Le Royaume-Uni signe pour 50 milliards d'euros de contrats avec la Chine

 |   |  525  mots
Au-delà des contrats, David Cameron s'est félicité de la coopération croissante des deux pays dans le domaine financier, la Chine désirant s'appuyer sur le pôle de la City de Londres pour entre autres renforcer le caractère international de sa monnaie, le renminbi.
Au-delà des contrats, David Cameron s'est félicité de la coopération croissante des deux pays dans le domaine financier, la Chine désirant s'appuyer sur le pôle de la City de Londres pour entre autres renforcer le caractère international de sa monnaie, le renminbi. (Crédits : Reuters Suzanne Plunkett)
Energie, tourisme, aviation... Le Premier ministre britannique, David Cameron, s'est félicité de la signature d'une série de contrats totalisant "presque 40 milliards de livres" à l'occasion de la visite d'Etat, de quatre jours, du président chinois Xi Jinping. Au passage, l'électricien français EDF en profite aussi.

Il ne cache pas sa satisfaction. Le Premier ministre britannique, David Cameron, a salué, mercredi 21 octobre, la signature d'un "nombre énorme de contrats totalisant presque 40 milliards de livres" (environ 50 milliards d'euros) à l'occasion de la visite d'Etat du président chinois Xi Jinping, la première de ce type depuis dix ans.

"Les accords conclus pendant cette visite renforcent un partenariat qui se développe", s'est réjoui David Cameron lors d'un discours devant un parterre d'entrepreneurs des deux pays.

Collaboration énergétique entre la Chine et le Royaume-Uni

Le Premier ministre a ainsi évoqué la signature de contrats pétroliers et gaziers entre le géant pétrolier britannique BP et la China Huadian Corporation pour un montant de 12 milliards de livres (soit 9 milliards d'euros). BP devrait vendre 1 million de tonnes de gaz naturel liquéfié par an au cours des vingt prochaines années.

"(Cet accord) marque une entente sur le long-terme entre BP et la Chine concernant l'approvisionnement en gaz naturel liquéfié. Il va également jouer un rôle important dans l'amélioration et la diversification énergétique de la Chine et pour soutenir sa croissance", s'est félicité Bob Dudley, le Pdg de BP dans un communiqué.

La Chine s'est aussi engagée à financer un tiers du projet de nouvelle centrale nucléaire qui doit être bâtie par le français EDF dans le sud-ouest de l'Angleterre pour un total de 18 milliards de livres (soit 24, 5 milliards d'euros). L'entreprise publique chinoise China General Nuclear Power Corporation (CGN) apportera à elle seule 6 milliards de livres (soit 8,2 milliards d'euros) à la réalisation des deux réacteurs de type EPR sur le site de Hinkley Point.

La nouvelle centrale nucléaire d'Hinkley Point sera la première qui sera mise en chantier en Europe depuis la catastrophe de Fukushima en 2011 et la première en Grande-Bretagne depuis 1995. Elle devrait produire suffisamment d'électricité pour plus de cinq millions de foyers.

    | Lire: Nucléaire : EDF s'associe au chinois CGN pour construire les deux EPR de Hinkley Point

Paquebots, moteurs : les autres contrats avec la Chine

Le motoriste britannique Rolls Royce a, de son côté, signé un contrat de vente et d'entretien de moteurs avec le conglomérat chinois HNA (présent dans les secteurs de l'aviation, du tourisme, de la finance...) pour équiper sa flotte aérienne (Hainan Airlines, Tianjin Airlines et Capital Airlines). Le montant s'évalue à 1,4 milliard de livres, détaille un communiqué du motoriste.

Parmi les autres contrats, le croisiériste anglo-saxon Carnival, leader mondial de la croisière, a signé un accord de coentreprise avec China State ShipBuilding Corporation (CSSC) et le fonds souverain China Investment Corporation (CIC) afin d'exploiter une flotte de paquebots destinés au marché chinois, et surtout de répondre à une demande croissante dans le pays. Cet accord avait été décidé fin 2014, mais vient d'être officialisé à Londres le mercredi 21 octobre.

Par ailleurs, Merlin, deuxième groupe mondial spécialisé dans les parcs à thèmes après Disney, a annoncé la signature d'un accord avec China Media Capital (CMC) pour l'ouverture d'un parc d'attractions Legoland près de Shanghai pour un montant de 194 millions de livres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2015 à 19:23 :
@ BONSOIR ; Grâce à . HOLLANDE ce genre e contrat ne risque plus d 'arriver pour notre pays les Chinois on trop peur que notre Grand Timonier à la dernière minute change d'avis comme avec les bateaux russes .... bateaux pourtant payés d'avance mais avec M. HOLLAND rien n'est impossible..... au fait M. HOLLANDE votre stupide embargo a coté combien aux cn tribuables français ???? MERCI DE BIEN VOULOIR REPONDRE !!!
a écrit le 22/10/2015 à 16:36 :
Et après Cameron va nous parler des droits de l'Homme :-) Ce qui est irritant n'est pas tant qu'il signe des contrats pour progresser économiquement, mais cette hypocrisie permanente. D'ailleurs c'est quoi les droits de l"homme en Chine ? Sur les 2-3 dernières décennies, la Chine a sorti quelque 700-800 milions de personnes de la misère, alors que nous avons enfoncé nos pauvres.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :