"Voulez-vous la fermer ? " Un premier débat télé chaotique, Trump et Biden incapables de débattre

 |  | 998 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : JONATHAN ERNST)
Le modérateur, Chris Wallace, journaliste de Fox News, n'a pas réussi à contrôler ce premier débat télévisé, les deux candidats à l'élection présidentielle des États-Unis ne cessant de se couper la parole, de s'invectiver au cours d'une bataille politique tendue, durant laquelle il fût difficile pour l'un comme pour l'autre d'avancer ses arguments.

Le président républicain Donald Trump et son rival démocrate Joe Biden se sont vivement opposés mardi sur la gestion de l'épidémie de coronavirus et l'intégrité de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, lors d'un premier débat marqué par les attaques personnelles et les interruptions.

Alors que le modérateur - Chris Wallace, journaliste de Fox News - n'a pas réussi à contrôler le débat, les deux candidats se sont coupé la parole et ont échangé des diatribes au cours d'une bataille politique tendue, durant laquelle il fût difficile pour l'un comme pour l'autre d'avancer ses arguments.

Lire aussi : Donald Trump vs Joe Biden : l'heure du face-à-face a sonné

"Clown", "chiot", "raciste"...

"Voulez-vous la fermer ?", a réagi Joe Biden lors des premières minutes, exaspéré par l'attitude de Donald Trump selon lui "indigne de la fonction présidentielle", après plusieurs interruptions de Trump alors qu'était abordée la question du remplacement de la défunte Ruth Barber Ginsburg à la Cour suprême.

L'ancien vice-président a par la suite décrit le président sortant comme un "clown", un "raciste" et le "chiot" du président russe Vladimir Poutine. "Vous êtes le pire président que l'Amérique a jamais eu", a dit Biden en s'adressant à Trump, lequel a réagi en déclarant qu'il n'y avait "rien d'intelligent" chez son rival démocrate.

Deux candidats au coude-à-coude dans les sondages

Par la suite, Chris Wallace est intervenu pour rappeler à l'ordre Donald Trump en lui demandant d'arrêter d'interrompre Joe Biden:

"Il serait bénéfique pour le pays que nous vous permettions à tous deux de vous exprimer avec moins d'interruptions. Je vous enjoins à faire cela, monsieur."

Trump a répondu: "Et bien, lui aussi". "Honnêtement, vous le faites davantage", a alors dit Wallace. "Mais il le fait beaucoup", s'est plaint le président sortant.

Les sondages nationaux créditent Joe Biden, âgé de 77 ans, d'une avance stable sur Donald Trump, 74 ans, mais les deux candidats sont donnés au coude-à-coude dans les États décisifs - les "swing states". Il était difficile, dans l'immédiat, de déterminer si le premier des trois débats prévus en amont du scrutin allait faire bouger les lignes.

Biden à l'offensive sur la gestion de la pandémie

Joe Biden a mis en doute le leadership de Donald Trump face à l'épidémie de coronavirus, qui a tué plus de 200.000 personnes aux Etats-Unis, déclarant que l'actuel locataire de la Maison Blanche avait paniqué et échoué à protéger les Américains parce qu'il était davantage préoccupé par l'économie.

"Il a paniqué ou regardé le marché boursier", a dit Biden à propos de Trump, lequel a poussé pour une réouverture de l'activité économique dans les Etats du pays et minimisé la dangerosité de l'épidémie.

"Beaucoup de personnes sont mortes et beaucoup d'autres mourront s'il ne se montre pas beaucoup plus intelligent, très rapidement", a poursuivi l'ancien vice-président.

Lire aussi : À New York dévastée par le Covid-19, l'exode urbain a débuté, alentour l'immobilier flambe

Donald Trump s'est offusqué que son rival utilise le terme "intelligent". "N'utilisez jamais ce mot avec moi", a-t-il réagi en décrivant Biden comme l'un des pires élèves de sa promotion.

Trump trouve son bilan "génial"

Le président sortant, défendant sa gestion de la crise sanitaire ("nous avons fait un travail génial"), a estimé que le candidat démocrate n'aurait "jamais pu faire" aussi bien que son administration. "Vous n'avez pas ça dans le sang", a dit Trump à Biden.

À cinq semaines du scrutin, l'enjeu de la soirée était énorme pour les deux candidats alors que plus d'un million d'Américains ont déjà voté par anticipation et que le temps presse pour tenter de conquérir des électeurs ou convaincre les quelques indécis.

Les deux hommes ne se sont pas serré la main à leur arrivée sur scène, conformément au protocole sanitaire en place du fait du coronavirus.

Passation pacifique du pouvoir en cas de défaite: Trump ne répond pas

Donald Trump, qui a refusé de s'engager à une passation pacifique du pouvoir en cas de défaite, a répété ses accusations sans fondement selon lesquelles le vote par courrier allait entraîner une fraude électorale. Il a de nouveau dit s'attendre à ce que la Cour suprême soit contrainte de décider de l'issue du scrutin.

"Si je vois des dizaines de milliers de bulletins être manipulés, je ne peux pas accepter cela", a dit le président républicain, accusant les démocrates de "tricher".

Joe Biden a appelé les Américains à s'organiser pour voter et a assuré aux électeurs que Donald Trump partirait si ce dernier était battu. Il a indiqué qu'il ne proclamerait pas victoire tant que les résultats du scrutin ne seraient pas validés.

"Si j'ai les voix, tout sera fini. Il s'en ira", a dit le candidat démocrate, ajoutant que les plaintes de Trump sur le vote par correspondance résultaient de la crainte du président sortant que les bulletins soient dépouillés.

Trump dit avoir payé des millions de dollars d'impôts

Quelques heures avant le débat, Joe Biden a rendu public son avis d'imposition pour l'année dernière et son équipe de campagne a appelé Donald Trump à faire de même, alors que l'actuel locataire de la Maison blanche a été critiqué pour ne pas avoir communiqué ses déclarations de revenus.

"J'ai payé des millions de dollars d'impôts, des millions de dollars d'impôts sur le revenu", a déclaré Donald Trump lorsqu'il a été interrogé sur les révélations du New York Times.

Lire aussi : "Trump a payé 750 dollars d'impôt en 2016" (et zéro pendant dix ans) : les révélations explosives du New York Times

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/09/2020 à 18:39 :
Comment voulez vous ensuite prendre au sérieux un pays dont les débats électoral au plus haut niveau sont en dessous d'une mauvaise émission de talk show de C8?

Poutine et Xi jping ont bu du petit lait en voyant le spectacle. Quand un pays en est à ce niveau de médiocrité, il est au bord de la déchéance.Et eux ont tout le temps devant eux.
Réponse de le 30/09/2020 à 20:45 :
En tant que Français on a pas de reproches à leur faire, on est pas encore en 2022 mais les pique de LAREM à FN et inversement sont pas mieux... Donc notre président est comme ces candidats...
a écrit le 30/09/2020 à 14:21 :
Vous semblez avoir regardé ce débat de bien loin... Pour commencer, meme si Trump a (avait...) toujours une chance très mince de l'emporter, les candidats ne sont pas "au coude-a-coude" dans les sondages. Biden a maintenu une avance d'environ 6 a 7 points sur Trump depuis le printemps et est en tete dans certains états pivots (swing states) comme l'Arizona et la Pennsylvanie.
Concernant le débat, le point marquant, que vous n'évoquez pas, est sa réponse a la demande du modérateur de dénoncer les factions d'extreme-droite (white supremacists) qui appellent a la violence raciale : "stand back and stand by" - ce qui essentiellement revient a leur demander d'être prêts a attaquer en cas de besoin. Le groupe "Proud Boys" en a déjà fait son nouveau slogan...
Trump a essayé de désarçonner Biden. Il n'a pas réussit.
Les sondages instantanés fait hier soir auprès des supporters de Trump font ressortir que seulement 15% de ses propres fans ont pensé qu'il avait "gagné" ce débat.

Quand au commentaire d'un lecteur sur "Biden fait partie de la bande a Clinton", je l'invite a se plonger un peu plus dans la vie politique américaine avant de faire ce genre de commentaire. Les raccourcis sont toujours dangereux pour la démocratie et font le jeu de ceux qui essayent de l'affaiblir pour leur intérêt personnel. A moins que vous ne soyez un "Russian troll" ?!
Réponse de le 30/09/2020 à 17:01 :
Un fait :
Trump a enrichi les usa du double ( regardez les indices à la bourse ) économiquement les usa se portent mieux .
Les démocrates sont des beaux parleurs , dragueurs, qui ne servent à rien , au moins Trump enrichit et protège les usa.

C’est un fait , pas besoin d’être russe ou pas pour voire la réalité des faits.
Réponse de le 30/09/2020 à 17:51 :
@Realiste, vous pourriez rajouter " et appauvri sa classe moyenne comme jamais, avec les trains de licenciements ds des secteurs phare comme l'aéronautique, l'aérien et l'automobile. Seuls les nantis et les classes privilégiées en ont profité, mais pour combien de tps encore..."
Réponse de le 30/09/2020 à 18:10 :
@ Fredo

Ceci est un phénomène mondial ( aéronautique, automobile)
A cause du Covid...
Réponse de le 30/09/2020 à 18:32 :
vous pourriez rajouter " et appauvri sa classe moyenne comme jamais

Réponse : comme l’Europe .

avec les trains de licenciements ds des secteurs phare comme l'aéronautique, l'aérien et l'automobile.

Réponse : comme l’Europe .

Seuls les nantis et les classes privilégiées en ont profité, mais pour combien de tps encore..."

Réponse :

Oui , le secteur économique mondiale s’est délocalisée dans d’autres continents , comme l’Afrique et l’Asie.
Le télétravail facilite sa mise en place.
Ceci est un phénomène mondial.
Cordialement,
Réponse de le 30/09/2020 à 20:50 :
Donc si on suis votre raisonnement, Macron enrichie l'Europe au détriment de la France alors que Le Pen veut fermer les frontières => faudrait voter pour elle?
Réponse de le 30/09/2020 à 21:27 :
Non , votez pour moi .
Comment je dois faire pour être candidat en France ?
Je pense que nous sommes mieux servi par sois- même .
Déjà je ferais un gouvernement 99% de femmes et 1% d’homme .

Primo : revalorisation des retraites , sécurisation des personnes âgées et des enfants et des femmes .
Revoir de A à z tout le système , je remets l’impôt sur la fortune , et je mets un de ces système de fou que , toutes les entreprises viennent d’Afrique et d’Asie vers la France .

Je n’aime pas les fachos.
Réponse de le 30/09/2020 à 21:36 :
Le RN trouve son compte dans la politique actuelle .
La précarité ( système et décrets validés également par des élus RN )concerne les banlieues et les personnes issues de l’immigration .
Beaucoup d’idées des RN ex FN ont été volés ces dernières années et sont appliquées en France .
Réponse de le 30/09/2020 à 21:43 :
Donc si on suis votre raisonnement, Macron enrichie l'Europe au détriment de la France alors que Le Pen veut fermer les frontières => faudrait voter pour elle?

Réponse : chacun est libre de voter celui qu’il veut.
Mais M. Macron n’est qu’un acteur d’un système mondialiste et mondialisé , il suit un trajet qui malheureusement qui favorise des personnes aisées face à une minorité déjà écrasée en 2017 par le clone du FN- RN qu’est l’UMP.

Malheureusement il n’y pas une gauche vraiment social et audacieuse en France qui fait le poids .

Le RN est d’accord avec la politique actuelle , ils gagnent au change.
a écrit le 30/09/2020 à 11:27 :
Biden fait parti de la bande à Clinton .
a écrit le 30/09/2020 à 10:09 :
On croyait Biden sleepy.. mais il perd aussi ses nerfs. C'est du 50/50 je crois.
a écrit le 30/09/2020 à 9:57 :
Ambiance a couper au couteau entre Biden et Trump . de toute façon avec le president Trump il y a toujours une ambiance de debile et dangereuse. Trump ne paye aucun impôts fédéral, ses affaires sont au plus mal ( deficit et dette). Il tente de noyaiter toute l'election presidentielle pour se faire réélire sur un echec et une crise sanitaire majeure aux USA. Les Americains doivent prendre leur responsabilité dans cette election et mettre à la maison blanche quelqu'un de plus honnête et travailleur que le fantasque trump. Oui les elections ne se joueront que le 3 novembre mais trump ne doit pas decider d'annuler les elections à son profit. C'est antidemocratique et autocratique. L'Amerique a besoin d'autre chose que le trump permanent, qui trompe enormément.
a écrit le 30/09/2020 à 9:37 :
Pourquoi voulez vous échanger des arguments que l'on ne possède pas puisque ce sont deux visions différentes des États-Unis...! D'un coté l'impérialisme et mondialisme qui a prévalue avant l'arrivée de Trump et de l'autre le retour aux frontières!
Réponse de le 30/09/2020 à 10:41 :
la mission de Trump est quasi biblique.
a écrit le 30/09/2020 à 9:04 :
Du spectacle et c'est tout.
a écrit le 30/09/2020 à 8:45 :
Quelle impolitesse quand on est bien élevé, on dit "voulez vous la fermer, s'il vous plait"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :