Pour entrer aux États-Unis, on vous demandera désormais votre pseudo Facebook

 |   |  458  mots
Pour entrer aux Etats-Unis comme simple touriste, il vous faut maintenant donner un peu plus que votre empreinte.
Pour entrer aux Etats-Unis comme simple touriste, il vous faut maintenant donner un peu plus que votre empreinte. (Crédits : Reuters)
Dans le premier épisode de la dernière saison de la série "Black Mirror", l'héroïne se voit refuser l'accès à un vol parce que sa "note" sur les réseaux sociaux n'est pas assez élevée... Si on est encore loin de ce futur cauchemardesque, une mesure prise par les autorités américaines pourrait bien nous en rapprocher.

C'est le moment où vous allez regretter d'avoir utilisé un jeu de mots douteux en tant que pseudo sur Facebook... Les autorités américaines ont ajouté le 20 décembre une ligne surprenante au formulaire ESTA rempli par chaque touriste étranger ne disposant pas de visa avant son arrivée sur le sol américain : la possibilité de communiquer ses identifiants sur certains réseaux sociaux.

Ainsi, l'arrivant peut renseigner son pseudo Facebook, Twitter, YouTube, Instagram ou encore Google+. Même le regretté réseau social de vidéo courte Vine y est présent. Si cette fonction, repérée par le site américain Politico, peut paraître anodine (surtout que cette fonction est pour l'instant facultative), elle pose de réels problèmes en matière de respect de la vie privée.

ESTA

Le formulaire ESTA, pour Electronic System for Travel Authorization, doit être rempli par les touristes n'ayant pas besoin de visa, soit ceux qui viennent pour un séjour de moins de 90 jours aux États-Unis. Pour ne passer que par ce système, il faut provenir d'un des 38 pays faisant partie du programme d'exemption de visa (Visa Waiver Program), dont la France fait partie.

L'ombre du scandale de la NSA plane encore

L'idée d'intégrer les réseaux sociaux des arrivants ne date pas de la semaine dernière. Elle avait déjà été évoquée au cours de l'été dans le cadre de la refonte globale de ce fameux questionnaire. L'idée d'une telle mesure est de détecter plus facilement les individus potentiellement dangereux, comme ceux ayant un lien avec un groupe terroriste, par exemple. En effet, les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés comme un outil de propagande et de recrutement par des groupes terroristes comme Daech.

La puissante Internet Association, qui représente les géants du secteur comme Google, Facebook ou Twitter, avait rejoint le camp des opposants à cette mesure dès le moment où elle a été évoquée. Lier les comptes de réseaux sociaux au formulaire pose d'évidentes questions de respect de la vie privée. Si le champ n'est pas marqué comme un "champ obligatoire", il est à parier que bon nombre d'utilisateurs décideront de le remplir de leur plein gré, afin d'éviter des complications et un interrogatoire poussé une fois sur place.

Et le flou demeure total quant à la réelle utilisation que comptent faire les services américains de ces informations. Depuis le scandale des écoutes de la NSA révélées par Edouard Snowden, on sait que l'administration américaine peut poser ses yeux et ses oreilles sur à peu près toute forme de communication...

Pas de quoi rassurer les méfiants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2017 à 18:15 :
THEME: « Nouvelle politique étrangère du Président Trump des USA trouble le sommeil
de la petite Europe et du monde arabe : un coin d’explication ?»

Tout le monde sait que le Président Trump prône une politique étrangère fondée sur deux doctrines politiques essentielles : Islationisme et le nationalisme (intérêt américain d’abord…).
L’histoire de la vie européenne est émaillée des guerres à répétition dont les deux dites ″mondiales ″ plutôt que mondialisées ! La prospérité de l’Europe est le fruit des pillages des ressources naturelles des colonies de l’Amérique latine, de l’Asie et particulièrement de l’Afrique !

En rapport avec les USA, les relations euro-américaines sont marquées tantôt par la solidarité d’intérêts coloniaux communs notamment dans le pillage des ressources du tiers monde, tantôt par un ″distinguo″ entre intérêts américains et intérêts européens !

Pour le Président Trump, les USA ont beaucoup supporté les frais en ressources financières et humaines pour sauver la stabilité de l’Europe et assurer sa sécurité (voir le rôle des USA dans les guerres mondialisées par l’Europe et l’intervention des USA, qui n’avait rien à avoir dans ces guerres meurtrières de l’Europe.)

Depuis la fin de la 2ème guerre, les USA a conçu le plan de la reconstruction et de la sécurisation de l’Europe avec le ″Plan Marshall″ et la création de l’OTAN.
Entre temps, la petite Europe continue à coloniser, à néo-coloniser les pays étrangers spécialement africains !
Bien plus, l’Europe s’emploie à déstabiliser et à détruire les pays dont, à ses yeux, les dirigeants politiques ne respectent pas les valeurs occidentales considérées comme universelles imposables à tous les Etats du monde (démocratie et droits de l’homme) et pourtant, le Droit international de la Charte de l’ONU reconnait aux peuples du monde entier, le droit à l’″autodétermination″ politique !
Les interventions étrangères intempestives de l’Europe occidentale ont amené effectivement aux assassinats politiques, à la destruction méchante des pays quasi-émergents d’Afrique et du Moyen-Orient (Lybie, l’Irak, Tunisie…).

Une des conséquences majeures des politiques des ″grandes puissances européennes″ est le gigantesque mouvement migratoire des populations victimes vers l’Europe et la radicalisation des comportements des certains groupes de la religion musulmane, formant ainsi des vastes réseaux des mouvements internationaux terroristes et que les Etats européens, cause de ce phénomène, ont difficile à maitriser et le monde se trouve ainsi devant une menace permanente (les attentats de Paris, Bruxelles, Londre…) le démontre aisément .

Au jour d’aujourd’hui sur le terrain, l’Europe accuse des incohérences politiques et stratégiques : l’Eurosceptisme des Etats, le Populisme et les Nationalismes mettent en mal la doctrine de J.Delor pour une ″Europe-nation″ et la politique étrangère de l’Union européenne, si elle existe, n’est pas visible sur le terrain, sauf peut-être à l’égard de la RDC pour sa mauvaise démocratie !
Dans une certaine mesure, on ne peut pas reprocher aux USA de prendre des mesures de protection de ce grand pays démocratique du monde sans pour autant craindre la destruction de l’Europe américain !

La petite Europe doit commencer à se prendre en charge en relations internationales comme nous l’exigeons nous-mêmes africains pour notre sécurité internationale dans un système politique international de coopération entre les acteurs civilisés des jeux et enjeux équilibrés des intérêts pour tous et pour chacun.
Le Président Trump mérite notre considération !

DIUR KATOND
Professeur aux Universités
a écrit le 31/12/2016 à 12:02 :
on pourra dire ce qu'on veut : les USA sont le moteur de la guerre en Syrie/Irak et ils restent pourtant (relativement) à l'écart des attentats ! : leurs méthodes seraient elles les bonnes, n'en déplaise (désolé pour la faute!!) aux "droits de l'hommistes" ????
a écrit le 31/12/2016 à 12:01 :
on pourra dire ce qu'on veut : les USA sont le moteur de la guerre en Syrie/Irak et ils restent pourtant (relativement) à l'écart des attentats ! : leurs méthodes seraient elles les bonnes, n'en déplaisent aux "droits de l'hommistes" ????
a écrit le 30/12/2016 à 22:47 :
Je me marre ! Tous ces béotiens qui divulguent leurs infos personnelles sur Face de Bouc et consorts vont bientôt apprendre ce qu'il en coûte. Les gens sur les fichiers de la Stasi n'avaient pour la plupart rien à se reprocher non plus, et pourtant ! Si c'est pas toi, c'est donc ton frère. Je n'en ai point, c'est donc quelqu'un des tiens.. et tu te retrouves en taule parce que tu connais quelqu'un qui connait quelqu'un que tu ne connais pas, mais qui est sur la liste rouge :-)
a écrit le 30/12/2016 à 20:04 :
A EVITER ABSOLUMENT ces " réseaux sociaux ", c'est compromettre toute sa vie Pro et Privée.
a écrit le 30/12/2016 à 16:57 :
entre notre laxisme et leur intransigeance en matière de frontière il y a surement un juste milieu ; il n'en reste pas moins vrai qu'ils sont souverains pour l'entrée sur leur territoire une notion que nous avons largement oubliée
a écrit le 30/12/2016 à 11:35 :
On pourra aussi en toute ingénuité donner ses identifiants sur le Dark net?
a écrit le 30/12/2016 à 11:33 :
Pour faire court, les U.S.A. sont souverains en ce qui concerne les formalités d'entrée sur leur territoire. Oui, je sais, c'est un concept curieux pour un Européen, qui accepte qu'un million de personnes passent les non-frontiéres de l'Europe sans formalités aucunes, et devant le fait accompli fait semblant d'avoir décidé de les inviter, mais c'est comme ça.
Et la décision de ceux à qui ça ne plaît pas de ne plus s'y rendre est tout à fait respectable.
Réponse de le 31/12/2016 à 22:58 :
Ce que tu écris prouves une grande ignorance des USA. Des millions d'Hispaniques venus du Mexique, Venezuela, Nicaragua, Chili, etc etc sont rentrés illégalement aux USA , avec l'approbation et pour le grand plaisir des patrons américains , pour faire les boulots difficiles et mal payés : ouvriers du bâtiment, construire les routes et ponts, faire le ménage, bosser dans les usines, etc.
a écrit le 30/12/2016 à 10:24 :
Aller aux US pour voir LA, NY, Miami, mdr, il y a tellement de belles choses à voir en France et en Europe...! Les amerloques deviennent de plus en plus toc toc, le rêve américain n'existe même plus au cinéma, qu'ils restent chez eux et le monde ira beaucoup mieux...!
a écrit le 29/12/2016 à 22:46 :
Dans le domaine de la paranoïa sécuritaire et du non-respect de la vie privée, on pouvait penser que les u$a avaient touché le fond. Cette question ajoutée au formulaire ESTA (qui fourmille déjà de questions idiotes) - même si la réponse est facultative - prouve que non seulement ils ont touché le fond, mais aussi qu'ils creusent encore.
a écrit le 29/12/2016 à 20:19 :
Je n'ai pas de pseudo, j'utilise mon vrai nom, je n'ai pas de vie privée, je suis indifférent à ce que pensent les autres et cela m'est complètement égal que la NSA (ou le FSB si je veux aller en Russie) sachent ce que je fais. De toutes façons, la NSA peut être au courant de tout, si vous avez un compte Facebook.
Lorsque vous écrivez sur Facebook, la doctrine américaine veut que tout écrit est censé être fait en Californie, donc aux USA, où que vous habitiez dans le monde.
Réponse de le 31/12/2016 à 12:04 :
perso, j'utilise un pseudo mais, comme vous , je me moque bein que le FBI ou la CIA sachent que je me balade sur des sites pornos !! Si on reste dans les clous, quelle importance...
a écrit le 29/12/2016 à 19:30 :
C'est du grand n'importe quoi !!
Il suffit de créer des comptes poubelles.
C'est comme la question (sur ce même formulaire) qui demande si vous avez participé aux crimes nazis de la 2ème guerre mondiale....qui a déjà répondu "oui" ????
Réponse de le 29/12/2016 à 22:49 :
Il y aussi celle-ci, qui n'est pas piquée des hannetons :

«Pendant votre séjour avez-vous l'intention de commettre des actes hostiles aux USA ? OUI / NON»
Réponse de le 30/12/2016 à 11:38 :
Il manque une question complémentaire : "si oui préciser date et lieu de ces actes".
Réponse de le 31/12/2016 à 22:01 :
@pseudo: pas tout à fait comme tu l'imagines. Le mensonge est un délit majeur en Amérique du Nord, et tu pourrais avoir des ennuis sérieux et te voir interdit à vie de territoire :-)
Réponse de le 02/01/2017 à 3:12 :
@PatrcikB, je veux bien croire que la NSA a d’énormes moyens, mais de là à remonter jusqu’à moi depuis un compte poubelle, vide de contenu, que j'utilise plusieurs PC...sous linux...etc.... Jusqu’à preuve du contraire il n'est pas interdit par la loi d'avoir un compte poubelle. Et puis être interdit à vie de territoire américain, je commence à me l'imposer tout seul...
a écrit le 29/12/2016 à 18:04 :
Ah bon ? Parce que les afficionados des réseaux sociaux n'ont qu'un seul compte ? Les aficionados de la mode qui aiment les chaussures ont plus d'une paire, eux. Donc croire connaître leur goût en leur demandant d'en présenter une paire... c'est "ridicoulous".
C'est comme les parents qui sont amis sur Facebook avec leurs enfants et croyant que c'est le seul compte de leur ptichoun sont rassurés de pouvoir surveiller leurs connaissances...
a écrit le 29/12/2016 à 13:19 :
Facebook semble un outil d'état, le coup de l'étudiant seul dans sa chambre devenant milliardaire reste peu crédible.
Microsoft a réussi à s'imposer mondialement à partir des années 80, sous le nom d'IBM cela aurait été beaucoup plus difficile car suspect.
Réponse de le 29/12/2016 à 19:24 :
C'est clair. Facebook est un truc made in NSA. Zuckerberg n'est qu'une façade.

Idem effectivement pour Microsoft. Et c'est le cas aussi pour Apple, qui a permis l'introduction de l'ordinateur personnel (Apple I puis II). Le coup des 2 jeunes aux dents longues qui conquièrent le monde à partir de leur garage, la bonne blague. Les élites en place créent des nouvelles entreprises pour donner l'impression qu'il y a du mouvement, du renouvellement. Alors que derrière, ce sont toujours elles qui sont aux commandes.
a écrit le 29/12/2016 à 10:52 :
Je n'ai aucun "compte" et je m'en porte très bien... et je n'irai jamais aux US. Que les américains en fasse autant, qu'ils restent chez eux et le Monde ne s'en portera pas plus mal. US GO HOME.
Réponse de le 29/12/2016 à 16:39 :
Vous m'avez coupé l'herbe sous les pieds !
Vaut mieux visiter Florence, Prague ou Saint-Petersbourg plutôt que ... Las Vegas, Los Angeles ou Chicago...
Réponse de le 30/12/2016 à 11:43 :
J'y suis allé, et on ne m'y reprendra pas. J'ai eu droit à un très long interrogatoire de l'immigration, et pas moyen de leur faire comprendre que j'y allais à mon corps défendant et sans la moindre bribe d'intention d'y rester, parce que pour eux nous rêvons tous de nous introduire illégalement dans leur paradis.
a écrit le 29/12/2016 à 10:48 :
Et si on a pas facebook on ne pourra pas aller aux états unis donc ?!
Réponse de le 29/12/2016 à 15:24 :
Ne pas aller aux States ? On peut s'en remettre.
Réponse de le 30/12/2016 à 11:51 :
Vous peut-être mais soyez certain que tous les gens ne pensent pas comme vous.
a écrit le 29/12/2016 à 9:54 :
Qui se souvient de Laure, cette jeune française au pair de 19 ans arrêtée et emprisonnée à Seattle pendant 24 heures pour avoir été prise pour une immigrée clandestine, puis expulsée sur le champ.? Ce pays est devenu totalement parano et ne donne plus envie d'y aller.
http://www.lepoint.fr/monde/un-sejour-aux-etats-unis-vire-au-cauchemar-14-07-2015-1944293_24.php
Réponse de le 29/12/2016 à 19:19 :
Pourquoi "deviennent" ils le sont depuis qu'ils ont massacré les indiens y habitant à l'origine...
a écrit le 29/12/2016 à 9:46 :
Décision prise sous l'administration Obama !
Une question à deux sous : que se passe-t-il, si je n'ai pas de compte Facebook ou autre ?
Réponse de le 29/12/2016 à 19:21 :
Quand vous irez vous en créez un et resterez dans leur salles d'attenteq à jouer à candy crush jusqu'à avoir suffisamment d'ami qui vous donneront des vies pour qu'il vous ouvrent leurs portes...
a écrit le 29/12/2016 à 9:27 :
2h15 d'attentes et contrôles redondants pour un simple transit en 2016 (il suffirait qu'il crée une zone transit comme dans tous les pays du monde pour les faire disparaître) . Comme je n'ai pas de compte Facebook et que je suis Français, on sera encore plus suspect. Bref, j'avais déjà pris la décision de ne plus mettre les pieds aux USA et ce n'est pas ça qui va me faire changer d'avis.
Réponse de le 29/12/2016 à 11:01 :
C'est clair, il faut seulement Aller aux US pour motif pro. Le tourisme, il faut le faire dans des pays ou información se sent bienvenue !!!
Réponse de le 31/12/2016 à 14:07 :
Dans sa campagne électorale Trump avait dit qu'il souhaitait rendre plus difficile l'accès aux USA pour les Français... ce n'est donc pas fini, attendons nous à de nouvelles surprises !
Réponse de le 31/12/2016 à 14:07 :
Dans sa campagne électorale Trump avait dit qu'il souhaitait rendre plus difficile l'accès aux USA pour les Français... ce n'est donc pas fini, attendons nous à de nouvelles surprises !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :