Les positions d'Emmanuel Macron critiquées en Israël

L’escale à Doha du chef d'Etat français suscite peu d’attentes du côté des autorités de l’État hébreu.
Hier soir, tapis rouge pour le chef de l’État français à l’aéroport de Doha, au Qatar.
Hier soir, tapis rouge pour le chef de l’État français à l’aéroport de Doha, au Qatar. (Crédits : © Ludovic MARIN / POOL / AFP)

Le président français a prévenu hier Israël que l'objectif d'une « destruction totale du Hamas » devait être « précisé », car il risquait d'engendrer « dix ans » de guerre. Quelles seront ses chances d'obtenir un résultat tangible à Doha ? Une chose est sûre : son homologue israélien, Benyamin Netanyahou, a fait rentrer ses émissaires du Qatar, dont une équipe du Mossad, estimant que le dialogue était « dans l'impasse », puisque le Hamas n'a « pas respecté sa part de l'accord prévoyant la libération de tous les enfants et femmes selon une liste reçue et approuvée par lui ».

Vu d'Israël, ce périple d'Emmanuel Macron suscite peu d'attentes. La trêve d'une semaine rompue par le Hamas avec des tirs de roquettes vendredi à l'aube, la reprise des opérations militaires de Tsahal à Gaza, et la confirmation depuis vingt-quatre heures de la mort de sept otages israéliens civils, après la libération au compte-gouttes de 84 femmes et enfants israéliens (dont 4 des 8 otages ou portés disparus français) sur 240 captifs, a changé le contexte.

Lire aussiLibération des otages : le Hamas maître des horloges

Le dernier souci des Israéliens

La position que le président français défend sur le conflit israélo-palestinien en général, et depuis les événements du 7 octobre en particulier, passe mal. « Déjà, la visite en Israël du président Macron le 24 octobre a été ici jugée tardive, rappelle, à Tel-Aviv, l'historienne Miriam Rosman, spécialisée dans les relations franco-israéliennes. Il n'avait pas d'autre choix après la venue du président américain, Joe Biden, et celle du chancelier allemand, entre autres. Et le fait que 40 ressortissants français ont été tués pendant les massacres, le plus grand nombre de victimes civiles françaises tuées hors de l'Hexagone ces dernières années. Emmanuel Macron a rencontré les familles des otages et des victimes français. Il a tenu de beaux discours, mais l'interview accordée à la BBC durant laquelle il a exhorté Israël à arrêter de tuer des femmes et des enfants à Gaza a beaucoup choqué. »

« Le soutien de la France en ce moment, c'est un peu le dernier souci des Israéliens, avance pour sa part Élodie Tordjman, une résidente de Rehovot (sud de Tel-Aviv) d'origine française, qui officie comme coach pour dirigeants d'entreprise. Dans ce dossier, le président Macron est considéré comme hors jeu, à la différence de Poutine, dont le rôle a été évoqué dans la libération des otages russo-israéliens. » À l'en croire, la position d'Emmanuel Macron à l'égard de la recrudescence des actes antisémites dans l'Hexagone n'est pas non plus passée inaperçue. « C'est un peu facile de dire "je suis contre" ou que "s'en prendre à un Juif c'est toujours chercher à atteindre la République" et de ne pas participer à la marche à Paris. Cela revient à exacerber des problèmes identitaires que la France a manqué de résoudre depuis quarante ans. Le président veut ménager sa large minorité musulmane, et a peur de fâcher. »

Ses déclarations sur la défense israélienne ont aussi eu le don de hérisser. « L'affirmation selon laquelle "Israël a le droit de se défendre, mais en respectant le droit international" est paternaliste, fait valoir pour sa part Valérie Kalifa, une franco-israélienne de Tel-Aviv. Israël n'est pas une ancienne colonie de la France. Macron sait que nous le connaissons parfaitement, que nous le respectons ; mais l'Occident, au vu de ses guerres menées, a peu de leçons à donner. Sa proposition éphémère d'une force internationale pour contrer le Hamas a été très peu commentée ou critiquée. »

Mobilisation pour les otages

En attendant, hier soir, « place des otages » à Tel-Aviv, face au QG de l'armée, l'heure était de nouveau à la mobilisation pour soutenir les familles de captifs. Elles avaient rencontré ce week-end le procureur de la Cour internationale de Justice de La Haye, Karim Khan. « Je serais totalement inutile si je n'enquêtais pas sur les cas dans lesquels des enfants ont été kidnappés dans leur lit et des survivants de l'Holocauste emmenés captifs », leur a-t-il confié, pour sa première visite dans le pays.

Parmi les orateurs annoncés lors du rassemblement, on comptait certains otages libérés lors de la trêve militaire, dont les récits de captivité relatant les tortures physiques et psychologiques ont bouleversé le pays pendant toute la semaine. Mais aussi Shai Gross, le plus jeune survivant de l'opération Entebbe, mise sur pied en 1976 par l'État hébreu à la suite du détournement d'un vol Air France. Tout un symbole.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 04/12/2023 à 1:41
Signaler
Les israéliens vont trop loin, regardez al djazira vous verrez des images insoutenables, les civils tues, des pères portant leurs enfants morts sous les bombes ! Comment voulez vous qu'ils ne veulent pas se venger ? Ah l’État hébreux pleure leurs qu...

le 04/12/2023 à 10:43
Signaler
Nos médias classiques ne montrent pas les images d'al jazeera qu'ils considèrent comme un complice du Hamas , en réalité ,cela arrangent nos médias car effectivement ces images insoutenables pourraient retourner un peu plus une partie de la populatio...

le 04/12/2023 à 16:32
Signaler
J'ai aussi visionné quelques images du MASSACRE du 7 octobre; Vous voulez faire des équivalences dans la sauvagerie, le massacre de bébés, de vieilles femmes violées et tuées, et j'en passe. Le HAMAS n'est pas une génération spontanée, il est arrivé ...

à écrit le 04/12/2023 à 0:21
Signaler
Ces divergences sont de façade, la France a apporté son soutien “inconditionnel “ à Israël, pas besoin du Robert pour en comprendre la portée. De même les américains fournissent armes et munitions tout en exprimant leur emoi face au carnage en cours...

à écrit le 03/12/2023 à 13:54
Signaler
Emmanuel Macron a peut-être raison quand il dit que la destruction du Hamas entraînerait 10 ans de guerre mais il oublie de dire qu’un cessez-le-feu suivi d’un retour des belligérants chez eux, donc un retour rapide à la normale, ferait qu’une attaqu...

le 04/12/2023 à 22:28
Signaler
Le FLN algérien et le Viêt-minh vietnamien étaient considérés par la puissance coloniale de l’époque comme des mouvements terroristes alors qu’ils bénéficiaient du soutien d’une bonne partie de la population. Des indigènes certes mais des êtres humai...

à écrit le 03/12/2023 à 11:59
Signaler
Quoi que dise Macron ils seront toujours en désaccord, pourtant sur ce sujet il a fait preuve d'une grande habileté mais vu d’Israël évidemment c'est différent. Il leur faudra plusieurs années pour comprendre que détruire le Hamas n'est pas possible ...

le 03/12/2023 à 19:21
Signaler
Des que l’on sort de nos frontières, la voix de notre Président ne porte plus….. Il a tellement changé de positions que plus personne ne cherche plus à décrypter ce qu’il a voulu dire. En fait, le seul effet est de montrer aux Français qu’il veut fa...

à écrit le 03/12/2023 à 10:30
Signaler
Emmanuel Macron fait le travail de Guterres ,il me semble.La France se porte si bien et est si forte et écoutée,qu’il s’autorise à faire la leçon à Israël.Quand à Mr Guterres,il sert à quoi?

à écrit le 03/12/2023 à 10:12
Signaler
"car il risquait d'engendrer « dix ans » de guerre" En plus des 70 ans d'avant donc.

le 03/12/2023 à 18:11
Signaler
La désunion européenne est trop dépendante des pétrodollars pour se les mettre à dos. Il serait temps que les israeliens se rende compte de l'hypocrisie des élites européennes à leur égard.

à écrit le 03/12/2023 à 9:01
Signaler
Il est prudent et il a raison, l'opinion s'est retourné en même temps que la barbarie sur le terrain.

le 03/12/2023 à 9:32
Signaler
la france gronde de plus en plus fort votre job est d'instaurer le calme dans ce pays ceci est votre fonction que vous refuser préférant jouer au madone d'aéroport et d'aller donner des conseil a ceux qui n'en n'ont pas le besoin occuper vous de l...

le 03/12/2023 à 10:01
Signaler
Heu... je comprends pas !

à écrit le 03/12/2023 à 8:30
Signaler
Macron !? quelque fois c'est DE GAULLE d'autre fois c'est PETAIN !! c'est ça LA FRANCE !! si bien que tout le monde se méfie de nous ! ......

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.