Ukraine : écœurée, la Pologne dénonce "l'égoïsme en béton" de certains pays occidentaux, dont l'Allemagne

« Je suis venu à Berlin pour ébranler la conscience de l'Allemagne », a expliqué samedi, juste avant sa rencontre avec le chancelier Olaf Scholz. Jeudi, au premier jour de l'invasion de l'Ukraine, le chef du gouvernement polonais avait qualifié l'agression de la Russie de "barbarie" exhortant à une ferme résistance de l'ensemble du monde libre". Il reproche au camp occidental de se voiler la face - « nous devrions regarder la vérité en face » - sinon de manquer de courage.
Jérôme Cristiani
Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki au sommet de l'Union européenne (UE) réuni en urgence le 24 février 2022 à cause de l'invasion de l'Ukraine par la Russie.
Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki au sommet de l'Union européenne (UE) réuni en urgence le 24 février 2022 à cause de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. (Crédits : Reuters)

[Article publié le 26.02.2022 à 17:00, mis à jour avec lance-grenades allemands à 17:55]

Ce samedi, le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a apporté son soutien au président ukrainien qui, aujourd'hui, alors que son territoire est envahi et bombardé, appelait Berlin et Budapest à approuver l'exclusion de la Russie du système interbancaire SWIFT, une sanction considérée comme l'"arme nucléaire économique" et encore examinée par l'Union européenne (UE).

Ce même samedi Mateusz Morawiecki était à Berlin pour rencontrer le chancelier allemand Olaf Scholz pour évoquer la guerre en Ukraine et convaincre les pays occidentaux frileux d'avoir le courage de prendre des sanctions véritablement "écrasantes" contre la Russie.

Olaf Scholz, reçoit, Mateusz Morawiecki

[Le chancelier allemand Olaf Scholz reçoit Mateusz Morawiecki, Premier ministre de la République de Pologne, à Berlin ce samedi 26 février 2022. Photo:Reuters ]

« Je suis venu à Berlin pour ébranler la conscience de l'Allemagne »

Juste avant sa rencontre avec le chancelier allemand, le Premier ministre polonais tenait conférence de presse, et ses propos, direct et spontanés, comme le ton de sa voix trahissaient une forte émotion (voir vidéo ci-dessous):

« Ce n'est pas le moment aujourd'hui de faire preuve de l'égoïsme en béton que nous voyons dans certains pays occidentaux, y compris ici, en Allemagne, hélas », déclarait M. Morawiecki aux journalistes, avant une rencontre avec le chancelier.

Il ajoutait :

« C'est pourquoi je suis venu ici, chez le chancelier Olaf Scholz, pour ébranler les consciences, ébranler la conscience de l'Allemagne. Pour qu'ils (les Allemands) se décident finalement à imposer des sanctions vraiment écrasantes »contre la Russie.

Au-delà de l'avenir de l'Ukraine, pour le Premier ministre polonais, c'est aussi la sécurité et le développement des économies européennes qui sont en jeu: il l'avait dit très clairement dans sa tribune publiée en français le 11 février dernier dans le quotidien L'Opinion, où il appelait le camp occidental à regarder la vérité en face au lieu de rester dans "l'illusion" et de prendre des vessies pour des lanternes :

« Pendant longtemps, l'Occident voulait croire que le XXIe serait exempt de toute animosité. Mais ce qui se passe depuis quelques années nous a fourni suffisamment de preuves pour nous rendre compte que l'attitude agressive de la Russie, entre autres en Géorgie ou en Ukraine, n'était pas une illusion, mais l'annonce d'un nouveau chapitre dans l'histoire du monde occidental.  »

Appel à la "ferme résistance de l'ensemble du monde libre"

Le chef du gouvernement polonais avait qualifié jeudi l'agression russe contre l'Ukraine de « barbarie » qui « doit se heurter à la ferme résistance de l'ensemble du monde libre ».

La Pologne, membre de l'OTAN, partage avec l'Ukraine une frontière de 535 kilomètres.

« La politique de la Russie, aussi folle qu'elle puisse paraître, est terriblement rationnelle. Depuis trois ans, dans la douleur, nous livrons une bataille contre la pandémie et la crise économique. Au même moment, Vladimir Poutine, avec une cynique précision, est passé à l'offensive, en mettant à son profit toutes nos faiblesses », avait aussi prévenu le Premier ministre polonais, le 11 février dernier.

Face à Scholz, quand Morawiecki mettait les points sur les "i"

Pour mémoire, le 12 décembre 2021, le chef du gouvernement polonais Mateusz Morawiecki avait demandé à son homologue allemand Olaf Scholz de "ne pas ouvrir" le gazoduc Nord Stream 2, une pomme de discorde entre Berlin et la Pologne.

Et lorsque Scholz, lors de sa visite à Varsovie avait assuré dans une déclaration toute byzantine que son pays allait « tout faire pour assurer que l'Ukraine reste un pays de transit » de gaz, le Premier ministre polonais lui avait mis les points sur les "i" en répliquant d'une manière cinglante qu'"il vaudrait mieux de ne pas approuver du tout l'ouverture de Nord Stream 2".

400 lance-grenades pour contrer l'armée russe ?

Ainsi, après la polémique autour du gazoduc Nord-Stream II, l'Allemagne se retrouve à nouveau sous les critiques sur les sanctions contre la Russie, en raison de son refus d'exclure Moscou d'un rouage clé de la finance mondiale, Swift.

Alors que tout ses partenaires européens semblent avoir finalement accepté cette mesure radicale en représailles de l'invasion de l'Ukraine, Berlin hésite toujours, craignant pour ses approvisionnements en gaz et charbon russes.

Il y a peu de chances que l'annonce (de source gouvernementale) faite en fin d'après-midi par l'Allemagne qu'elle autorisait la livraison de 400 lance-grenades à l'Ukraine suffise à convaincre.

(avec AFP)

Jérôme Cristiani

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 30
à écrit le 10/03/2022 à 12:28
Signaler
Les polonais sont la cinquième Coline des Américains, plus traître à l’Europe , même les Anglais n’y sont parvenus. Les Polonais s’inquiètent uniquement pour eux… ils ne servent en rien l’Europe mise à part l’absorption des subventions.

à écrit le 27/02/2022 à 18:18
Signaler
La russie fait partie de ONU dont la fonction est 1 : Maintenir la paix et la sécurité internationales 2 : Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect 3 : Réaliser la coopération internationale en résolvant les pro...

le 10/03/2022 à 12:32
Signaler
La Russie défends ses intérêts tout comme l’Europe veut une hégémonie façon URSS, notre mode de vie ne s’applique pas à tous et n’est pas une réfère sauf pour les aveugles .

à écrit le 27/02/2022 à 9:55
Signaler
Et sinon il en est où de la construction de son mur ? On attend aussi avec hâte, l'avis éclaire d'Orban.

à écrit le 27/02/2022 à 9:22
Signaler
Et l'UE donne raison à la Pologne qui n'est pas pro-américaine pour rien car si celle-ci se faisait envahir elle constate que l'UE ne ferait rien à part passer de nouveaux contrats avec Poutine. Vite un frexit que cette guerre marque au moins la fin ...

à écrit le 27/02/2022 à 8:19
Signaler
L'OTAN n'a laissé aucun choix à Poutine. Le Président russe ne va pas occuper le territoire de l'Ukraine. La présence des forces de l'OTAN en Ukraine constitue une menace pour la sécurité de la Russie. L'objectif de l'opération russe est d'éloigner l...

à écrit le 26/02/2022 à 21:55
Signaler
Que vive L'UKRAINE.................

à écrit le 26/02/2022 à 21:54
Signaler
Que vive L'UKRAINE.................

à écrit le 26/02/2022 à 20:25
Signaler
Les polonais.... ah.. donneurs de leçons qui plus est... les allemands les ont financés comme pas permis... si il y a une nation qui a bien profité de l'union européenne tout en jouant à mort sa participation toute personnelle et accessoirement couch...

le 26/02/2022 à 22:07
Signaler
La même Allemagne qui les a bombardé en 39 ? Qui les a tué et pillé ? Cette Allemagne qui bloque les sanctions et qui menace la sécurité polonaise depuis des décénies ? C'est parce que l'Allemagne se comporte ainsi et que la France passait les 10 d...

le 27/02/2022 à 8:01
Signaler
la réalité est que l'allemagne c'est servi au maximum de l'europe pour neutraliser les autres nations les cas de la grece de l'italie voir de l'irlande le démontre chaque jours sans oublier sa position très ambiguë sur la defense ou elle préfère ...

le 27/02/2022 à 20:31
Signaler
39 ?? Pourquoi relancer 39 ? Azincourt aussi ? Et Alésia ? Dans le genre piètre argument.. mais bon on va jouer le jeu de la culture. L'Allemagne est tenu par des engagements constitutionnel dû justement à son passé, si ils les foulaient aux pieds q...

à écrit le 26/02/2022 à 20:03
Signaler
Les polonais apprécient la grande naïveté de l'occident dont les Arméniens ont tfait les frais, l Ukraine aujourd'hui, Géorgie et Moldavie demain....

à écrit le 26/02/2022 à 19:32
Signaler
Les polonais ont acheté leurs avions, chars et hélicoptères au américains au détriment de l’Europe….demerdez vous.

le 26/02/2022 à 20:03
Signaler
Dans cette situation il faut refouler ses rancœurs et s'unir.

le 27/02/2022 à 11:56
Signaler
les polonais savent bien qu en cas de conflit avec tonton vladimir, c est pas les europeens qui vont les aider. Une partie sont tellement veules qui ne le veulent pas. Les autres en sont de toute facon incapable (cf le post du chef de l armee de terr...

à écrit le 26/02/2022 à 18:56
Signaler
et Israël qui tue les Palestiniens et envahir la Palestine territoire occupé par Israël, et où est l’Europe, et les Américains, hypocrisie totale, deux poids et deux mesures , c'est une honte

le 26/02/2022 à 20:03
Signaler
Pourquoi mélangez les problèmes ?

le 26/02/2022 à 20:56
Signaler
Il semble que ce soit vous qui mélangé les problèmes. Pourquoi dissocier ? Il apparaît, ce n'est pas une nouveauté je vous rassure, que les guerres n'ont pas la même valeur selon qui les mène non ? Ainsi le ramdam actuel sur l'Ukraine assourdit........

à écrit le 26/02/2022 à 18:56
Signaler
et Israël qui tue les Palestiniens et envahir la Palestine territoire occupé par Israël, et où l’Europe, et les Américains, hypocrisie totale, deux poids et deux mesures , c'est une honte

à écrit le 26/02/2022 à 18:28
Signaler
il n'a pas tort, meme s'il faut en garder un peu sous le pied pour la gradation des sanctions; meme bloquer l'acces au swift, a court terme ca change rien, les russes ont fait des provisions de devises avant, et je pense qu'ils ont pris leurs precau...

à écrit le 26/02/2022 à 18:20
Signaler
Quand à tout ce foin, effectivement je comprend qu'avec les elections qui approchent et l'envie de vendre son petit gaz à la place de la Russie, ça motive, mais néanmoins je crois que toute cette agitation ne sert à rien, il vaut mieux rester bien tr...

à écrit le 26/02/2022 à 18:03
Signaler
Il faudrait balayer devant sa porte avant de faire des leçons de moral, et peut-être même être moins ingrat? Quand aux barbares ou autre nom d'oiseau, il n'y a pas d'autre critère que le crime et surtout les victimes. Il fallait faire une alliance co...

à écrit le 26/02/2022 à 17:48
Signaler
La Pologne, parlons en.....Premier pays européen à tirer dans les pattes de l'Europe. Européen quand cela les arrange, subventions, etc...mais nationaliste la plupart du temps.

à écrit le 26/02/2022 à 17:46
Signaler
Pour que la paix s'installe en Europe il faut faire partir les terroristes américains de l'Europe..

à écrit le 26/02/2022 à 17:35
Signaler
il y a eut des signes avant coureur vis à vis de cette situation qui se préparait et les chefs d'état qui a un moment donnés ont parlés avec Poutine tous voyait en lui un interlocuteur de qualité , et voilà qu'Aujourd'hui L'Europe a négligé les avert...

à écrit le 26/02/2022 à 17:35
Signaler
il y a eut des signes avant coureur vis à vis de cette situation qui se préparait et les chefs d'état qui a un moment donnés ont parlés avec Poutine tous voyait en lui un interlocuteur de qualité , et voilà qu'Aujourd'hui L'Europe a négligé les avert...

à écrit le 26/02/2022 à 17:16
Signaler
La Pologne n'a qu'à se plaindre à elle-même puisque c'est son action d'accueillir des soldats américains qui a donné un prétexte à Poutine pour envahir l'Ukraine en prémisse à la campagne d'Europe... J'encourage vivement aux réfugiés ukrainiens ...

le 26/02/2022 à 17:38
Signaler
Certe, mais la Pologne a pour voisins la Russie... Donc chaque jour elle crains pour sa sécurité, et comme ils n'y a toujours pas de défense européenne, elle n'a pas eu le choix que de venir un loyal vassaux au usa...

à écrit le 26/02/2022 à 17:08
Signaler
Bonjour, Ils n'a pas tors de parler de l'égoïsme de l'Allemagne... Maintenance, ils faut oeuvrait pour une défense européenne...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.