Sommet UE-Chine : Xi Jinping met en garde l'UE contre une « confrontation »

A l'issue de sa rencontre avec la présidente de la Commission européenne ce jeudi, Xi Jinping a déclaré que la Chine était prête à faire de l'UE un partenaire économique et commercial clé et à coopérer dans le domaine des sciences et des technologies, y compris l'intelligence artificielle. Depuis plusieurs mois les relations entre les deux blocs étaient de plus en plus tendues, l'Union européenne déplorant une relation déséquilibrée avec Pékin au niveau commercial.
Ce 24e Sommet entre l'Union européenne et la Chine, était le premier en face à face depuis 2020, au moment de la pandémie de covid.
Ce 24e Sommet entre l'Union européenne et la Chine, était le premier en face à face depuis 2020, au moment de la pandémie de covid. (Crédits : Reuters)

La Chine et l'Union européenne ne devraient pas se considérer comme des rivales ou s'engager dans « une confrontation » en raison de leurs systèmes politiques différents. C'est en résumé ce qu'a déclaré ce jeudi le président chinois Xi Jinping, au sortir de sa rencontre avec la présidente de la Commission européenne, à Pékin.

Consacré notamment au déséquilibre commercial entre les deux partenaires et l'entente russo-chinoise, ce 24e Sommet entre l'Union européenne et la Chine, le premier en face à face depuis 2020, s'est déroulé dans une atmosphère tendue.

Bonne volonté

Le dirigeant chinois a également déclaré que la Chine était prête à faire de l'UE un partenaire économique et commercial clé et à coopérer dans le domaine des sciences et des technologies, y compris l'intelligence artificielle. Le président Xi Jinping avait aussi appelé à « répondre ensemble aux défis mondiaux et travailler ensemble pour promouvoir la stabilité et la prospérité dans le monde ».

Lire aussiL'Union européenne exige un rééquilibrage des relations commerciales avec la Chine

Il a également exhorté l'UE à « éliminer toutes sortes d'interférences » dans les relations bilatérales, lors des discussions qui se sont tenues dans la maison des hôtes d'Etat de Diaoyutai à Pékin, a rapporté la chaîne de télévision publique CCTV. Les deux parties doivent développer « une perception correcte » de l'autre et encourager la compréhension et la confiance mutuelles, a ajouté Xi Jinping.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'est, elle, dite « satisfaite » d'être tombée d'accord avec le président chinois Xi Jinping sur la nécessité de relations commerciales plus équilibrées entre l'Union européenne et la Chine. Auparavant, la dirigeante avait rappelé que la Chine était « le plus important partenaire commercial de l'UE », tout en faisant état de « déséquilibres et différends que nous devons traiter ».

Pékin rejette la « politisation » des questions commerciales

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen, Charles Michel, et le haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, ont également rencontré le Premier ministre chinois, Li Qiang, au cours de leur visite d'une journée.

Selon la télévision d'État chinoise, Li Qiang a déclaré aux dirigeants européens que Pékin s'opposait à la « politisation et à la sécurisation à grande échelle » des questions économiques et commerciales, en violation des normes fondamentales des économies de marché.

« Nous espérons que l'UE fera preuve de prudence lorsqu'elle introduira des politiques économiques et commerciales restrictives et lorsqu'elle utilisera des mesures correctives commerciales pour maintenir l'ouverture de ses marchés commerciaux et d'investissement », a-t-il déclaré.

Des relations économiques « déséquilibrées », selon l'UE

La rencontre de ce jeudi était la dernière occasion pour les responsables de l'UE de s'entretenir avec les hauts dirigeants chinois avant les élections du Parlement européen l'année prochaine, qui entraîneront des changements à la tête du bloc. L'un des principaux objectifs du voyage de Bruxelles était d'inciter Xi Jinping à empêcher les entreprises privées chinoises d'exporter vers la Russie des articles à double usage fabriqués en Europe et destinés à la campagne militaire de Moscou.

L'Union européenne s'inquiète également de ce qu'il considère comme des relations économiques « déséquilibrées », affirmant que son déficit commercial de près de 400 milliards d'euros avec la Chine reflète les restrictions imposées aux entreprises de l'UE opérant dans ce pays.

La Chine est par ailleurs mécontente de l'enquête de l'UE sur les subventions massives accordées par Pékin à ses constructeurs de véhicules électriques, ainsi que de la politique de « réduction des risques » de Bruxelles visant à réduire sa dépendance à l'égard des importations chinoises, notamment en ce qui concerne les matières premières essentielles.

Lire aussiCoup de semonce sur la Chine, Moody's dégrade à « négatif » sa perspective économique

Selon le président du Conseil européen, la Chine et l'UE doivent rendre leurs relations commerciales et économiques plus réciproques et plus équilibrées. « Nous avons un intérêt commun à une relation stable et constructive, basée sur le respect de l'ordre international fondé sur des règles », a-t-il dit lors d'une conférence de presse organisée à l'issue de sa rencontre avec les dirigeants chinois.

Mais les motifs de division restent encore nombreux entre l'UE et son premier partenaire économique, qu'il s'agisse de l'important déficit commercial ou encore de la guerre en Ukraine, deux sujets au cœur des discussions ce jeudi. Le déficit commercial de l'Union européenne avec la Chine a doublé en deux ans pour atteindre le chiffre record de 390 milliards d'euros en 2022, selon Mme von der Leyen.

(Avec Reuters et AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 08/12/2023 à 11:21
Signaler
Ne manquez pas de lire "Terres rares" de Jean Tuan chez C.L.C. Éditions. Un récit épicurien et érudit qui dévoile les menaces que la Chine fait peser sur le monde. Écrit par un observateur attentif et sans parti-pris de la Chine. Lecture édifiante ...

à écrit le 08/12/2023 à 9:46
Signaler
Tant que les dirigeants, qu'ils soient nationaux ou européens, privilégieront les intérêts des riches actionnaires aux intérêts généraux en conduisant une politique de courte vue, celui du résultat trimestriel et des dividendes, les 500 millions suje...

à écrit le 07/12/2023 à 23:45
Signaler
XI jiping nous tient un discours bien différent que la presse et les médias chois font à la population de l empire du milieu … un peu comme les petro- monarchie : un discours en anglais pour «  flatter «  et endormir les occidentaux et un discours pl...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.