Parlementaires FN : Marine Le Pen convoquée avant le 7 mai ?

 |   |  502  mots
Marine Le Pen.
Marine Le Pen. (Crédits : Benoit Tessier)
Une commission du Parlement européen pourrait convoquer Marine Le Pen avant le second tour de la présidentielle pour débattre d'une éventuelle levée de son immunité dans le dossier des assistants parlementaires européens du Front national, a déclaré samedi Laura Ferrara, la vice-présidente de la commission des affaires juridiques du Parlement.

L'immunité parlementaire de l'eurodéputée Marine Le Pen va-t-elle être levée ? C'est en tout cas la volonté des juges français chargés de l'enquête sur les assistants parlementaires du Front National. Le parti d'extrême-droite europhobe est soupçonné d'avoir fait salarier par le Parlement européen des assistants qui travaillaient en réalité pour le FN. Une autre eurodéputée frontiste, Marie-Christine Boutonnet, est aussi concernée.

"La commission des affaires juridiques du Parlement européen a convenu que (Marine) Le Pen soit convoquée pour une audition à la première date possible en mai", a déclaré à Reuters Laura Ferrara, vice-présidente de cette commission.

Elle a précisé que cette audition pourrait se tenir dès la première semaine de mai, soit avant le second tour prévu le dimanche 7 mai.

Marine Le Pen pourrait refuser cette convocation

Longtemps donnée en tête du premier tour de l'élection présidentielle par les sondages, la présidente du Front national n'est désormais plus certaine de se qualifier pour le second tour, dont elle sortirait battue quel que soit son adversaire.

Laura Ferrara, membre du Mouvement 5 étoiles (M5S), parti eurosceptique italien, a précisé que Marine Le Pen pourrait refuser d'être entendue par cette commission.

Marine Le Pen a fait valoir son immunité parlementaire et refusé de se rendre aux convocations de la police en février et des juges d'instruction en mars, expliquant qu'elle ne souhaitait pas s'exprimer devant les enquêteurs avant les législatives du mois de juin.

Marine Le Pen déjà sanctionnée par le Parlement européen

Le parti d'extrême droite dément avoir mis sur pied un système frauduleux et dénonce ce qu'il qualifie d'instrumentalisation de la justice à des fins politiques.

Le Parlement européen a déjà sanctionné Marine Le Pen pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire européenne Catherine Griset, à une époque où cette dernière était la secrétaire, puis la chef de cabinet de la dirigeante du Front national.

Faute de s'être acquittée de la somme de près de 300.000 euros réclamée par le Parlement à ce titre, la candidate du FN à la présidentielle a vu depuis février son salaire d'eurodéputée être réduit de moitié, à environ 3.000 euros et ses autres indemnités lui ont été retirées.

Dans ce dossier, deux assistants parlementaires FN ont été mis en examen pour recel d'abus de confiance, dont la chef de cabinet de Marine Le Pen, Catherine Griset.

La procédure de levée de l'immunité parlementaire d'un eurodéputé, qui s'étale généralement sur quelques mois, passe par un examen en commission puis en séance plénière.

L'immunité de la candidate frontiste a été levée le 2 mars dans un dossier distinct, celui de la publication sur Twitter par Marine Le Pen de photographies d'exécutions menées par le groupe Etat islamique (EI).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2017 à 16:50 :
Il y a belle lurette que le fn aurait dû être interdit pour cause de xénophobie, racisme et révisionnisme, mais les politiques de gauche comme de droite ont fermé les yeux par calcul politicien.
Réponse de le 18/04/2017 à 10:15 :
Quelles sont vos peurs et vos angoisses qui vous tourmentent pour vous exprimez ainsi , On pourrait mieux comprendre de telles propos aussi virulents et inadaptés à la situation .
Réponse de le 18/04/2017 à 17:17 :
A "Virtute et armis".

A court d'arguments, les individus totalitaires n'ont que la censure, la repression et les insultes pour faire taire leurs opposants.

Au lieu de presenter des faits, les gens comme vous insultes et donnent des etiquettes.

Si le FN doit etre interdit, alors le PS et autres partis de gauche se reclamant du marxsme leninisme devraient etre interdits. Des centaines de millions de morts et la France ose encore aligner des candidats staliniens, trotskystes, marxistes... Une honte...

Les veritables facistes aujourd'hui ? Les antifas et les islamistes: vos amis sans doute, mlle "Virtute et armis".

Bon mal de tete lundi prochain
a écrit le 17/04/2017 à 14:40 :
ET QUID DU JUGEMENT DE gUERINI
DES COSTUMES DE MOSCOVICI
des sondages bidons de valls
des 385 oo euros dépensés par macron à las vegas
a écrit le 17/04/2017 à 10:17 :
L'oligarchie européiste LRPS remet une pièce dans la machine médiatique. Ils ont si peur de perdre leur pouvoir et de voir le peuple français souverain reprendre son destin en main :-)

Une "affaire" RÉ-chauffée, RE-lancée, RÉ-amplifiée artificiellement par les mercenaires médiatiques ! Les contributeurs financiers de ces rédactions sont les annonceurs publicitaires.

Pour lutter contre les délinquants de l'information, ce sont précisément les annonceurs publicitaires qu'il faut essorer économiquement en se détournant massivement et durablement de leurs marques et de leurs produits, promus à grands frais.
D'ailleurs, cette pratique est très bonne pour la santé du porte-monnaie !
a écrit le 16/04/2017 à 19:10 :
On veut vous empêcher de voter pour Marine et vous invitez à voter utile c'est à dire pour le choisi de l'Union Européenne .On aura tout vu , je ne sais pas si les juges se sont aperçus qu'ils étaient utilisés dans cette campagne à moins que ?
a écrit le 16/04/2017 à 15:29 :
Qui peut croire que les partis politiques, tous autant qu'ils sont, n'optimisent pas les financements qu'ils reçoivent ? On veut des détails, donnez nous-en. Notamment sur ces 20% de parlementaires français qui emploient leur famille ou des proches comme attachés parlementaires et dont on attend toujours les noms . Et aussi sur la dérogation officielle dont a bénéficié Bruno LEROUX pour recruter ses enfants mineurs comme attachés parlementaires : qui a accordé cette dérogation , qui était au courant et a autorisé cette dérive ?! Allez, osez donc faire votre travail à l'égard de tous les partis, cette fois, merci...
a écrit le 16/04/2017 à 13:53 :
Après avoir violer le vote des Francais sur la constitution européenne, l'Europe continue sa dictature politique (apres les pontes de l'Europe s'étonneront que les peuples ne veullent plus de l'Europe) si par malheur, marine est écartée de l'élection, Ca va partir en guerre civile (junker, Merkel et compagnie) doivent comprendront que leurs magouilles et passages en force dictatorial ne marcheront plus en françe ! C'est fini... les Francais de souche n'en veullent plus de l'Europe et ceux qui en veullent encore sont soit des étrangers naturalisé en europe ou candidat à une naturalisation qui souhaitent Profitez de notre sécurité social et de notre marcher du travaille soit des Francais qui ont peur... ah oui, il y a aussi les quelques riches indépendants et multinational qui veullent encore de l'Europe... mais c'est tout !
Réponse de le 16/04/2017 à 20:01 :
Là, vous violez l'orthographe et la grammaire.
a écrit le 16/04/2017 à 13:34 :
méme si cela est avéré etre convoquée par des personnes non élues pour etre mis en examen ou est le problème !!! que dire de Shultz et de ces congénères cela commence a bien faire, alors l'Europe, basta!!!! on en veut pas..
Réponse de le 16/04/2017 à 14:08 :
Bien sûr que si nous voulons de l'Union européenne. Ce que nous ne voulons plus ce sont ces parlementaires comme Marine le Pen qui volent l'argent public. Ils sont minoritaires heureusement mais volent beaucoup.
a écrit le 16/04/2017 à 11:46 :
Le deal de l'UE va être simple:" Bon ok on veut bien pour le pen hein mais n'en faites pas une généralité sinon ce sont la moitié de nos députés qui vont y passer !"

A force de voter pour le mal contre le pire le mal et le pire sont là et bien installés.
a écrit le 16/04/2017 à 11:01 :
les personnes les plus dangereuse les menteurs/// gandhi/// la justice doit passer tot ou tard???
a écrit le 16/04/2017 à 10:50 :
Les bons emplois rénumèrateurs de la commission Européenne s'inquiètent ils aimeraient bien la faire chuter et détourner de bons Français d'un vote crucial pour notre avenir . Apparemment ils trouvent que les instances saisies par leur soins n'en font pas assez pour les sauver d'un chômage certain.
a écrit le 16/04/2017 à 10:48 :
Je ne sais pas si Mme Lepen peut se soustraire à une convocation de Bruxelles et quelque part ce n'est pas le problème..

Car il est évidemment possible que le parlement européen lève l'immunité de MLP par contumace, et autorise ainsi la police française à faire son boulot.

Si elle persiste dans son attitude, c'est menottée entre deux policiers et sous les camera du monde entier qu'elle sera amenée devant un juge d'instruction. Elle l'aura cherché.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :