Une coupure d'Internet par la Russie : le cauchemar de l’Europe

Depuis plusieurs années, l’OTAN redoute que la Russie s’en prenne, un jour, aux câbles sous-marins, ces autoroutes de fibre optique reposant au fond des mers et qui assurent les communications intercontinentales. Or ces infrastructures sont essentielles pour l’Internet européen et le bon fonctionnement de son économie.
Pierre Manière

5 mn

Aujourd'hui, il existe plus de 400 câbles sous-marins actifs à travers le monde.
Aujourd'hui, il existe plus de 400 câbles sous-marins actifs à travers le monde. (Crédits : DR)

En Ukraine, c'est la guerre. La Russie a envahi le pays dans la nuit du 23 au 24 février, et veut rapidement planter son drapeau à Kiev, la capitale. Face à cela, l'Union européenne a décidé, ce jeudi, d'un nouveau train de sanctions à l'égard de Moscou. Idem pour les Etats-Unis. Le président américain Joe Biden a précisé de nouvelles sanctions visant les banques, les élites et les exportations russes. Ce même jour, Vladimir Poutine, le président russe, a prévenu que Moscou ne resterait pas les bras croisés. « A ceux qui tenteraient d'interférer avec nous, et plus encore de menacer notre pays, notre peuple, ils doivent savoir que la réponse de la Russie sera immédiate et conduira à des conséquences que vous n'avez encore jamais connues », a-t-il déclaré.

A LIRE AUSSI | En Ukraine, la guerre contre la Russie est aussi sur Internet

Comme cela est souvent évoqué, la Russie pourrait cesser d'approvisionner le Vieux Continent en gaz. Mais il existe d'autres moyens de nuire à l'Europe. Si l'escalade se poursuivait, les militaires russes pourraient très bien s'attaquer aux câbles sous-marins dédiés aux télécommunications, et qui assurent la quasi-totalité des échanges intercontinentaux. « C'est tout à fait possible, indique à La Tribune un fin connaisseur du secteur. Ce serait même un moyen assez subtil pour la Russie d'augmenter la pression sur l'Europe. En coupant un câble, on brouille un peu Internet. Et puis on peut en couper deux, puis trois, puis tous, jusqu'à priver l'Europe d'Internet. »

Des câbles vitaux pour l'Europe

De fait, ces câbles sous-marins sont vitaux pour l'écosystème numérique européen. La raison est simple : les données des habitants et entreprises du Vieux Continent, biberonnés aux services des GAFA, sont aujourd'hui majoritairement stockées aux Etats-Unis. Pour y accéder, l'Europe dépend donc des câbles sous-marins transatlantiques. S'ils étaient attaqués ou endommagés, il n'y aurait tout simplement « plus d'Internet européen », explique Jean-Luc Vuillemin, le directeur des réseaux internationaux d'Orange, dans un entretien à La Tribune.

Dans ce scénario noir, c'est toute l'économie européenne, aujourd'hui largement numérisée, qui en pâtirait. « Une coupure de trafic, à ce niveau de dépendance, à ce niveau d'optimisation des processus par les données, est une "interruption de nation", alertait Pierre Bellanger, le PDG de Skyrock, très impliqué dans les problématiques liées à la souveraineté numérique, lors d'une intervention à l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) en novembre 2019. C'est le bouton off du pays. »

Cette menace d'une coupure intentionnelle des câbles sous-marins, les militaires en sont bien sûr conscients. Mais selon Jean-Luc Vuillemin, l'idée qui prédomine jusqu'à présent, dans « l'écosystème de défense français », est qu'un tel acte serait si grave que « nous serions déjà dans les prémices d'un conflit de très haute intensité ». Et que dans cette situation, les câbles sous-marins seraient loin d'être leur préoccupation première.

Florence Parly pointe un navire russe du doigt

Cela dit, la France travaille à la sécurisation de ces infrastructures dans le cadre de sa nouvelle stratégie de maîtrise des fonds marins, qui a été présentée le 14 février dernier. A cette occasion, Florence Parly, la ministre des Armées, a rappelé la sensibilité de ces « autoroutes de communications qui relient les économies entre elles ».

« Ces câbles sous-marins sont les nouveaux ponts, a-t-elle affirmé. L'endommagement d'un câble peut avoir un impact majeur sur nos vies quotidiennes. En 2008, la coupure accidentelle de trois câbles sous-marins en Méditerranée avait engendré d'importantes perturbations des liaisons télécoms entre l'Europe, l'Asie et le Proche-Orient. Et depuis, d'autres exemples se sont multipliés. »

La ministre a surtout rappelé que « de façon plus insidieuse, nous savons que ces câbles sous-marins peuvent aussi être la cible de nations, tentées de surveiller ou de dégrader ces infrastructures sous-marines sensibles »« L'été dernier, nous avons suivi à nouveau un navire océanographique d'une grande puissance militaire mondiale au large de l'Irlande, alors qu'il opérait à proximité de câbles qui relient l'Europe aux Etats-Unis, a poursuivi Florence Parly. Ce n'était pas la première fois, et ce ne sera sans doute pas la dernière... » Il se trouve que ce « navire océanographique » auquel la ministre fait référence est bien connu : il s'agit du Yantar, lequel appartient... à la Russie.

Les inquiétudes de l'OTAN

L'OTAN, pour sa part, redoute depuis longtemps que Moscou s'en prenne un jour aux câbles sous-marins. En 2017, Sir Stuart Peach, alors président du Comité militaire de l'Alliance atlantique, a tiré la sonnette d'alarme. « Il existe un nouveau risque pour notre prospérité et notre mode de vie : celui des câbles qui sillonnent nos fonds marins, dont la perturbation par la coupure ou la destruction des câbles fracturerait immédiatement - et de manière catastrophique - le commerce international et Internet », a-t-il déclaré, selon le Guardian. A l'époque, son avertissement visait directement la Russie, dont des navires avaient été repérés à proximité de câbles sous-marins transatlantiques. Dans le contexte actuel, ces craintes refont évidemment surface.

Pierre Manière

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 09/03/2022 à 19:02
Signaler
C'est gentil de donner des idées auxquelles ils n'auraient peut-être pas encore pensé.

à écrit le 28/02/2022 à 18:59
Signaler
....ils peuvent aussi détruire les satellites ,provoquer une guerre bactériologique ,empoisonner les océans !!!......ho stop ! on verse dans l'hystérie là ........

à écrit le 28/02/2022 à 8:20
Signaler
Terminé Candy Crush ! "Ah non mon dieu c'est horrible, au secours !!! Comment allons nous pouvoir lutter contre l'ennui !?"

à écrit le 27/02/2022 à 14:25
Signaler
Tant que Elon peut assurer avec Starlink, une constellation de satellites permettant l'accès à Internet par satellite, pas de souci. Evidemment ça risque de coûter beaucoup plus cher !

le 27/02/2022 à 15:55
Signaler
Ben ouaip c est sur. On voit que vous ne connaissez rien aux réseaux de données.

le 28/02/2022 à 14:30
Signaler
@Benoit : on ne peux pas tous être des geeks boutonneux

à écrit le 26/02/2022 à 14:14
Signaler
On croit rêver de lire des trucs pareils. Est ce que rien n'a été prevu pour cette éventualité plus que probable et là je parle de n'importe quel pays un peu borderline comme la Corée du Nord ou l'Iran qui ont bien entendu la capacité d'aller couper ...

le 26/02/2022 à 20:56
Signaler
Tout à fait d'accord avec vous de la vraie intox ..... La Russie c'est très bien ce qu'elle fait et ou elle met ses pions, ça va être une vraie dégringolade en Europe .

à écrit le 26/02/2022 à 10:50
Signaler
Bonjour arrêter de raconter n'importe quoi. Vous verrez que la Russie a capitulé dans quelques temps.

le 26/02/2022 à 14:29
Signaler
C'est rigoureusement impossible sauf à ce que Poutine se pende ou soit éliminé. Quoi qu'il arrive celui qui serait amené à le remplacer serait bien pire.

à écrit le 26/02/2022 à 10:49
Signaler
Bonjour arrêter de raconter n'importe quoi. Vous verrez que la Russie a capitulé dans quelques temps.

à écrit le 26/02/2022 à 10:08
Signaler
Pour l'instant ,les seules coupures internet que j'ai sont liés à la guéguerre entre nos opérateurs bien français (Orange, SFR, Free, Bouygues).

à écrit le 26/02/2022 à 9:50
Signaler
Autour du numérique nous avons construit un civilisation très fragile qui peut s'écrouler au moindre aléa - rupture des câbles mais aussi orage solaire ou armer à impulsion électromagnétique. Et dire que nous ne sommes même plus capable de construire...

le 27/02/2022 à 15:59
Signaler
Le numérique est fragile mais en fait pas temps que cela Le coeur du réseau dit internet lui est très robuste et résilient

à écrit le 26/02/2022 à 9:36
Signaler
Si je comprends bien, les Russes pourraient couper SWIFT à tout le monde... Les bourses internationales ne pourraient plus fonctionner... Le chaos mondial et la fin de la domination de la finance internationale...

à écrit le 26/02/2022 à 4:07
Signaler
Je serais Poutine , je réveillerais quelques cellules dormantes pour chatouiller à coup de parapluie à la ricine les dirigeants de Bruxelles qui touchent à mon pognons .Si nous avons des députés irradiés au polonium 210 ,il faudra pas s'étonner .

le 26/02/2022 à 8:31
Signaler
Poutine ne regarde même pas l'Europe, qu'en a t'il a faire d'une Europe dans l'état où elle est, regardez donc, Poutine a déployé sans problème une quantité de militaire en quelques jours et nous la France difficilement 1000 homme en plusieurs semain...

à écrit le 25/02/2022 à 22:31
Signaler
Rappelons le sermon de Macron à ses troupes tel que rapporté par le Canard ” il faut d’abord dire et répéter que l’agresseur est la Russie , ni les USA ni l’Ukraine….. ” Autre cas d' école, le Brexit sera la mort économique et la fin du...

le 26/02/2022 à 1:40
Signaler
@gedeon. Bien vu.

le 26/02/2022 à 8:09
Signaler
Pain beni pour le grand retour des complotistes infiltres. Merci pour ces occasions de Franche rigolade, c est pas Si souvent et on en a bien besoin. Apres le frexit le rattachement a la sainte russie sans doute?

le 26/02/2022 à 8:32
Signaler
Et bien l'Ukraine a trouvé comment quitter l'Europe sans les même pb que le RU a en quittant l'Europe. Et en plus ils ont pas le soucis de l'Euro comme nous de fait

à écrit le 25/02/2022 à 21:50
Signaler
Et alors ? Je ne pourrais plus écrire ce message, mais on vivait avant Internet et la soi-disant mondialisation.

à écrit le 25/02/2022 à 21:19
Signaler
Franchement couper les câbles et alors ? Vous ne connaissez rien a une architecture type internet qui est conçue pour la résilience. La Russie peut attaquer tous les câbles qu elle veut la seule conséquence sera son isolement. Arrêtez le délir...

le 27/02/2022 à 18:17
Signaler
Pour peu que vous soyez le Benoit qui sait tout, je tiens à vous préciser que mon propos était basé sur l'information suivante : " Elon Musk a affirmé samedi, dans un tweet en réponse à l'appel d'un responsable ukrainien, que son groupe SpaceX a...

à écrit le 25/02/2022 à 21:00
Signaler
La coupure internet n'est rien comparée à l'attaque des "data center" qui mettrait à bas toute l'économie mondiale et aurait des conséquences incalculables sur notre civilisation. Je me souviens d'un reportage ou Mr Poutine rappelait une célèbre ph...

à écrit le 25/02/2022 à 20:22
Signaler
Si vous n'y aviez pas pensé, les médias pensent pour vous... la panique doit être totale!

à écrit le 25/02/2022 à 19:09
Signaler
Sous la pression de sanctions financières venant du voisin britannique et de l'oncle samuel, notre grand commis de l'Etat (mais qu'a t-il commis?), françois Fillon se résigne à regret à démissionner : "L'ancien premier ministre François Fillon a a...

à écrit le 25/02/2022 à 18:50
Signaler
Vous avez la mémoire bien courte : il y a quelques semaines l’un article de La Tribune évoquait l étonnement de l Irlande de la présence de navires de «  pêches russes » aux abord du câble transatlantiques …. Poutine est un joueur d échec tout est ...

le 25/02/2022 à 21:19
Signaler
Tout à fait. Mais votre optimisme est, me semble t-il, prématuré. Comme j'ai déjà pu l'écrire ici, Mr Poutine est un joueur d'échecs qui joue avec les blancs (il a l'initiative) . Évidemment il ne s'est pas lancé dans cette aventure sans avoir mûre...

à écrit le 25/02/2022 à 18:48
Signaler
Vous avez la mémoire bien courte : il y a quelques semaines l’un article de La Tribune évoquait l étonnement de l Irlande de la présence de navires de «  pêches russes » aux abord du câble transatlantiques …. Poutine est un joueur d échec tout est ...

à écrit le 25/02/2022 à 18:21
Signaler
Le cauchemar c' est la désinformation, la manipulation de l' information par les mondialistes, EXEMPLE, Boulette d'une télé italienne : "cela bombarde de partout, tout est détruit dit l'envoyée spéciale, casque sur la tête... pendant qu'un...

à écrit le 25/02/2022 à 18:14
Signaler
"Nous sommes en guerre" Macron veut faire la guerre à la Russie comme avec le virus, MAIS à regarder l' état de la France et de l' Hôpital public, on n' est pas pressé de découvrir l' état réel de l' Armée, les russes se tiennent les c...

le 25/02/2022 à 20:41
Signaler
Un rapport de l'assemblée nationale venant de tomber indique que selon les estimations sur un conflit de haute intensité on tient 2 jours avec l'artillerie et 5 jours avec l'aviation... ensuite on termine en intifada ( lancer de cailloux ) 50 millia...

à écrit le 25/02/2022 à 18:10
Signaler
article faussement alarmiste. les russes pourraient couper les cables qui passent chez eux mais ca n aurait pas d impact. couper les cables transatlantique serait un acte de quasi guerre et poutine n aurait aucun interet a provoquer une entree des eu...

à écrit le 25/02/2022 à 18:01
Signaler
chiche ..les pauvres consommateurs europeens seront obligés de revenir à des fondamentaux: retourner acheter aux magasins et cesser de s abrutir avec les reseaux sociaux idiots et puerils bref la vraie vie ..adieu amazon gaFam et consorts...vive nle...

à écrit le 25/02/2022 à 18:00
Signaler
chiche ..les pauvres consommateurs europeens seront obligés de revenir à des fondamentaux: retourner acheter aux magasins et cesser de s abrutir avec les reseaux sociaux idiots et puerils bref la vraie vie ..adieu amazon gaFam et consorts...vive nle...

à écrit le 25/02/2022 à 17:52
Signaler
quelque chose me dit qu'il y a des sous marins de l'ouest pour surveiller ca.....

le 25/02/2022 à 18:09
Signaler
On peut pas empêcher les navires Russes de circuler dans l'Atlantique ; alors repérer et couper un câble, c'est une plaisanterie et ca peut être très discret. On n'est pas capable de repérer la plupart des navires qui dégazent en mer , alors ... Au m...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.