Le monde compte presque autant de réfugiés que la France d'habitants

Le nombre de réfugiés et personnes déplacées est en forte hausse (+9,74%) par rapport au chiffre de 2014 (59,5 millions), selon le rapport annuel du Haut-commissariat aux réfugiés.
L'Europe est au coeur de l'actualité concernant la question des réfugiés mais beaucoup se trouvent ailleurs.

"Un être humain sur 113 est aujourd'hui déraciné, il est demandeur d'asile, déplacé interne ou réfugié." Le nombre de déplacés et de réfugiés ayant fui les multiples conflits et persécutions dans le monde a atteint le niveau record de 65,3 millions en 2015, a annoncé lundi le HCR (Haut-commissariat aux réfugiés).

Ce nombre est en forte hausse (+9,74%) par rapport au chiffre de 2014 (59,5 millions). Dans le détail, le nombre de réfugiés - personnes ayant quitté leur pays - s'est élevé à 21,3 millions, et celui des personnes déplacées - ayant quitté leur foyer sans quitter le pays - à 40,8 millions. On comptait également l'an dernier 3,2 millions de demandeurs d'asile dans les pays industrialisés.

     | Lire Réfugiés : "Les Européens découvrent la réalité que vivent le Liban et la Jordanie depuis 4 ans"

Plus que d'habitants au Royaume-Uni

Selon ce rapport statistique annuel du HCR, c'est la première fois que le seuil des 60 millions de personnes réfugiées et déplacées a été franchi, et cela représente plus que la population du Royaume-Uni et presque autant que la population française (66,23 millions au 1er janvier 2016 selon l'Insee).

Le Haut-commissaire aux Réfugiés, Filippo Grandi, qui a pris ses fonctions début 2016, estime que "les facteurs menaçant les réfugiés se multiplient". Et de souligner :

"Un nombre terrifiant de réfugiés et de migrants décèdent en mer chaque année, sur terre les personnes fuyant la guerre ne peuvent poursuivre leur voyage car les frontières sont fermées."

L'Europe dans le prisme de l'actualité

La question des réfugiés a dominé l'actualité européenne en 2015, mais le rapport montre "que la grande majorité des réfugiés à travers le monde se trouve ailleurs", dans des pays proches des situations de conflit.

De fait, l'Union européenne a reçu un peu moins de 290.000 demandes d'asile pour le premier trimestre 2016, une baisse d'un tiers par rapport au dernier trimestre 2015, d'après des données d'Eurostat.

(avec AFP et Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/06/2016 à 12:22
Signaler
Comparaison n'est pas raison: On pourrait également écrire il y a prés de 200fois de réfugiés dans le monde que d'Islandais ! Où encore écrire qu'il y a 20 fois moins de réfugiés dans le monde que de Chinois !! Après, on fait comment, avec des instit...

à écrit le 20/06/2016 à 11:01
Signaler
Il faut bien dire que les pays "occidentaux" non rien fait pour empêcher cela mais au contraire, par des interventions pas très claires qui ne concernaient que leurs propres intérêts, ont accentué ce déplacement de population!

le 20/06/2016 à 12:11
Signaler
@Bah: ces populations étaient au 20e siècle des colonies des uns ou des autres. Elles ont demandé et acquis leur indépendance vis-à-vis des infidèles que nous sommes. Que ces populations veuillent bien maintenant se gérer elles-mêmes et ne pas envahi...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.