Vladimir Poutine, un "boucher", selon Joe Biden

Le président américain Joe Biden a violemment attaqué son homologue russe Vladimir Poutine, le qualifiant de "boucher" pour les crimes commis selon lui par l'armée russe en Ukraine. Emmanuel Macron a pour sa part pris de la distance vis-à-vis des déclarations du président américain.

4 mn

Pour l'amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir, a déclaré Joe Biden lors d'un discours prononcé dans la capitale polonaise.
"Pour l'amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir", a déclaré Joe Biden lors d'un discours prononcé dans la capitale polonaise. (Crédits : CHERISS MAY)

Article modifié le 27 mars à 15h06 avec les déclarations d'Emmanuel Macron

Le président américain Joe Biden a violemment attaqué son homologue russe Vladimir Poutine, le qualifiant de "boucher" pour les crimes commis selon lui par l'armée russe en Ukraine. Il a également jugé qu'il ne pouvait "pas rester au pouvoir" après son invasion de l'Ukraine tout en assurant ne pas le considérer comme un "ennemi". Des déclarations immédiatement tempérées par la Maison Blanche. La Maison blanche a précisé que Joe Biden ne demande pas un changement de régime en Russie mais estime que Vladimir "Poutine ne peut pas être autorisé à exercer un pouvoir sur ses voisins ou sur la région".

"Pour l'amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir", a déclaré Joe Biden lors d'un discours prononcé dans la capitale polonaise.

Macron : pas d'escalade, "ni des mots, ni des actions"

Venu afficher son soutien à la Pologne, pays du flanc oriental de l'Alliance atlantique et frontalier de l'Ukraine, Joe Biden a qualifié samedi la guerre dans ce pays d'"échec stratégique pour la Russie", et a mis en garde les autorités de Moscou en leur enjoignant de ne "même pas [penser] à avancer d'un centimètre en territoire de l'Otan". Dans son discours à Varsovie, le locataire de la Maison blanche a considéré que la guerre russo-ukrainienne, qui dure depuis plus d'un mois, avait uni les pays occidentaux.

"L'Occident est maintenant plus fort, plus uni qu'il ne l'a jamais été", a affirmé Joe Biden devant des centaines d'élus polonais, d'étudiants et de membres du personnel de l'ambassade américaine, dont beaucoup brandissaient des drapeaux américains, polonais et ukrainiens.

Emmanuel Macron a pour sa part déclaré qu'il n'utiliserait pas les mêmes mots que Joe Biden pour désigner."Je n'utiliserais pas ce genre de propos parce que je continue de discuter avec le président Poutine", a expliqué sur France 3 Emmanuel Macron, qui doit de nouveau s'entretenir prochainement par téléphone avec le maître du Kremlin. "Nous voulons arrêter la guerre que la Russie a lancée en Ukraine sans faire la guerre et sans escalade, c'est ça l'objectif", a rappelé Emmanuel Macron. "Et par la voie diplomatique, d'obtenir d'abord le cessez-le-feu puis le retrait total des troupes. Si on veut faire ça il ne faut pas être dans l'escalade, ni des mots ni des actions", a-t-il considéré.

Et la guerre continue

Appelant Joe Biden à rester "réfléchi" dans ses propos, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a réagi à cette première attaque en jugeant qu'"à chaque fois, les insultes personnelles de ce genre réduisent le champ des possibles pour nos relations bilatérales avec le gouvernement américain actuel". Interrogé sur les propos de Joe Biden qui demande le départ de Vladimir Poutine - "cet homme ne peut pas rester au pouvoir" -, Dmitry Peskova, a répondu : "Ce n'est pas à Biden de décider. Le président de la Russie est élu par les Russes".

Sur le front, des missiles de croisière de haute précision russe ont visé des cibles militaires à Lviv, dans l'ouest de l'Ukraine, a annoncé dimanche le ministère russe de la Défense. La Russie a frappé un dépôt de carburant utilisé par les forces ukrainiennes près de Lviv et une usine de la ville utilisée pour réparer des systèmes anti-aériens, des stations radar et des viseurs pour chars, a détaillé le ministère. "Les forces armées de la Fédération de Russie poursuivent leurs actions offensives dans le cadre de l'opération militaire spéciale", a expliqué le ministère dans un communiqué. La Russie a utilisé des missiles à longue portée basés en mer pour détruire un arsenal de missiles S-300 et de systèmes de missiles anti-aériens BUK près de Kyiv, a indiqué le ministère. Les forces russes ont également détruit des drones.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 19
à écrit le 28/03/2022 à 8:11
Signaler
Insulter et menacer celui avec lequel vous devez négocier la paix. Ce type est soit débile , soit un sacré cynique qui se fiche que le problème se résolve puisqu'il est en europe. Paradoxalement Trump aurait été moins nocif dans la situation actuell...

à écrit le 27/03/2022 à 22:48
Signaler
Je confirme les dires de Joe : Vladimir m'a préparé et servi un steak haché américain accompagné d'un thé noir traditionnel russe. Alors, le thé était bon, mais le steak était écœurant, beaucoup trop gras. Sur l'emballage du steak était écrit "Made b...

à écrit le 27/03/2022 à 21:16
Signaler
La Russie est prête à négocier avec les États-Unis - 27 mars 2022 CGTN Français - La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, affirme que Moscou est prêt à dialoguer avec les États-Unis sur une base égale et mutue...

à écrit le 27/03/2022 à 21:03
Signaler
Pour certain c’est difficile à admettre, cette lutte du multipolaire contre l’empire… comprendre encore que le multipolaire englobe l’empire dans son souci de « fédéralisme’ international, lorsque « l’empire » est impérialiste, universaliste et reli...

à écrit le 27/03/2022 à 19:03
Signaler
"Des déclarations immédiatement tempérées par la Maison Blanche". Bon, ben, voila ,il s'est trompé une nouvelle fois avec son prompteur notre ex - peace and love à moitié sénile ,l'autre jour il confondait iranien et Ukrainien dans un discours ,en...

à écrit le 27/03/2022 à 15:18
Signaler
2014 : une GUERRE déclenchée par Poutine contre l'Ukraine, et rien d'autre ! Le masquage par des mercenaires (russes, tchéchènes et autres) payés par la Russie et par des forces russes transformistes, et transformées et préparées dans l'urgence à Ro...

à écrit le 27/03/2022 à 13:51
Signaler
Le temps ne travaille pas pour Poutine. La 3 ème guerre mondiale est sur le point d'éclater. Le paramètre essentiel est: quel est le risque de conflit nucléaire. Il n'y a aucun doute, la Russie est engagée dans un conflit qui la conduit à une fuite ...

le 27/03/2022 à 18:52
Signaler
J'adore les va-t-en-guerre qui ont la plupart du temps l'âge de regarder les autres se faire tuer sur un écran tv. Rappelez vous ce qu'a dit Albert Einstein sur la troisième guerre mondiale avant de vouloir jouer les Rambo de service ! Quand à la tro...

à écrit le 27/03/2022 à 13:35
Signaler
Depuis son prétendu retrait du board de la holding énergétique Burisma, il serait intéressant de savoir combien de toiles de "maître" a vendu Hunter Biden prétendu artiste peintre...

à écrit le 27/03/2022 à 12:53
Signaler
L'Empire yankee se croit encore tout puissant qui est assis sur un monceau de dettes. "Poutine ne peut pas rester au pouvoir" prétend Biden. Sans oublier les vieilles rengaines sur la "démocratie" et la "liberté". Le réveil sera dur..

à écrit le 27/03/2022 à 12:09
Signaler
Pourquoi Biden insulte t-il Poutine avec autant d'acharnement ? Il est rare que de telles insultes soient, non pas échangées, car Poutine se garde bien de répondre dans des termes similaires, mais utilisées à ce niveau d'un chef d’état de pays nucléa...

à écrit le 27/03/2022 à 11:52
Signaler
On peut critiquer le passé militaire américain, mais il faut aussi se souvenir du contexte dans lequel ils sont intervenus ( à part la 2eme guerre du Golfe). La guerre, c'est la guerre et des moyens sont disponibles. Force est de constater que dans c...

le 27/03/2022 à 12:56
Signaler
Heu, c ' était comment en Serbie dans une guerre déclenchée (déjà) par l' état profond us ? On y retrouve tout ce que vous énumérez avec preuves quand vous êtes là encore et comme toujours sans preuves..

le 27/03/2022 à 13:21
Signaler
Oui, et dans les années 90 quand les gentils americains ont bombardé la population civile de belgrade, personne en europe n'a rien dit. En irak, munitions US a l'uranium appauvri, pas de souci non plus ... Les drones US qui ont décimé des familles d'...

le 27/03/2022 à 19:19
Signaler
"les Russes ne se privent pas d'utiliser des missiles à sous munitions, des bombes au phosphore " C'est pas nouveau, les américains l'ont utilisé déjà au Vietnam ,en Irak ,Israël à Gaza (avec des avions de chasse, les hélicoptères et autres vecteu...

à écrit le 27/03/2022 à 11:07
Signaler
La guerre en Ukraine ne touchera en rien l'économie russe. Pire les décisions et sanctions contre la Russie vont avoir 3 conséquences majeures : 1° La Russie va être poussée à sortir de sa passivité économique via l'envahissement des majors US (GAFA...

à écrit le 27/03/2022 à 10:48
Signaler
Cette fausse chrétienté de Biden qui soutien et alimente la guerre après l avoir provoqué et encourager les belligérants est un blasphème, les fidèles apprécieront les quinze mille missile livré, pour aimer son prochain. Il n' y a la que l'objectif d...

à écrit le 27/03/2022 à 10:39
Signaler
Biden est le représentant de l'impérialisme yankee, le plus grand criminel de l'histoire de l'humanité responsable de la mort de plus de 150 millions de terriens depuis 250 ans, y compris avec des armes chimiques, en Corée en Indochine, en Irak et en...

à écrit le 27/03/2022 à 10:13
Signaler
"Pour l'amour de Dieu, cet homme ne peut pas rester au pouvoir" Ah ben maintenant si on mêle dieu à ça alors en effet arrêtons de discuter hein ça ne sert plus à rien.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.