Marine Le Pen s’économise

Toujours candidate naturelle de son camp à la prochaine présidentielle, Marine Le Pen joue la carte de la discrétion médiatique, et consolide sa position de surplomb.
Jules Pecnard
Marine Le Pen.
Marine Le Pen. (Crédits : STEPHANIE LECOCQ)

Du temps. C'est cette denrée précieuse que Marine Le Pen s'est procurée en confiant la gestion du Rassemblement national à Jordan Bardella. « Il faut qu'elle puisse réfléchir, se concentrer, voir des gens », glisse un membre des instances dirigeantes du RN. À la fin de l'été, l'élue du Pas-de-Calais a pu revoir Sophie de Menthon, présidente du mouvement patronal Ethic, qu'elle a reçue une première fois à l'Assemblée nationale fin 2022 pour familiariser ses troupes au monde de l'entreprise. Une formation à la normalisation, en somme.

Lire aussiUn documentaire secret sur Emmanuel Macron en cours de réalisation

Toujours candidate naturelle de son camp à la prochaine présidentielle, Marine Le Pen économise son verbe médiatique. « Elle a théorisé le fait que plus elle se taisait, plus elle engrangeait », avance une source parlementaire frontiste. La cheffe du groupe RN au Palais-Bourbon fait la part belle des interventions radio-télé à Jordan Bardella et certains députés capés comme Jean-Philippe Tanguy ou Sébastien Chenu. La répartition des plateaux est passée en revue le lundi matin, au siège, avant le comité de campagne pour les européennes.

La maison mère, immeuble impersonnel du 16e arrondissement de Paris, Marine Le Pen y met beaucoup moins les pieds. Dès la présidentielle de 2022, la candidate a délégué les tracas de la gestion du parti. Elle privilégie deux choses pour consolider sa position de surplomb : les déplacements à l'étranger pour rendre visite aux alliés nationalistes - le plus récemment au Portugal et en Hongrie - et le suivi du travail à l'Assemblée nationale. Après les législatives, qui ont fait élire 89 députés RN (88 aujourd'hui) à la stupéfaction générale, Marine Le Pen a répété ce message : « Ici, je veux des futurs ministres et secrétaires d'État, pas des gens pour faire des petites phrases à la télé. »

La commande a été respectée, même si les rares sorties de route comme celle de Grégoire de Fournas - « Qu'ils retournent en Afrique ! » - sont là pour rappeler la radicalité consubstantielle au parti. Le bilan parlementaire, en tant que tel, est maigre. Très peu d'amendements RN ont été repris, aucune proposition de loi n'a été adoptée. « Ça pourrait être mille fois pire, minimise un conseiller. Comme ils ont peur de prendre la moindre critique sur le dos, ils sont parfois un peu paralysés du stylo. Mais le niveau monte lentement. »

Elle a théorisé le fait que plus elle se taisait, plus elle engrangeait

Un parlementaire frontiste

La Macronie veut y voir une preuve de l'isolement de Marine Le Pen, qui s'adapte en misant sur des « coups » qu'elle prépare avec Renaud Labaye, son méthodique secrétaire général de groupe. Ici le vote d'une motion de censure de la Nupes pour renvoyer LR à son image de béquille de l'exécutif, là un texte consensuel sur l'endométriose qui oblige les uns et les autres à déployer des trésors de com pour expliquer pourquoi ils ne le soutiennent pas. Le 7 décembre, le tandem a prévu de « vampiriser » la niche parlementaire de la droite, dont la proposition de loi constitutionnelle vise à élargir le champ du référendum aux sujets migratoires. « On va présenter nos mesures, voir ce que les autres en pensent, demander des scrutins publics... ça va être intéressant », pressent un cadre. L'impatience avant une nouvelle session de judo.

Jules Pecnard

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 15
à écrit le 04/12/2023 à 12:39
Signaler
Marine Le Pen a-t-il une opportunité réaliste de devenir président de la France? Et qu'est-ce qui va changer sous votre direction? La France sortira-t-elle de l'euro ou même de l'UE? Mme Le Pen fera-t-elle alors résilier le contrat d'amitié franco-al...

à écrit le 04/12/2023 à 12:07
Signaler
Bien sûr que Marine LePen parle, elle s'est suffisamment répandue pour soutenir ses amis Poutiniens qui détruisent la Russie et envoient à la mort sa chaire à canon Russe pour massacrer les Ukrainiens ... *** elle ne nous fait plus rêver ***

à écrit le 04/12/2023 à 10:14
Signaler
J'ai eu peur : je croyais qu'elle voulait faire de l'économie.

à écrit le 04/12/2023 à 9:00
Signaler
"Marine le pen s'économise" Nietzsche disait qu'on était souvent impressionné par les gens qui ne disent rien, se disant qu'ils n'en pensent pas moins, qu'ils sont forts, impressionnants mais qu'en fait nombreux ne disent rien parce que ne pensant ri...

à écrit le 04/12/2023 à 8:41
Signaler
C'est adroit de rester en retrait car elle sait bien que la surexposition médiatique lasse le public qui veut vite de nouvelles têtes, VGE l'avait appris à ses dépends, lui qui faisait jeune, moderne et dynamique en 1974 et qui était déjà usé et viei...

à écrit le 04/12/2023 à 0:13
Signaler
Plus elle parle, plus elle dit de bêtises, çà la fait baisser dans les sondages. Heureusement elle ne fait rien çà lui évite d'être critiquée.

le 04/12/2023 à 8:18
Signaler
Les médias font le taf à sa place, la preuve...

à écrit le 03/12/2023 à 23:37
Signaler
Elle doit attendre son procès pour détournement des fonds européens de s’est assistants parlementaires fantômes …. Comme Bayrou !

à écrit le 03/12/2023 à 23:36
Signaler
Elle doit attendre son procès pour détournement des fonds européens de s’est assistants parlementaires fantômes …. Comme Bayrou !

à écrit le 03/12/2023 à 21:16
Signaler
Elle ne s'économise pas, elle est juste dépassée et ne sais plus quoi dire (à force de dire tout et son contraire).

le 04/12/2023 à 8:17
Signaler
"à force de dire tout et son contraire" Comme les Renaissance mais impuissants comme ils sont que peuvent ils faire d'autre ? "On est nul, on est faible, on ne fera rien pour le pays !" ne serait pas très productif pour se faire élire.

à écrit le 03/12/2023 à 10:09
Signaler
Marine le Pen semble fatiguée (malade?), usée certainement, un brin désabusée. Quant à Sophie de Menthon, si on parle d'une coquille vide, alors l'image reflète parfaitement la vérité.

le 03/12/2023 à 17:40
Signaler
Elle n'est ni malade, ni usée, ni fatiguée, ni désabusée. Elle a juste 55 ans

le 04/12/2023 à 8:57
Signaler
@ reponse de Charlie - Alors elle "fait " beaucoup plus. Mme Le Pen n'est pas stupide mais ça doit la faire vieillir prématurément d'évoluer au milieu des "cadres" du RN/FN dont le chef est Jordan Bardella !

à écrit le 03/12/2023 à 8:58
Signaler
Les médias de masse font le taf à sa place, elle serait idiote de s'exposer du coup et à tout à gagner à laisser la propagande médiatique servir l'idéologie d'extrême droite. Ça ne lui coute rien en plus !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.