Retraite : quand Hamon invente le "don" de trimestres cotisés

 |   |  677  mots
Pour favoriser le départ à la retraite à taux plein, Benoît Hamon propose que les conjoints puissent se faire un don de trimestres cotisés lorsque l'un des deux dans le couple dispose d'un surplus de trimestres.
Pour favoriser le départ à la retraite à taux plein, Benoît Hamon propose que les conjoints puissent se faire un "don" de trimestres cotisés lorsque l'un des deux dans le couple dispose d'un surplus de trimestres. (Crédits : © Gonzalo Fuentes / Reuters)
Lors du débat du 20 mars entre les cinq "grands candidats", Benoit Hamon a émis une idée originale - mais non aboutie - sur les retraites : donner la possibilité aux conjoints de se faire un "don" de trimestres cotisés pour favoriser le départ à taux plein.

Lundi 20 mars, lors du premier débat d'avant premier tour, les cinq "grands" candidats ont égrené leurs propositions dans les domaines sociétal, économique et international... pendant plus de trois heures. Mais, en vérité, il y a eu peu de réelles surprises, notamment sur les questions économiques et sociales. Chacun a campé sur ses positions à l'instar d'un François Fillon qui a confirmé qu'il mettrait fin à la durée légale hebdomadaire de travail de 35 heures ou d'une Marine Le Pen qui veut instituer une taxe aux frontières de 35% pour les produits issus d'usines délocalisées...en passant par Emmanuel Macron qui veut abaisser à 25% le taux d'impôt sur les sociétés.

Que du convenu donc... jusqu'au moment où, au détour d'une phrase, le candidat PS Benoit Hamon a fait une proposition intéressante en matière de retraite. Il suggère de rendre possible entre conjoints le « don de trimestres » afin de permettre à l'un ou à l'autre dans le couple de partir plus tôt à la retraite à taux plein.

Rendre possible des "dons" de trimestres cotisés" entre conjoints

Cette proposition de Benoît Hamon figurait dans son programme présenté le 16 mars mais elle est passée relativement inaperçue. Pourtant l'idée mérite d'être creusée.

A l'heure actuelle, il n'est pas possible de faire des « dons » de trimestres cotisés à son conjoint ou à toute autre personne. Éventuellement, il est autorisé de racheter des trimestres à la Sécurité sociale (caisse nationale d'assurance vieillesse). Depuis 2010, également, il est possible en cas de naissance d'un enfant de se partager entre le père et la mère les trimestres supplémentaires accordés à l'occasion de cet évènement. Concrètement, la mère garde les quatre trimestres liés stricto sensu à la naissance et le père peut « récupérer » les quatre autres trimestres liés à l'éducation de l'enfant jusqu'à l'âge de quatre ans. Avant 2010, ce total de huit trimestres était systématiquement attribué à la seule mère.

Favoriser le départ à taux plein

Si l'on comprend bien la mesure de Benoît Hamon, deux conjoints pourraient se « donner » des trimestres si l'un en a besoin pour partir à la retraite à l'âge légal de 62 ans (pour les générations nées à compter du 1er janvier 1955). Par exemple, imaginons que Madame, née en 1960, mère de deux enfants, dispose d'une durée totale de cotisation de 186 trimestres au moment de la prise de sa retraite à 62 ans. Elle se retrouve donc avec un surplus de 19 trimestres. En effet, grâce à une carrière débutée tôt, elle a cotisé 170 trimestres, alors que 167 sont suffisants pour liquider sa retraite à taux plein, auxquels s'ajoutent 16 trimestres de « bonus » obtenus grâce à la naissance et l'éducation de ses deux enfants. Or, Monsieur, lui, né également en 1960 mais qui a commencé plus tardivement à travailler, n'aura cotisé que 158 trimestres au moment de ses 62 ans. Madame, lui fera alors don des neuf trimestres manquants pour qu'il puisse partir à taux plein.

Sur le papier, le dispositif est séduisant, mais il pose tout de même de redoutables problèmes techniques. En effet, sur quelle base calculer le montant de la retraite, celle qui a servi au calcul de la retraite de Monsieur ou de Madame ? A priori ce devrait être celle ayant servi pour la retraite du donateur.  Et quid des cas avec de multiples régimes de retraite... Le site Huffington Post, aidé par "Optimaretraite" a tenté d'établir une simulation.

Sans parler du coût pour la collectivité. En effet, dans notre exemple, les 19 trimestres supplémentaires attribués à Madame, ne lui donnent droit à aucune pension supplémentaire, alors qu'ils ont été en partie cotisés, ce qui est tout bénéfice pour la caisse de retraite. Avec le dispositif Hamon, il y aurait moins de surplus, or la situation de nombreuses caisses s'avère très fragile.

Il n'en reste pas moins que la proposition Hamon mériterait d'être creusée et travaillée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2017 à 12:22 :
Hamon, il fait plus fort que la retraite privatisée à points. Il est tellement à l'ultra-gauche qu'il en arrive à droite !
a écrit le 22/03/2017 à 10:44 :
Genre tu es à 6 mois de la retraite, un cancer généralisé.

Tu peux donner tous tes trimestres à tes enfants?
a écrit le 22/03/2017 à 5:00 :
La pyramide de Ponzi. La SS en est l'illustration. Ce systeme a bout de souffle, en perpetuel deficit disparaitra tot ou tard. En attendant, la dette sera honnoree par les enfants de tous. Belle perspective.
a écrit le 21/03/2017 à 19:59 :
Typiquement socialiste: une nouvelle usine à gaz pour gérer des cas particuliers. Permet de dire qu'on fait quelque chose mais sans s'attaquer de front au vrai problème.
a écrit le 21/03/2017 à 19:48 :
Géo Trouve-tout le candidat du parti socialiste cuvée 2017 il ira pas loin cet oiseau à mon avis.....
Réponse de le 21/03/2017 à 22:18 :
Ca rappelle un type avec sa boîte à outils.
Réponse de le 22/03/2017 à 0:03 :
@Marcel: il ira peut-être plus loin que tu ne penses ! Le meilleur moyen de manipuler les gens, c'est de les rendre ignorants et c'est ce que fait le parti socialiste depuis des décennies maintenant. Le bac pour tous de Jospin avec des gens qui ne savent ni lire, ni écrire correctement n'est pas une coincidence, mais une stratégie. On pourrait donc et probablement avoir un vote en faveur des socialistes fondé sur des promesses farfelues auxquelles l'idiot du village croit profondément :-)
a écrit le 21/03/2017 à 19:48 :
Géo Trouve-tout le candidat du parti socialiste cuvée 2017 il ira pas loin cet oiseau à mon avis.....
a écrit le 21/03/2017 à 18:51 :
Hamon a "émis une idée originale" !!! Moi aussi j'ai en une : demain on rase gratis :-)
a écrit le 21/03/2017 à 18:42 :
il n' a pas bien compris que si la secu coupe les retraites versees en 2 a chaque trimestre manquant, c'est qu'il y a une raison , et que la retraite a points et les dons de trimestres ne vont pas dans le sens ' prevu'
sinon, il prevoit d'offrir quoi, en plus?
a écrit le 21/03/2017 à 18:35 :
186tri/4= 46,5ans de cotisation
62ans- 46.5= 15,5 an
qui a commencé à cotiser à 15,5 an?
Hamon parlé de chose pratiquement irréalisable!
mais cela fait son effet auprès des moutons que nous sommes!
Réponse de le 21/03/2017 à 22:31 :
Votre réponse
Réponse de le 21/03/2017 à 22:39 :
Lisez l'article et posez vous avant de dénigrer. Le total de trimestre inclus 16 trimestres liés aux naissances et l'éducation de deux enfants soient deux années! Les personnes qui commencent à travailler à 17ans et quelques mois sont plutôt courant surtout via l'apprentissage.
a écrit le 21/03/2017 à 17:38 :
Après le revenu universel maintenant le don de trimestres. C'est Géo Trouvetou.
a écrit le 21/03/2017 à 17:06 :
Usine à gaz en perspective...
a écrit le 21/03/2017 à 16:50 :
C'est ça le socialisme, redistribuer les miettes et au final pérenniser la misère.

Il y a quelques mois on aurait pu se dire que mélenchon est là pour parasiter le PS mais depuis quelques temps on se demande si ce n'est pas le PS qui avec hamon parasite mélenchon histoire de favoriser son choucou qui est en plus bien plus proche de la ligne politique du PS de ces dix dernières années, macron.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :