Décret Trump anti-immigration : la bataille judiciaire continue

Le décret anti-immigration de Donald Trump, signé le vendredi 27 janvier, ne sera pas resté bien longtemps en vigueur. Suspendu le vendredi 3 février par la justice américaine, les tentatives de l'administration Trump pour le rétablir ont échoué.
Le décret signé par Trump est censé interdire pour 90 jours l'entrée aux Etats-Unis aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane.
Le décret signé par Trump est censé interdire pour 90 jours l'entrée aux Etats-Unis aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane. (Crédits : © Carlos Barria / Reuters)

La bataille pourrait durer plus longtemps que prévu. Samedi 4 février, le département d'Etat américain a annoncé qu'il autorisait toute personne avec un visa en cours de validité à se rendre aux Etats-Unis, afin de se conformer à l'avis rendu par un juge fédéral de Seattle, bloquant ainsi le décret anti-immigration de Donald Trump. Dans la soirée, le département américain de la justice a fait appel de cette décision.

Dimanche matin, une cour d'appel fédérale a rejeté ce recours et a demandé au département américain de la justice d'apporter de nouveaux éléments permettant d'étayer leur demande. Elle a également demandé aux deux Etats à l'origine de la première plainte contre le décret, Washington et le Minnesota, de fournir des documents pour appuyer leur dossier.

Donald Trump exprime sa colère sur Twitter

Parallèlement à la bataille judiciaire, Donald Trump a utilisé son arme favorite pour faire passer ses idées : Twitter. Dans une série de tweets, le nouveau président américain s'en est pris aux décisions de la justice américaine et du juge Robart en particulier :

Traduction : "Où va notre pays quand un juge peut arrêter une interdiction de voyager faite pour des raisons de sécurité intérieure et quand n'importe qui, même avec des mauvaises intentions, peut entrer aux Etats-Unis".

Pour rappel, le décret bloqué vendredi était censé interdire pour 90 jours l'entrée sur le territoire américain aux ressortissants de sept pays à majorité musulmane : Libye, Somalie, Iran, Irak, Syrie, Yémen et Soudan. Il devait également stopper pour quatre mois l'arrivée de réfugiés sur le sol américain.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 05/02/2017 à 18:35
Signaler
Le système se protège et veille à ce que rien lui échappe c'est naturel , il a peur de l'obscurité donc il combat , c'est souvent le déchainement dans certains médiats où il devrait plutôt être neutre .

à écrit le 05/02/2017 à 18:16
Signaler
N'était-ce pas en 2009/2010 qu'Obama a recouru à un tel Décret pour interdire l'immigration en provenance de l'Irak, pendant 9 mois ? C'est si grave de vouloir empêcher l'immigration venant de pays soumis à des troubles et à un état de guerre observ...

à écrit le 05/02/2017 à 17:13
Signaler
Anti-immigration, c'est la version française, car pour beaucoup d'Américains, il s'agit de la défense du territoire. Je doute d'autre part que Trump veuille empêcher les gens talentueux de venir aux US :-)

à écrit le 05/02/2017 à 13:21
Signaler
Trump pond des decrets comme il tweete..., sans réfléchir et sans travailler le dossier. Que son décret soit légitime ou pas, il ne faut pas s'étonner qu'il y ait des blocages.

à écrit le 05/02/2017 à 13:10
Signaler
C'est le problème du système installé depuis des lustres des personnes souvent issues des parties et à travers règlements et lois cherchent le moyen d'entraver l'action de celui qu'ils jugent un intrus. C'est souvent la résistance souvent sans visage...

le 05/02/2017 à 14:20
Signaler
@Didier: ce qu'a décidé Trump est contraire à certains principes établis (constitution, lois, etc) qu'un seul homme ne peut pas changer fort heureusement. Il y a des contrepouvoirs. C'est cela la démocratie également. Je vous invite à relire Montesqu...

le 05/02/2017 à 15:04
Signaler
1) le vote populaire dites-vous. Trump a obtenu 3 millions de voix de moins que son adversaire et est néanmoins élu président, en raison d'un système électoral qui était peut être adapté aux USA des origines mais ne l'est plus. 2) les exemples ne m...

le 05/02/2017 à 15:47
Signaler
Cher Didier, Un juge s'appuie sur la loi et sur ce qui établit et organise et le fonctionnement d'un Etat, sa Constitution. C'est grâce à ce système que Trump, bien qu'il ait eu moins de suffrages que Clinton, a été élu. C'est aussi celui-ci qu'il ...

le 05/02/2017 à 15:56
Signaler
D accord avec vous !!le politique élu qui ne convient pas à la classe politique installée depuis toujours est systématiquement critiqué et descendu en flèche ::et le peuple qu il la élu est désavoué !!un jour ce peuple fera respecter ses décisions pa...

le 05/02/2017 à 17:46
Signaler
@bruno_bd; En effet, Trump a perdu le vote populaire, sauf qu'un détail semble être oublier! La Californie est l'état le plus peuplé avec 50 millions d'habitants. C'est le même et seul état où les 2.5 millions de voix d'écarts sont présents. Il y au...

le 06/02/2017 à 11:12
Signaler
@MontBlanc : je ne comprends pas votre remarque : en quoi le fait que la Californie soit le plus peuplé des états et que cet état ait massivement voté Clinton aurait influencé les résultats ? Au contraire un vote en sa faveur mieux réparti dans les ...

le 06/02/2017 à 19:06
Signaler
@@Didier: 1) si on revenait au temps de Montesquieu, voire plus loin, tu aurais été pendu pour le vol d'une pomme. Et dans la France actuelle, ce petit juge aurait probablement été muté sur le plateau du Larzac. 2) La constitution américaine, que tu ...

le 06/02/2017 à 20:37
Signaler
@mortimer : le fait que des présidents US aient été élus sans avoir obtenu le vote populaire est quand même une rareté : 2 au XIXè siècle, le déplorable GW Bush en 2000, qui est largement responsable de bien des problèmes actuels et récents, de l'ins...

le 06/02/2017 à 21:55
Signaler
@Bruno_bd: 1) le système electoral américain fait que le "winner takes it all" dans un état où il a la majorité et qu'ensuite il faut compter sur les grands électeurs. 2) le fait d'être élu sans majorité n'est pas rare du tout en France. Aucun candid...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.