Mer Rouge : des bateaux de commerce attaqués avec des missiles et des drones par les Houthis

Trois navires commerciaux qui naviguaient dans les eaux internationales dans le sud de la mer Rouge ont été visés par des attaques provenant du Yémen, a annoncé dimanche l'armée américaine, en dénonçant « une menace directe envers le commerce international et la sécurité maritime ».
(Crédits : Aziz El Yaakoubi)

Grosse tension sur le transport maritime en mer Rouge. Et plus particulièrement dans sa partie sud, dans le détroit de Bab el-Mandeb, l'une des voies maritimes les plus stratégiques de la planète, qui relie la Mer Rouge (et le canal de Suez), au golfe d'Aden et plus largement à l'océan Indien.

Quinze jours après la prise par les rebelles Houthis du navire marchand Galaxy Leader propriété d'une société britannique elle-même propriété d'un homme d'affaires israélien, trois navires commerciaux qui naviguaient dans les eaux internationales dans le sud de la mer Rouge ont été visés dimanche 3 décembre par des attaques depuis le Yémen, notamment avec des missiles et de drones, a annoncé le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom). Ce dernier a dénoncé « une menace directe pour le commerce international et la sécurité maritime ».

Plus tôt, les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, avaient annoncé avoir mené une « opération » contre deux « navires israéliens dans le détroit de Bab el-Mandeb » en représailles à la guerre menée par l'armée israélienne contre le Hamas palestinien à Gaza. Une information contredite par le porte-parole en chef de l'armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, qui a déclaré que les deux navires n'avaient aucun lien avec Israël.

Lire aussiCatherine Colonna et Sébastien Lecornu : « L'urgence doit être une trêve durable entre Israël et le Hamas »

Intervention du destroyer USS Carney

Le destroyer USS Carney, un navire de guerre américain, a pourtant porté assistance à trois bateaux commerciaux ayant émis des appels de détresse après des tirs de missile et de drone depuis des territoires contrôlés par les Houthis, a indiqué l'armée américaine dans un communiqué, en précisant que l'USS Carney avait abattu trois drones qui se dirigeaient vers lui. Le destroyer a également détecté un missile, tiré depuis une zone du Yémen contrôlée par les Houthis, qui a fini sa course près d'un navire battant pavillon des Bahamas, le Unity Explorer. Le cargo a ensuite signalé des dégâts mineurs causés par un autre missile provenant d'une zone tenue par les rebelles.

Le Number 9, un vraquier battant pavillon panaméen, a déclaré avoir été endommagé par un missile du Yémen, sans déplorer de victime. Le Sophie II, de même pavillon, a indiqué avoir aussi été touché, sans subir de dégâts importants. Ce dernier n'est pas cité par les Houthis. Leur revendication mentionne uniquement l'attaque du Unity Explorer et dy Number 9 -, l'un visé avec un « missile », l'autre « avec un drone », indique le communiqué.

Plus tôt dimanche, la société de sécurité maritime Ambrey avait  rapporté qu'un navire de marchandises britannique avait été touché par un tir de roquette en mer Rouge, « à environ 34,5 km à l'ouest-nord-ouest de Mocha, au Yémen ». Selon Ambrey, la propriété et la gestion du navire attaqué étaient liées à Dan David Ungar, un citoyen britannique répertorié comme résident israélien dans le principal annuaire des entreprises du Royaume-Uni.

L'Iran pointée du doigt par l'armée américaine.

« Nous avons également toutes les raisons de croire que ces attaques, bien que lancées par les Houthis au Yémen, sont entièrement financées par l'Iran », a avancé le Centcom, ajoutant que « les Etats-Unis vont envisager toutes les réponses appropriées en étroite coordination avec leurs alliés et partenaires internationaux ».

Car les rebelles ne vont pas relâcher la pression. Ils assurent qu'ils continueront à cibler les navires israéliens « jusqu'à ce que l'agression israélienne contre nos frères de la bande de Gaza cesse », ont-ils déclaré. Les rebelles font partie de ce qu'ils qualifient d'« axe de la résistance » contre Israël, avec des groupes soutenus par l'Iran, comme le Hamas palestinien ou le Hezbollah libanais.

Lire aussiLes positions d'Emmanuel Macron critiquées en Israël

La multiplication des incidents maritimes a incité la semaine dernière les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Canada, Allemagne, Italie, Japon) à exhorter les rebelles à cesser de menacer la navigation internationale et à libérer le Galaxy Leader et son équipage.

Une tentative de capture du M/V Central Park, un pétrolier appartenant à une société liée à Israël, a par ailleurs été déjouée récemment dans le Golfe d'Aden par un destroyer américain, le USS Mason, qui a interpellé dans la foulée les cinq assaillants présumés, supposés être des pirates somaliens.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 04/12/2023 à 9:29
Signaler
Envoyons 2 fregates francaises de Djibouti, pour remettre un peu d'ordre au Yemen, et re-imposer les Lois internationales, Quelques coups de canon et une presence militaire navale devrait suffir !!

à écrit le 04/12/2023 à 8:56
Signaler
Amusant les chiites Houthis qui font une guerre aux sunnites au Yémen sont solidaires des sunnites du Hamas ???

à écrit le 04/12/2023 à 8:33
Signaler
on est presses de savoir si l'extreme ultra gauche va s'indigner de tant de bienveillance, ou si on va avoir droit a la meme indignation selective qu'avec leurs amis du hamas, tolerant car laique car de gauche

le 04/12/2023 à 8:48
Signaler
@churchill - Charabia.

à écrit le 04/12/2023 à 8:11
Signaler
"une menace directe envers le commerce international" Phrase qui doit s'adresser aux aliénés des marchés financiers à savoir qui ne sert à rien ils veulent repartir à fond et comme ils possèdent tout même nos politiciens ils repartiront à fond et apr...

à écrit le 04/12/2023 à 8:00
Signaler
C est drôle les houthis n ont pas été si actif pour ne pas dire silencieux quand la Chine a réduit et esclavage les ouighours : 2 poids 2 mesures quand il s agit de l Occident … comme quoi tout cela : Palestine etc est manipulés par le Hamas , l ´Ir...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.