont à prévoir dans certaines régions

D'autant que la vigueur du dollar rend les importations plus coûteuses, notamment pour les matières premières comme le pétrole dont le cours est fixé en dollars, accentuant une inflation déjà dévastatrice pour les consommateurs et les entreprises.

Et la semaine pourrait être douloureuse pour l'euro. Pour l'instant, en 2022, la devise s'était ressaisie après avoir flirté avec le seuil de la parité, mais « de mauvais indicateurs PMI mardi pourraient suffire à ancrer l'euro sous un dollar », prévient, Kit Juckes, analyste chez Société Générale.

Car de l'autre côté de l'Atlantique, malgré un léger affaiblissement de l'inflation américaine en juillet, la Réserve fédérale américaine (Fed) assure qu'elle va continuer de resserrer sa politique monétaire.

Vers une nouvelle hausse des taux américains

Si certains cambistes avaient parié que la Fed allait ralentir le rythme de ses hausses pour éviter que l'économie tombe en récession, plusieurs responsables de l'institut monétaire se sont efforcés de les convaincre que la montée des taux allait se poursuivre.

« Une nouvelle occasion de la Fed pour convaincre le marché sera le symposium de Jackson Hole », en fin de semaine, commente Ulrich Leuchtmann, analyste chez Commerzbank. Le patron de la Fed, Jerome Powell, s'exprimera vendredi, à l'issue de cette réunion des banquiers centraux.

Lire aussiÀ Jackson Hole, les banques centrales coincées entre l'inflation galopante et l'économie asphyxiée

.

Revivez la 1ère journée du Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 24/08/2022 à 7:28
Signaler
La faillite de l'union latine 2.0 est en marche...

à écrit le 24/08/2022 à 5:12
Signaler
Il est dit ici ou là que vis à vis de l'euro, le dollar monte...Lorsque l'on constate qu'en l'espace moins de 8 mois le change avec Euro/peso mexicain, la PERTE est de près de 12%. Quelle est, selon vous la devise qui se casse la figure?!

à écrit le 22/08/2022 à 22:14
Signaler
Pure spéculation car il est vrai que la Suisse n'est pas concernée, ni es usa? Que €1=$1, CELA peut encore s'expliquer mais que le franc suisse soit surévalué de presque 50%, non.

à écrit le 22/08/2022 à 21:13
Signaler
L'Europe est un continent vaincu. Les dirigeants n'ont pas su ou voulu empêcher 2 guerres mondiales fratricides, et la 3ème est en route. Avec un continent vaincu, divisé, sans vision profonde ni force militaire, il ne peut pas y avoir de monnaie ...

à écrit le 22/08/2022 à 15:40
Signaler
L'U.E. n'existant pas en tant qu'union ni fiscal, ni financière, plus trop économique non plus, la chute de l'EURO est inéluctable, elle a commencé dès 2020 avec le Covid et je me rappelle de la période que j'ai vécue aux Caraïbes entre 2009 et 2015 ...

à écrit le 22/08/2022 à 15:09
Signaler
Le but de ceux qui ont fait croire à l'Ukraine qu'elle rentrerait dans l'L'OTAN, pour déstabiliser l'UE et l'euro est atteint . Le roi dollar reste et restera pour longtemps la monnaie internationale.

à écrit le 22/08/2022 à 14:57
Signaler
Tout se passe comme prévu, donc, pas de raison de s'inquiéter Reste à comprendre pourquoi la direction européenne veut un euro faible. Elle a sûrement ses raisons, qui ne seront sans doute jamais publiées

le 22/08/2022 à 17:15
Signaler
@Charlie. Parce qu'un euro faible (par rapport au dollar) dope les exportations, le tourisme et c'est des emplois à la clé. Les monnaies fluctuent en permanence. Rien ne dit que la situation dans 1 ans sera la même.

le 22/08/2022 à 19:03
Signaler
C'est assez facile à comprendre. Un Euro faible permet d'importer de l'inflation ce qui permet de réduire mécaniquement le niveau de la dette en pourcentage de PIL. Macron et son sous ministre de l'économie l'avaient dit l'automne dernier donc avant ...

le 22/08/2022 à 20:17
Signaler
@Charlie, pour sauver l'Italie puis la France. Bref, pour sauver l'utopie européenne.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.