Présidentielle 2017 : Valls largement vainqueur à la primaire (sondage) , Bayrou tance Fillon

 |   |  555  mots
Manuel Valls est donné largement vainqueur de la primaire de la gauche par un sondage.
Manuel Valls est donné largement vainqueur de la primaire de la gauche par un sondage. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
La Tribune publie son "journal de campagne" quotidien, reprenant les principaux faits et déclarations des candidats (et de leurs soutiens) à la présidentielle de 2017. Aujourd'hui : Valls en tête d'un sondage sur la primaire de la gauche, Cambadélis espère entre 1,5 et 2 millions de votants, et Bayrou qui cible les "dérives" de Fillon.

Les premiers sondages - à prendre avec précaution - pour la primaire de la gauche sont en train de sortir. Une enquête Harris Interactive pour France Info publiée ce jeudi place Manuel Valls largement en tête du premier tour avec 43 % des intentions de vote, tandis qu'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon se disputeraient la qualification au second tour avec respectivement 25 % et 23 % d'intention de votes.
Mais la dynamique semble en faveur de l'ancien ministre de l'Education nationale, qui gagne 11 points par rapport à la précédente enquête, contre seulement trois points supplémentaires pour Arnaud Montebourg, tandis que Manuel Valls accuse pour sa part une baisse de deux points. Entré en campagne récemment, Vincent Peillon ne séduirait que 7 % des sondés, Sylvia Pinel 2 %, François de Rugy 1 % et Jean-Luc Bennahmias 0,5 %. Au second tour, Manuel Valls l'emporterait face à Arnaud Montebourg avec 55 % des voix. Et dans une hypothèse où Benoît Hamon devancerait Arnaud Montebourg au premier tour, Manuel Valls l'emporterait avec 57 % des voix au second, selon le même sondage.

Cambadélis espère 1,5 à 2 millions de votants

« Je pense que cette primaire intéresse », a assuré de matin sur Europe 1 Jean-Christophe Cambadélis. « Je ne suis pas sondeur mais si on les suivait, on serait dans des niveaux de participation extraordinaire », a indiqué le premier secrétaire du Parti socialiste, qui vise « entre 1,5 et 2 millions » de participants. Ce serait au mieux deux fois moins que la primaire de la droite et du centre qui a réuni plus de 4 millions d'électeurs à chaque tour du scrutin. Au-delà d'une campagne plus courte et d'un engouement certainement moindre pour cette primaire, il faut aussi dire que seuls 7.600 bureaux de vote seront ouverts les 22 et 29 janvier prochains, contre 10.000 pour la primaire de la droite et du centre. Reste que pour Jean-Christophe Cambadélis, cette primaire sera « la clef » de la présidentielle. « Je pense que nous sommes les derniers à nous présenter pour la présidentielle, [...] et que nous serons la clef de celle-ci », promet Jean-Christophe Cambadélis.

Bayrou fustige le rapport à la chrétienté de Fillon

A droite et au centre, les tensions entre le président du Modem François Bayrou et certains membres du parti Les Républicains ne se sont pas estompées depuis le verdict de la primaire. En effet, alors que mardi soir sur TF1, François Fillon a invoqué sa foi chrétienne pour assurer qu'il ne prendrait «jamais», sur les questions liées à la solidarité et à la sécurité sociale, «de décision contraire à la dignité humaine». Sur I-télé, mercredi, François Bayrou a accusé Fillon de tomber dans une forme de « dérive » : «Comment peut-on arriver à mélanger la politique et la religion à ce point de cette manière déplacée ? Le principe de la France c'est qu'on ne mélange pas religion et politique», a-t-il souligné. «Je connais François Fillon depuis longtemps, je ne l'ai jamais vu faire des déclarations de cet ordre donc ça doit être lié aux élections d'une manière ou d'une autre, à ce qu'on croit être un corps électoral. [...] Je ne comprends pas qu'on se laisse aller à ce type de dérive», a-t-il aussi déploré. Assurément, il sera compliqué pour le candidat de la droite d'obtenir le soutien du centriste François Bayrou.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/03/2017 à 23:46 :
C'est dingue de retrouver ce genre d'articles quelques mois plus tard. On se rend compte de la vacuité du travail journalistique.
a écrit le 06/01/2017 à 9:00 :
Valls , montebourg , Fillon , Mélenchon , le Pen ..... l'incroyable richesse de notre classe politique : des has-beens ou des agitateurs avec un point copmmun : TOUS menteurs !
Réponse de le 14/01/2017 à 19:21 :
Si seulement ils avaient que ce point en commun... Ils sont tous nul en politique, incapable, tricheur, défourneur de notre argent publique...
a écrit le 06/01/2017 à 7:44 :
Le triangle infernal des faussaires d'opinions ...les politiciens , les sondeurs et leurs diffuseurs presse et réseaux des pixels roses .....c'est avec ces magiciens de la désinfo ..que Juppé fut maintenu "gagnant " pendant des mois, Normal 1er en respiration artificielle à 19/24 % de satisfaits ,alors que la moyenne des sondages le situé à 9/14 % et cerise sur le gateau de la désinfo professionnelle à l'international ....Hillary Clinton ,gagnante contre Trump avec un écart de 70/30 % pour les plus "optimistes et 60/40 % moins les moins optimistes...! reste à considérer les - vrais - résultats après élections pour mesurer l'importance de l'influence des faussaires d'opinions ..
a écrit le 06/01/2017 à 4:16 :
Tous ensemble ! tous ensemble… Tous !! Votons pour Valls , lui au moins va faire des économies , sur ! il va supprimer les députés , les sénateurs , etc..etc.. car il est spécialiste du 49/3 , bon il ne descendra plus à Marseille à chaque règlements de compte , car les truands ne l’écoutent pas et font la police eux-mêmes !! Donc la Valls de l'incompétence pourra continuer!!
a écrit le 05/01/2017 à 21:54 :
Tu vas gagner la primaire.
tu es aussi blablablabla que les autres mais tu n'as pas besoin de marinière pour vendre du vide comme Montebourg.
a écrit le 05/01/2017 à 21:45 :
A l'heure qu'il est il est en train de noyer le poisson a la télé sur les questions qui gènent !
Decidemment un personnage a eviter a la tète du pays .....
a écrit le 05/01/2017 à 20:42 :
Ce n'est pas qu'il soit "meilleur" mais simplement que les autres sont inconsistant! Et personne ne mettra un euro pour mettre un bulletin de vote!
a écrit le 05/01/2017 à 19:57 :
Cette primaire n'est PAS une primaire de la gauche mais la primaire du PS ! elle exclue un certain nombre d'autresmouvements identifiés à gauche (Nouvelle Donne par ex.) et d'aucun refuse d'y participer argant qu'il s'agit d'une vaste tromperie....dans laquelle il(s) ne reconnait(ssent) pas ce qui fonde les idées de gauche ...
a écrit le 05/01/2017 à 19:24 :
13 commentaires ... non visibles. Ouaich.. Bon, sinon, comme Valls n'est pas de gauche, nous aurons "droit" à un deuxième tour Fillon-Le Pen. Tu me vois, toi, voter pour un croyant..?? Sincèrement.
a écrit le 05/01/2017 à 18:57 :
Nous avons à faire qu'à des girouettes qui ne pensent qu à leur cursus professionnel !
Et que de promesses et de mensonges!
a écrit le 05/01/2017 à 18:12 :
Les Français vont vite comprendre qui est Fillon: Un châtelain chrétien. Ce n'est pas en soi un délit, mais ça pose le personnage. Fillon roule pour une droite réactionnaire, une droite du XIX éme siècle, nostalgique d'époques révolues. Sera-il au deuxième tour de la présidentielle de 2017? ...Rien n'est moins sûr.
Réponse de le 14/01/2017 à 19:27 :
Ce serait génial si ni le PS ni Fillon étaient au second tour, au moins le ménage serait obligatoire pour 2022 et on aurait enfin le choix qui nous manque depuis plus de 30 ans !!!
a écrit le 05/01/2017 à 18:07 :
Vaine victoire. Valls sortira vainqueur de la primaire car il n'a pas de concurrent crédible. Il apparaîtra alors comme un double héritier: celui d'un bilan gouvernemental médiocre, et celui d'un parti politique en faillite idéologique (le PS). Il sera incapable de fédérer une majorité des français derrière son projet.
a écrit le 05/01/2017 à 18:00 :
La position de Bayrou, comme la position des autres “laïcs” est complètement et absolument hypocrite. Bien sûr que les convictions philosophiques et religieuses des uns et des autres a un rôle déterminant, dans les positions politiques qu'ils peuvent prendre, sur tous les sujets. Faire croire que cela serait indépendant, relève soit de la naïveté, soit de la malhonnêteté.
Je préfère évidemment quelqu'un qui me dit son enracinement de valeurs que celui qui cherche à me faire gober, qu'il a une pensée politique indépendante de sa perspective philosophique ou religieuse.
a écrit le 05/01/2017 à 16:59 :
sans doute un sondage effectué au Harris bar ,....avec les mêmes qui affirmaient la victoire à la présidentielle américaine de Hilary Clinton .
a écrit le 05/01/2017 à 16:47 :
Moins il y aura de votants et plus ce sera bon pour Valls et inversement! mais le pb s'il est vaiqueur c'est que ce sera surtout bon pour Mélenchon!
a écrit le 05/01/2017 à 16:38 :
Qui peut se soucier encore de l'avis de Bayrou??? Qu'elle est son influence sur les électeurs ???? Un has been total.
a écrit le 05/01/2017 à 16:32 :
Je ne sais pas pourquoi mais je ne le vois pas au second tour de la primaire, un peu comme les derniers sondages foirés de la fin d'année dernière, le doute est de rigueur pour valls.
Réponse de le 14/01/2017 à 19:30 :
C'est pas pareil, en fin d'année la plupart des votants ont éliminé les pire et gardé le "moins pire" futurs potentiel président sachant que la gauche est morte... Alors que là ils e se déplaceront pas sachant qu'ils voteront massivement pour le FN et la droite...
a écrit le 05/01/2017 à 15:51 :
Fillon il fait peur !
Réponse de le 14/01/2017 à 19:31 :
Et bien ne votez par pour lui mais pour le 4 ème...
a écrit le 05/01/2017 à 15:45 :
Lectrice assidue de La Tribune en ligne, je suis étonnée de l'énergie que vous semblez déployer pour éviter de rendre compte de la campagne de J.L.Mélenchon pourtant fort originale ainsi que de son programme que j'ai pu acquérir récemment et qui me semble cohérent et novateur, ce qui nous change…Je suis d'autant plus surprise que vous aviez cet été consacré plusieurs articles à l'économie de la mer dont J.L. Mélenchon est le seul candidat à l'avoir intégré depuis longtemps et comme axe stratégique à son projet.
a écrit le 05/01/2017 à 15:29 :
Favori des sondages ? Valls a du souci à se faire...
a écrit le 05/01/2017 à 15:07 :
Si c'est vrai dans ce cas même l'électorat du PS sera passé totalement à droite suivant les cadres du parti. Mais voter c'est un truc de droite de toutes façons.

D'un autre côté, tout ceux qui ont voté aux primaires socialistes de 2011 m'ont affirmé qu'ils n'iraient pas à celles-ci du coup il ne va rester pas grand monde, peut-être que des élus et leurs familles.

Ça se tient.
a écrit le 05/01/2017 à 15:04 :
Bayrou devrait se taire, Fillon fait preuve de lucidité, notre niveau d'endettement hypothèque gravement l'avenir de nos enfants. Une réforme en profondeur de notre système social s'impose. Le positionnement catholique de Fillon n'a rien à voir dans cette affaire. Bayrou a déjà fait passer les socialistes en appelant à voter pour eux, vu les résultats de Hollande , il doit être content de lui.
Réponse de le 05/01/2017 à 22:51 :
@BA : + 1 Bayrou n'a qu'une capacité de nuisance et il en a déjà fait la preuve en faisant passer Hollande en 2012. Maintenant, il devrait bien faire attention, à ce qu'il dit, en ramenant des histoires personnelles comme la religion, et se souvenir qu'il y a des législatives après ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :