Pour Trump, les médias passent sous silence les attentats "très nombreux" en Europe

En visite lundi au Centcom, le siège du commandement militaire au Moyen Orient basé en Floride, le président des Etats-Unis, qui fait face à un tollé mondial à cause de son décret anti-immigration, a promis d'écraser l'EI. Au passage, il a accusé la presse de malhonnêteté. La Maison Blanche publiait ensuite une liste de 78 attentats qui auraient été ignorés ou minorés par les médias.

2 mn

Devant les militaires, au siège du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) et quartier général des forces spéciales, basé en Floride, le président des Etats-Unis, a promis d'écraser l'organisation Etat islamique.
Devant les militaires, au siège du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) et quartier général des forces spéciales, basé en Floride, le président des Etats-Unis, a promis d'écraser l'organisation Etat islamique. (Crédits : Reuters)

Lors d'un discours prononcé lundi 6 février sur la base aérienne de MacDill, en Floride, le 45e président des Etats-Unis a accusé les médias de passer sous silence les attentats islamistes qui se multiplient selon lui "partout en Europe" :

"Cela se produit partout en Europe. Cela a atteint un point où on n'en entend même pas parler. Et, dans de nombreux cas, les médias très, très malhonnêtes refusent d'en parler. Ils ont leurs raisons, vous comprenez bien", a poursuivi Donald Trump sans citer sur le moment d'exemple précis.

Les médias ne donneraient pas assez d'importance aux attentats

La Maison Blanche a par la suite diffusé une liste de 78 attaques menées dans le monde entre septembre 2014 et décembre 2016.

"Les médias n'accordent pas à chacune d'entre elles le même niveau de couverture qu'avant", a affirmé un responsable de l'administration. "Nous ne pouvons pas accepter que cela devienne la norme."

Interrogé par les journalistes, le porte-parole de la Maison Blanche, Sean Spicer, avait auparavant estimé, lui aussi, que certains attentats étaient passés sous silence ou minorés.

"Il y a de nombreux évènements qui n'ont d'après moi pas eu la couverture médiatique qu'ils méritaient", a-t-il dit.

Les avanies d'un décret anti-immigration à vocation anti-terroriste

Donald Trump a fait de la lutte contre le groupe djihadiste Etat islamique la priorité de son mandat en matière de politique étrangère et a avancé le risque d'attentats aux Etats-Unis pour justifier la signature d'un décret interdisant l'entrée sur le territoire américain des ressortissants de sept pays à majorité musulmane.

L'application de ce décret a été temporairement suspendue par un juge fédéral, ce qui a provoqué la fureur du président américain.

(Avec Reuters)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 08/02/2017 à 7:58
Signaler
C'est vrai que ce ne sont pas techniquement et juridiquement des actes de terrorisme, puisque ce sont des actes isolés commis par des déséquilibrés, selon l'expression consacrée. Mais si on appelle carpe ce qui est lapin, il va quand même falloir fai...

à écrit le 07/02/2017 à 18:42
Signaler
Il dit une vérité accablante , il ne faut pas nuire au tourisme alors forcément certains faits n'apparaissent pas dans l'actualité notamment des faits divers surtout dans les villes d'eau .

à écrit le 07/02/2017 à 16:14
Signaler
C'est évident que l'Europe est plus exposée que les USA, ne serais qu'en raison de la proximité et de la multiplication des conflits en Afrique. Malgré le fait que nous n'en sommes pas les initiateurs, nous en subissons les conséquence. Ceci dit, c...

à écrit le 07/02/2017 à 15:18
Signaler
C'est vrai que les socialos-bobos ont créé un climat dans lequel dès qu'on invoque les Musulmans on est qualifié de raciste...et pourtant cela ne change pas les faits et n'empêche pas la question de continuer à se poser (doit-on renier toutes les val...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.