Journal de campagne : Fillon l'emporterait largement, selon un sondage

La Tribune publie son "journal de campagne" quotidien, reprenant les principaux faits et déclarations des candidats (et de leurs soutiens) à la présidentielle de 2017. Au menu ce jeudi : plus de quatre millions de votants au premier tour de la primaire de droite, Fillon qui distance Juppé dans les sondages, et le rejet des deux candidats de droite par les Français.
Mathias Thépot
Grâce aux reports de voix des sarkozystes, François Fillon l'emporterait largement dimanche. au second tour de la primaire de droite.
Grâce aux reports de voix des sarkozystes, François Fillon l'emporterait largement dimanche. au second tour de la primaire de droite. (Crédits : ROBERT PRATTA)

Nicolas Sarkozy misait sur un nombre restreint de votants au premier tour de la primaire de droite pour passer au second. Mais c'est raté. Avec 4 298 097 votants au premier tour, la primaire de la droite et du centre a attiré un nombre très important d'électeurs. C'est plus qu'à gauche en 2011 où 2,6 millions de personnes s'étaient déplacées pour voter. Au total, François Fillon a donc obtenu 1.890.266 voix, devant Alain Juppé qui en a récolté 1.224.855, selon la haute autorité de la primaire. Nicolas Sarkozy est arrivé troisième avec 886.137 voix. A noter que Jean-François Copé, bon dernier du scrutin, a récolté 12.787 voix, soit à peine plus que les bulletins blancs et nuls (9.883).

Fillon gagnerait largement dimanche

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, iTélé et Sud Radio, François Fillon devancerait très largement Alain Juppé dans les intentions de vote au second tour de la primaire de la droite et du centre dimanche. Environ 65% des votants choisiraient François Fillon, contre 35% pour Alain Juppé. Cet écart très important reflète le poids des soutiens qui ont rejoint François Fillon :  Nicolas Sarkozy (20,7 % des voix au premier tour) et Bruno Le Maire (2,4 %). Sans surprise, les électeurs de l'ancien chef de l'Etat votent massivement pour François Fillon : ils seraient 78 % à choisir son ancien premier ministre, selon l'Ifop. De son côté Alain Juppé ne peut compter que sur les maigres reports de Nathalie Kosciusko-Morizet (2,6 %) et de Jean-François Copé (0,3 %).

Un majorité de Français rejette Fillon et Juppé

Si, comme on a pu le constater dimanche dernier, les proches de la droite et du centre plébiscitent François Fillon et Alain Juppé, en revanche, plus globalement, une majorité de Français est opposée à leurs programmes respectifs, selon un sondage Elabe. Et c'est même le projet de François Fillon qui suscite le plus l'opposition des sondés (56 %) devant celui du maire de Bordeaux (52 %). L'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy recueille à l'inverse 42 % d'avis favorables, contre 46 % pour Alain Juppé.

Alain Juppé semble plus apprécié par les Français : le maire de Bordeaux est perçu comme le finaliste de la primaire qui « comprend le mieux les gens » (48 % contre 41 %) et qui « a le plus les qualités » pour être président (46 % contre 43 %). François Fillon est, lui,  perçu comme « le plus honnête » des deux (55 % contre 35 %). Mais les Français semblent déjà s'être fait une raison : à quatre jours du second tour de la primaire, ils estiment déjà que c'est François Fillon qui a le plus de chance d'être élu à l'Élysée en 2017 (57 %, contre 34 % pour Alain Juppé).

Mathias Thépot
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 17
à écrit le 26/11/2016 à 9:02
Signaler
Fillon est le plus crédible: on ne pourra pas continuer à distribuer de l'argent que nous n'avons pas, et faire l'inverse de ce qu'on fait les pays voisins qui ont eu le courage de faire des réformes dont on voit les bons résultats actuellement.

à écrit le 25/11/2016 à 9:23
Signaler
Je voudrais m'insurger contre les sondages. Je vais jusqu'à dire que les sondages sont anti-démocratiques. Personnellement, j'aimerais bien que l'on interdise complétement les sondages au moins pour les élections présidentielles. Regardez, à cause ...

à écrit le 24/11/2016 à 16:48
Signaler
"Un majorité de Français rejette Fillon et Juppé" Bon, ben c'est le principal.

à écrit le 24/11/2016 à 15:12
Signaler
Ah.... Eh bien si c'est encore un sondage qui le dit, ça va encore être "vrai".... Ça m'étonnerait que les instituts aient déjà refait leurs échantillons, et leur méthode en 3 semaines, alors que Fillon se battait pour la 3eme et 4eme place, et 3 sem...

à écrit le 24/11/2016 à 14:50
Signaler
Mr Fillon est un candidat réactionnaire ultraconservateur... Quand on est contre l'IVG on ne peut être ni moderne ni progressiste... Si Mr Fillon est élu président de la république j'ai très peur des tensions et des régressions sociales dans notre pa...

à écrit le 24/11/2016 à 14:13
Signaler
les francais sont ils des moutons ! ?? ils savent bien déjouer les instituts de sondages ...donc ..

à écrit le 24/11/2016 à 14:04
Signaler
S'il peut être d'une quelconque aide de prendre en exemple des pays ou des personnages qui, par le passé, ont pu rétablir un équilibre économique chez eux (lequel ?), il ne faudrait pas pour autant dissocier tous les équilibres en faisant une impasse...

le 24/11/2016 à 14:51
Signaler
Vous faites de la propagande. Fillon n'est pas ultra-libéral, il est plus libéral que les autres. C'est certain que pour un khmer rouge teinté de Maoïsme ou un baba cool anarchiste, la différence n'est pas flagrante, mais la langue française a donné...

le 24/11/2016 à 16:52
Signaler
@Axel "Il est prévu de laisser les salariés discuter avec leur employeur pour fixer cette durée". Super, ça va être sympa autour d'un café ,malheureusement la plupart des décisions de ce type sont plutôt unilatérale du côté employeur.

le 24/11/2016 à 19:02
Signaler
Excellente analyse, à laquelle je me joins bien volontiers. Cela étant il reste que le personnage JUPPE, est cordialement détesté des Français... Le résultat électoral de Fillion le souligne totalement ! JUPPE aurait du consulter un psychologue, afi...

à écrit le 24/11/2016 à 14:02
Signaler
Même si la dynamique semble maintenant de son côté, il faut se méfier des sondages sur les primaires, ainsi que l'a démontré le 1er tour. Ils avaient certes bien vu la montée de Fillon et la possibilité qu'il dépasse Sarkozy, pas qu'il terminerait la...

à écrit le 24/11/2016 à 13:54
Signaler
Elles n'ont pas encore fermées toutes ces boîtes de sondage qui vendent du vent à prix d'or. Le seul sondage qui vaille est celui du verdict du scrutin. Au lieu de peaufiner leurs images au fil des sondages plus ou moins flatteurs, les politiciens ...

à écrit le 24/11/2016 à 13:35
Signaler
Si ça c'est pas du concentré de résignation, les deux candidats sont rejetés par la majorité des français et pourtant un d'entre eux sera président de la république, sans la majorité des électeurs bien entendu avec même beaucoup moins. Peut-être ...

à écrit le 24/11/2016 à 13:01
Signaler
Tout sauf Hollande!

à écrit le 24/11/2016 à 12:47
Signaler
l'interpretation des sondages est stupide ! dire que 56%des francais ne souhaitent pas fillon c'est simplement constater à CE STADE que prés de30% souhaitent lepen ,moins de 10% melanchon ,autant ou presque l'élu de la primaire à gauche ,idem pour ...

le 24/11/2016 à 15:01
Signaler
44% des votants, cela ne fait pas une majorité. Encore un Président qui sera élu par rejet de l'adversaire et non pour ses idées ou son programme. Il se pourrait que les Français se vengent aux législatives en ne donnant au nouvel élu une majorité...

le 24/11/2016 à 16:52
Signaler
@ Iciailleurs: ne vous inquiétez pas le système a pensé à tout afin que des gens minoritaires puissent diriger la totalité des citoyens et ça s'appelle "la majorité présidentielle". Et oui c'est bien verrouillé le truc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.