Etats-Unis : la Fed promet une hausse des taux "dans les prochains mois"

La présidente de la banque centrale américaine a renforcé vendredi l'hypothèse d'un nouveau tour de vis monétaire en juin ou en juillet, après celui de décembre.
Janet Yellen s'est montrée plus confiante que par le passé dans la vigueur de l'économie américaine.
Janet Yellen s'est montrée plus confiante que par le passé dans la vigueur de l'économie américaine. (Crédits : © Kevin Lamarque / Reuters)

Un nouveau resserrement du crédit se profile aux Etats-Unis. La présidente de la banque centrale américaine (Fed), Janet Yellen, a affirmé vendredi 27 mai qu'une hausse des taux d'intérêt sera "appropriée probablement dans les prochains mois" si l'économie le permet.

"Il est approprié (...) pour la Fed de relever progressivement et prudemment dans le temps notre taux d'intérêt au jour le jour, et probablement dans les mois à venir une telle initiative serait opportune", a-t-elle notamment déclaré.

Janet Yellen, qui s'exprimait lors d'un entretien à la tribune de l'Université d'Harvard, a expliqué qu'elle s'attendait à ce que le marché du travail continue de s'améliorer et à ce que l'inflation remonte vers l'objectif de 2% de la Fed.

Les cours du pétrole et du dollar semblent "se stabiliser"

La présidente de la Fed a ainsi renforcé l'hypothèse d'un nouveau tour de vis monétaire en juin ou en juillet, qui a ressurgi la semaine dernière après la publication du compte-rendu de la dernière réunion du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC). Tout en mettant en garde contre un relèvement trop brutal des taux, elle a paru plus confiante que par le passé dans la vigueur de l'économie américaine:

"L'économie continue de s'améliorer (...) la croissance semble accélérer", a-t-elle observé.

Alors que la faiblesse des cours du pétrole et la vigueur du dollar figurent parmi les facteurs régulièrement mis en avant pour expliquer que l'inflation aux Etats-Unis ne parvienne pas à atteindre l'objectif de la Fed, Janet Yellen a déclaré vendredi qu'ils "semblent à peu près se stabiliser". Elle a aussi dit ne pas avoir constaté "beaucoup d'amélioration dans la croissance des salaires ce qui donne à penser qu'il reste de la marge sur le marché du travail".

Deux hausses de taux évoquées pour cette année

La hausse des taux envisagée pourrait intervenir lors de la prochaine réunion du FOMC les 14 et 15 juin, ou lors de la réunion suivante, les 26 et 27 juillet, a atteint 60% et a plus que doublé en un mois.

La Fed a déjà relevé ses taux en décembre, pour la première fois en près de 10 ans. Depuis, elle s'est toutefois abstenue de les relever à nouveau en raison du ralentissement de l'économie mondiale et des turbulences sur les marchés financiers en début d'année. Lors de sa réunion de mars, elle a évoqué deux hausses de taux cette année.

Les prix des obligations du Trésor ont baissé et le dollar s'est apprécié après ces déclarations, tandis que Wall Street a légèrement réduit ses gains.

(Avec Reuters)