Le FMI somme les Etats-Unis de s'attaquer à la pauvreté

 |   |  226  mots
Les experts de l'institution internationale ont par ailleurs révisé à 2,2% leur prévision de croissance du PIB pour cette année
Les experts de l'institution internationale ont par ailleurs révisé à 2,2% leur prévision de croissance du PIB pour cette année (Crédits : © Jacky Naegelen / Reuters)
La pauvreté et l'inégalité qui règnent aux Etats-Unis pèsent sur l'avenir du bien-être économique du pays, selon l'examen annuel de la première économie mondiale publié ce mercredi par le Fonds monétaire international.

Le Fonds monétaire international (FMI) a pressé les Etats-Unis de lutter "de façon urgente" contre la pauvreté et l'inégalité, selon l'examen annuel de la première économie mondiale publié ce mercredi. Actuellement, un Américain sur sept vit dans la pauvreté et 40% d'entre eux travaillent. Le Fonds préconise des crédits d'impôts mieux ciblés et le relèvement du salaire minimum fédéral (actuellement de 7,25 dollars de l'heure).

Les experts de l'institution internationale ont par ailleurs révisé à 2,2% leur prévision de croissance du PIB pour cette année, soit un abaissement de 0,2 point de pourcentage par rapport à la prévision d'avril. Pour 2017, le FMI projette toujours une croissance de 2,5%.

Une remontée "très progressive" des taux d'intérêt

Vu le mouvement global de désinflation, la remontée des taux d'intérêt américains doit être "très progressive" et la Réserve fédérale (Fed) devrait se permettre d'accepter que l'inflation (actuellement de 1,1%) puisse dépasser provisoirement son objectif de 2%, estime le FMI.

"Malgré leur expansion, les Etats-Unis font face à un ensemble de forces qui vont peser sur la poursuite d'un plus grand bien-être économique", relève l'institution internationale, citant le vieillissement de la population, celui des infrastructures, la diminution de la classe moyenne et la polarisation accrue des revenus.

(Avec AFP).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/06/2016 à 12:38 :
C'est vrai, elle a raison Mme FMI, il y a trop de pauvres..................aux USA qui se jettent sur les hamburgers !!
a écrit le 28/06/2016 à 12:19 :
si il n'y a pas de pauvres comment voulez vous que les riches s'aperçoivent qu'ils sont riches !
a écrit le 26/06/2016 à 17:23 :
Mme Subprime spotted?
a écrit le 23/06/2016 à 11:48 :
60% du septième de la population pauvre ne travaille pas alors que le taux de chômage est très bon (autour de 5). Cherchez l'erreur...L'erreur vient qu'on comptabilise dans le chômage les demandeurs d'emploi. Les gens ne demandent que lorsqu'ils s'attendent à être un jour servis. En France, s'ils n'attendent plus d'emploi, mais ils attendent au moins des allocations dont la demande d'emploi est la condition. Aux US, ils n'ont rien à attendre donc le taux de chômage est bon.
Réponse de le 24/10/2016 à 12:56 :
Erreurs, Le chomage au USA est identique a celui en France et en Belgique, soit alentour de 8-10%; la verité, c'est qu'il y a un nombre conséquent de gens qui ne peuvent plus y prétendre.
il y a 50 millions de pauvres aux USA, dont 2 millions d'enfants vivant dans des centres pour sans abris ou autres.
Je vous recommande de lire "Mad in USA: Ravage du modèle economique Americain" pour comprendre la realité sociale de ce pays, qu'on cherche a imposer en Europe et ailleurs dans le monde.
Depuis Reagan, ils sont quasiment revenus au temps de Zola...
a écrit le 22/06/2016 à 20:55 :
ça fait sacrément tâche sur le bilan de Obama...on est pas si mal en Europe...
a écrit le 22/06/2016 à 17:35 :
Si madame Lagarde accepte de tancer les USA, c'est qu'elle est prête à perdre son poste, à la moindre occasion parce que eux, ne la rateront pas..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :