Pékin prêt à entrer (ou augmenter ses parts) dans le capital des groupes énergétiques russes

Selon l'agence de presse Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, alors que les sanctions occidentales contre la Russie commencent à toucher l'énergie, Pékin est en pourparlers avec ses entreprises d'État chinoises, dont China National Petroleum (CNPC), China Petrochemical, Aluminum Corp et China Minmetals, pour qu'elles achètent ou augmentent leurs participations dans des entreprises russes du secteur de l'énergie et des matières premières, notamment le géant du gaz Gazprom et le producteur d'aluminium Rusal.

6 mn

(Crédits : Jason Lee)

« L'amitié entre les deux peuples (la Chine et la Russie, Ndlr) est solide comme un roc et les perspectives de coopération future sont immenses ». En tenant ces propos ce lundi en pleine vague de sanctions internationales contre la Russie, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, ne pouvait pas si bien dire pour exprimer sa relation politique et économique avec Pékin, qui s'est considérablement renforcées depuis l'invasion russe de la Crimée en 2014 et de précédentes sanctions contre le régime poutinien. Et pour cause, cette amitié pourrait permettre à la Russie d'atténuer l'effet des sanctions occidentales expliquent certains experts, même si Pékin n'est pas prêt à tous les sacrifices.

Lire aussi 6 mnPétrole russe : pourquoi s'en passer sera une véritable gageure

Certaines discussions ont débuté

Selon l'agence de presse Bloomberg, qui cite des sources proches du dossier, Pékin est en pourparlers avec ses entreprises d'État chinoises, dont China National Petroleum (CNPC), China Petrochemical, Aluminum Corp et China Minmetals, pour qu'elles achètent ou augmentent leurs participations dans des entreprises russes du secteur de l'énergie et des matières premières, notamment le géant du gaz Gazprom et le producteur d'aluminium Rusal. Certaines discussions entre les entreprises énergétiques chinoises et russes auraient même déjà débuté, selon des sources concordantes, fait valoir Bloomberg. Interrogés par l'agence financière anglo-saxonne, CNPC et China Petrochemical (connu sous le nom de Sinopec Group) ont refusé de commenter, selon les responsables de communication de ces sociétés. L'organisme de réglementation des actifs publics chinois Sasac, Aluminum Corp. of China et Minmetals n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires. Les représentants de Gazprom et de Rusal n'ont pas fait de commentaire immédiat en raison d'un jour férié en Russie.

"Chacun aide l'autre dans son développement" (Vladimir Poutine)

Pour rappel, les présidents Xi Jinping et Vladimir Poutine ont signé le mois dernier, avant les Jeux olympiques d'hiver, une série d'accords visant à stimuler l'approvisionnement russe en gaz et en pétrole, ainsi qu'en blé. Gazprom et Rosneft figuraient parmi les géants russes de l'énergie qui ont scellé des accords lors de la rencontre des deux dirigeants à Pékin. Reçu en grande pompe, Vladimir Poutine, avait indiqué que l'l''amitié sino-russe est un "exemple de relation digne, où chacun aide et soutient l'autre dans son développement".

Selon Bloomberg, tout accord aurait pour objectif de soutenir les importations de la Chine, qui se concentre de plus en plus sur la sécurité énergétique et alimentaire, et non de montrer son soutien à l'invasion de la Russie en Ukraine, que n'a pas, néanmoins, condamné Pékin.

La guerre de la Russie en Ukraine a accru la pression sur la Chine pour sécuriser ses importations alors que le coût de l'énergie, des métaux et des denrées alimentaires atteint des niveaux sans précédent. Inquiets de l'impact de la flambée des prix sur l'économie, les hauts responsables du gouvernement chinois ont donné l'ordre de donner la priorité à la sécurité de l'approvisionnement en matières premières, avait rapporté Bloomberg la semaine dernière.

Moscou regarde vers l'Asie

Toutefois, un investissement de la Chine pourrait contribuer à consolider les efforts de Moscou pour accélérer le "pivot vers l'Asie" grâce à des accords d'approvisionnement en pétrole et en gaz. La Chine a doublé ses achats de produits énergétiques russes pour atteindre près de 60 milliards de dollars au cours des cinq dernières années. Le gazoduc Power of Siberia a commencé à envoyer du gaz en Chine en 2019, et Gazprom est déjà en pourparlers avec la Chine au sujet d'un autre itinéraire qui pourrait être signé cette année, lui permettant éventuellement d'expédier du carburant provenant de champs gaziers qui approvisionnent l'Europe.

La Chine a promis de maintenir des relations commerciales normales avec la Russie malgré l'exode massif des entreprises européennes et américaines. BP, Shell Plc et Exxon Mobil Corp. ont pris le secteur de l'énergie par surprise en se retirant d'actifs russes valant des milliards de dollars. En revanche, TotalEnergies a conservé ses participations actuelles. Parmi les investissements énergétiques actuels de la Chine en Russie, CNPC détient une participation de 20 % dans le projet Yamal LNG et une participation de 10 % dans Arctic LNG 2, tandis que Cnooc Ltd. possède également 10 % d'Arctic.

Lire aussi 7 mnPourquoi TotalEnergies ne veut pas quitter la Russie, contrairement aux autres pétroliers occidentaux

La Chine détient les plus grandes réserves de change en euros et en dollars

La Chine, qui s'abstient de condamner l'intervention russe et réfute le terme "d'invasion", s'oppose elle à toute sanction contre Moscou. Fort de son rôle dans le commerce mondial, le géant asiatique dispose de très loin des plus importantes réserves de change en euros et en dollars. La Chine a "les moyens financiers d'aider la Russie" et est le seul pays à pouvoir

"Quand le rouble avait chuté à cause des sanctions" liées à la Crimée, la Chine a accepté d'être payée en yuans, sa devise, pour compenser la hausse des importations en dollars. Mais soucieux de préserver ses intérêts économiques et de ne pas s'attirer les foudres de l'Occident, Pékin n'est pas prêt à tout pour aider Moscou à contourner les sanctions.

En attendant les exportations chinoises vers la Russie ont bondi depuis le début de l'année de 41,5%, alors qu'elles ont connu un tassement en janvier-février, ne progressant que de 16,3% seulement sur un an.

-----------------

Xi Jinping appelle à "la plus grande retenue" dans le conflit ukrainien

Le président chinois Xi Jinping a appelé mardi à "la plus grande retenue" dans le conflit ukrainien lors d'un appel avec les dirigeants français Emmanuel Macron et allemand Olaf Scholz, a rapporté la télévision chinoise. La Chine, qui garde de bonnes relations avec Moscou, s'est jusqu'à présent refusée à parler d'invasion de l'Ukraine et s'est contentée de "regretter" le conflit dans ce pays, tout en disant "comprendre" les préoccupations russes en matière de sécurité. Mais lors d'un entretien téléphonique avec Emmanuel Macron et Olaf Scholz, l'homme fort de Pékin a assuré que la Chine était "profondément peinée d'assister à une nouvelle guerre sur le continent européen", selon des propos rapportés par la télévision publique CCTV.

"Nous souhaitons appeler à la plus grande retenue afin d'éviter une crise humanitaire à grande échelle", a-t-il ajouté, sans dénoncer pour autant l'offensive lancée le 24 février par le président russe Vladimir Poutine contre son voisin.

Il a dit à ses interlocuteurs "apprécier les efforts de la France et de l'Allemagne afin d'agir comme médiateurs en Ukraine" et assuré que Pékin était prêt lui aussi à jouer "un rôle actif".

"Nous devons soutenir ensemble les pourparlers de paix entre la Russie et l'Ukraine", a-t-il plaidé, alors que trois sessions de négociations au Belarus n'ont pour l'heure pas mis fin à la guerre.

La Chine "se tient prête à apporter une aide humanitaire à l'Ukraine", a-t-il promis. Xi Jinping a répété l'opposition de principe de son pays à des sanctions internationales, jugeant que les mesures prises contre Moscou "causeront du tort à toutes les parties".

(Avec Bloomberg et AFP)

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 29
à écrit le 02/06/2022 à 19:46
Signaler
bonjour déjà il serait bien que la Chine envoie un avion cargo uniquement humanitaire à l Ukraine comme ils en parlent et cela peut être faire réfléchir Poutine de stopper cette guerre cela serait un bon geste de leurs part et une solution à ce co...

à écrit le 02/06/2022 à 19:45
Signaler
bonjour déjà il serait bien que la Chine envoie un avion cargo uniquement humanitaire à l Ukraine comme ils en parlent et cela peut être faire réfléchir Poutine de stopper cette guerre cela serait un bon geste de leurs part et une solution à ce co...

à écrit le 09/03/2022 à 21:42
Signaler
Ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Éditions. Un récit épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Écrit par un observateur attentif et sans parti-pris de la Chine. Lecture édifiante ...

à écrit le 09/03/2022 à 17:28
Signaler
La Chine prend les européens et les américains pour des imbéciles. Cela n'est pas la première fois après avoir imposé sa loi pour les entreprises s'implantent sur son territoire, le transfert de technologie avec des méthodes mafieuse, le vol de breve...

le 09/03/2022 à 18:55
Signaler
Écoute évitons tout problème qui pourrait nous être fâcheux et allons taper sur des Africains. Si on sait pas pourquoi eux le seront et ça nous f'ra du bien.. pis y sont habitués...

à écrit le 09/03/2022 à 13:46
Signaler
Comme quoi TOTAL a raison de rester en Russie

à écrit le 09/03/2022 à 8:00
Signaler
Alliance de circonstance qui ne tiendra pas dans le long terme.Poutine et l'europe ont vraiment foiré : la Russie est naturellement tournée vers l'europe pas vers la chine qui va lui causer , à terme, bien plus de soucis que les européens. En tous ca...

à écrit le 08/03/2022 à 23:22
Signaler
La Chine + La Russie cela fait gros ! Il y a deux lectures : La 1er , la Chine avale la Russie peut probable . La deuxième : la Chine est avec la Russie .On peut ajouter aussi dans ce cas de figure les opportunistes et ceux qui nous aiment bien : l...

le 09/03/2022 à 10:13
Signaler
La neutralité de l Ukraine n est pas une solution ni adaptée a l objectif de Poutine de retrouver les frontières de l union soviétique d’ avant 1997… si on ne réagit pas les dominos que sont les pécho tomberont et les chars et missiles russes seront...

le 09/03/2022 à 10:16
Signaler
La neutralité de l Ukraine n est pas une solution ni adaptée a l objectif de Poutine de retrouver les frontières de l union soviétique d’ avant 1997… si on ne réagit pas les dominos que sont les peco tomberont et les chars et missiles russes seront ...

le 09/03/2022 à 10:17
Signaler
La neutralité de l Ukraine n est pas une solution ni adaptée a l objectif de Poutine de retrouver les frontières de l union soviétique d’ avant 1997… si on ne réagit pas les dominos que sont les peco tomberont et les chars et missiles russes seront ...

le 09/03/2022 à 10:34
Signaler
«  sauver nos vieux et sacrifier notre jeunesse » : vous rigolez j espère … vous avez des œillères quel manque de stratégie et géostratégie de votre part et enfermenent sur sa petite personne . Ce qui est-ce. Jeu c est la démocratie même nos valeurs...

le 09/03/2022 à 10:35
Signaler
«  sauver nos vieux et sacrifier notre jeunesse » : vous rigolez j espère … vous avez des œillères quel manque de stratégie et géostratégie de votre part et enfermenent sur sa petite personne . Ce qui est-ce. Jeu c est la démocratie même nos valeurs...

à écrit le 08/03/2022 à 20:02
Signaler
La troisième guerre mondiale se met en place , la Chine devient le protecteur de la Russie , il faut boycotter les produits chinois pour l affaiblir tant qu il est encore temps Chaque produit chinois acheté à bas coût permettra à l empire du milieu ...

le 09/03/2022 à 2:08
Signaler
Vous faites erreur, le travail de l'Etat Chinois est de continuez a avoir des prix stables pour la population, d'avoir l'essence au alentour de 1 euro, d'avoir un prix stable du gaz, d'eviter d'avoir les gilets jaune. pourquoi fait on du business av...

le 09/03/2022 à 5:02
Signaler
@marc Il y'a les bonnes guerres et les mauvaises, les bons envahisseurs et les mauvais. Ceux qui servent les intérêts du régime en place, et ceux qui lui nuisent :-) Posez pas trop de questions aux drones du néoliberalisme woke, ils n'ont pas ...

à écrit le 08/03/2022 à 18:10
Signaler
La Chine est en train de s'acheter la Russie. Poutine va "couler" la Russie qui va inexorablement basculer à l'Est. Poutine a perdu. Il nous faut seulement le contenir sur les frontières de l'OTAN et surtout nous préparer à affronter la Chine en nous...

le 09/03/2022 à 4:59
Signaler
Il nous parle de la Russie mais il ne se rend pas compte qu'il est en train de faire racheter par les mêmes en même temps xD XD A croire que la propagane offcielle attire un profil aux dispositions intelectuelles très particulières :^)

à écrit le 08/03/2022 à 17:26
Signaler
La défaite de Poutine ou plutôt de la Russie, sera double. Non seulement, elle devra reculer sous le poids des sanctions mais en plus, elle perdra une bonne partie de sa dépendance économique au profit de la Chine, grande gagnante de ce conflit à con...

le 09/03/2022 à 4:55
Signaler
Pour l'instant c'est ce qui reste de l'armée ukrainienne qui recule, et sans doute le discernement des bot de l'Otan qui inondent le net de leurs fanfics toutes plus ridicules que les autres. Tu t'es pris pour quoi Daniel ? T'as l'impression de d...

à écrit le 08/03/2022 à 17:21
Signaler
Les riches du monde ont massivement subventionné la Chine qui maintenant peut subventionner l’ennemi des riches du monde du moins annoncé par leurs médias. Le fameux retour de bâton, l'arrogance crasse d'occidentaux cupides et faibles qui se paye cas...

à écrit le 08/03/2022 à 16:28
Signaler
Excellent. Je serais à la place de l'Otan et de l'UE je rendrais enfin compte plus il y aura de sanctions et de livraisons d'armes à l'Ukraine et plus cette guerre va durer, pour une fin que l'on connait déjà. L'Ukraine se rendra et sera intégrée à...

le 08/03/2022 à 17:39
Signaler
votre analyse ne regarde que vous; les suivants sur la liste etant les pays baltes, puis les ex peco, le tout avec la politique des petits pas, comme hitler en son temps.......la seule facon que la russie survive sera un sursaut chez eux pour compren...

le 09/03/2022 à 4:51
Signaler
@Churchill Je ne sais pas de quoi tu parles, mais visiblement l'overdose de propagande otanesque n'a pas l'air de te faire du bien... Ceux qui vont se faire dérouiller c'est les régimes occidentaux, dès que la Chine va se décider à conquerir Ta...

à écrit le 08/03/2022 à 16:27
Signaler
La grande "amitié" entre Alibaba et ses 40 fidèles... jusqu'à la nationalisation.

à écrit le 08/03/2022 à 16:18
Signaler
Real politik des chinois qui vont racheter la russie à bas prix.

à écrit le 08/03/2022 à 15:56
Signaler
il ne manquait plus que la chine c'est flippant ont ne sait pas jusqu'où ira toutes ces horreurs nous esperons tous bientôt

le 08/03/2022 à 19:50
Signaler
Les russes ont pas encore envoyés de défoliant ni d'uranium appauvri car on le serait déjà ( j'trouve d'ailleurs que ça manque ça dans la propagande ). Donc ça reste propre. Par contre chuis pas sur que vous n'ayez pas quelques soucis dans vo'te bou...

à écrit le 08/03/2022 à 15:55
Signaler
il ne manquait plus que la chine c'est flippant ont ne sait pas jusqu'où ira toutes ces horreurs nous esperons tous bientôt

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.