Open source : quand internet révolutionne le partage

 |   |  219  mots
(Crédits : Flickr)
Si le numérique fait de chaque citoyen un client captif, certains défendent le logiciel libre comme éthique philosophique. État des lieux de la liberté informatique aux quatre coins du monde.

Depuis la généralisation d'Internet dans tous les domaines de la société, la problématique des logiciels propriétaires, opposés aux logiciels libres, est devenue cruciale, quoiqu'encore ignorée par la grande majorité des utilisateurs. Par définition, le logiciel libre peut être exploité, amélioré et distribué par tous. Or, la plupart des logiciels auxquels nous recourons quotidiennement sont dit "propriétaires" : leur code source appartient à de grandes entreprises, qui en tirent des bénéfices conséquents. Les résistants de l'open source y voient ainsi un enjeu philosophique autant qu'un choix de société : les nouvelles technologies devraient être contrôlées par leurs utilisateurs, plutôt que de limiter leur liberté à leur trouver des alternatives.

Solutions concrètes

En adoptant un point de vue résolument optimiste, Internet ou la révolution du partage montre comment le logiciel libre peut apporter des solutions concrètes dans une multitude de domaines : l'accès aux soins, l'agriculture, la diffusion de la connaissance ou une meilleure répartition de la richesse créée. Un éclairage fascinant sur la bataille que se livrent, aux quatre coins du monde, les multinationales, défenseurs d'un système capitaliste, et les partisans de l'open source, qui militent pour la société du partage.

Documentaire de Philippe Borrel (France, 2017, 56mn)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2019 à 18:02 :
si on ne change pas le noyau de la politique , alors autant croire que les manipulateurs réparent ceux qu'ils cassent
a écrit le 20/05/2019 à 8:13 :
Il faut également prendre en compte, l'accès aux pays sous développés de l'open source. En France, la gendarmerie est sous Linux.
a écrit le 19/05/2019 à 19:27 :
J'ai déjà visionné ce document..le problème qu'il pose est réel. Surtout dans le domaine de l'agriculture et de la pharmacie...
a écrit le 19/05/2019 à 11:24 :
Le logiciel libre ou open source devrait être la norme dans tout ce qui est service public et services au public et sauf exception dûment précisée, les logiciels propriétaires devraient y être interdits. Dans les entreprises et le domaine privé, une campagne active visant à favoriser les logiciels libres devraient être lancée tous les ans. Dans la pratique, force est de constater que la plupart des entreprises surtout les PME ne connaissent que les logiciels de Microsoft ou exceptionnellement ceux d'Apple donc les enjeux de libre utilisation des logiciels sont totalement absents de leurs préoccupations.
Réponse de le 23/05/2019 à 7:49 :
Vous avez raison. Hélas, nos politiques sont corrompus par les mastodontes du privé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :