Tempêtes aux USA : vers un risque de paralysie de l'économie ?

Entre ce vendredi soir et ce dimanche matin, une tempête de neige majeure à l'Est des Etats-Unis et du Quebec s'abat sur les Etats-Unis. Le trafic aérien est le premier touché.

2 mn

Le Nord des Etats-Unis et le Canada sont frappés par une violente tempête de neige
Le Nord des Etats-Unis et le Canada sont frappés par une violente tempête de neige (Crédits : Reuters)

Après le Covid, les économies n'avaient pas besoin de cet épisode météorologique.

Depuis vendredi, les villes de New-York  et de Boston sont frappées par une violente tempête, occasionnant chutes de neiges et rafales de vent. A tel point que les gouverneurs ont déclaré l'état d'urgence, demandant aux habitants de rester chez eux.

Conséquence : des milliers de vols ont été annulés aux Etats-Unis et au Canada. Ainsi, samedi, plus de 3 500 vols ont été annulés, après une journée de vendredi marquée par la suppression de 1500 vols vendredi.

5000 vols déjà  annulés en 24 heures

C'est assurément une mauvaise nouvelle pour les compagnies aériennes, et au premier chef Air France. Avant la crise, le groupe franco-néerlandais réalisait 40 % de son chiffre d'affaires sur les liaisons via l'Atlantique nord. Sur ces vols, la compagnie avait réussi à faire le plein de voyageurs cette fin d'année. Les Etats-Unis restent une des destinations les plus demandées des Français.

Surtout, la tempête devrait se poursuivre quelques jours encore.

Des épisodes météorologiques coûteux

Ce mois de janvier, cette région outre-Atlantique a souvent été désorganisée à cause des épisodes neigeux. De nombreux foyers américains ont connu des ruptures d'électricité. Ces aléas météorologiques sévères risquent de mettre à mal de nombreuses industries.

L'été dernier, la FED avait estimé a plus de 500 milliards de dollars la facture de ces catastrophes naturelles ( en comprenant les sécheresses, inondations, etc). Le Bureau du budget, agence dépendant du Congrès, estimait à l'automne dernier que le changement climatique pourrait faire perdre un point de PIB aux Etats-Unis d'ici à 2050.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 29/01/2022 à 16:11
Signaler
Je pense qu'il faut vacciner la météo et après plus d Emmerde....

à écrit le 29/01/2022 à 12:24
Signaler
Ce n'est qu'un épisode normal qui a existé depuis la nuit des temps, mais que la grande force normalisatrice actuelle se plaint de ne pas maîtriser. Civilisation de chouineurs au moindre problème ...

à écrit le 29/01/2022 à 10:14
Signaler
Les hivers tres neigeux a N-Y et toute la region jusqu'au Maine sont souvent sous des tonnes de flocons avec des blizards venant du nord. Rien d'exceptionnel.

à écrit le 29/01/2022 à 9:58
Signaler
Si c'est que le trafic aérien ça va ce sont pas les gens les plus importants pour l'économie réelle qui sont touchés.

à écrit le 29/01/2022 à 9:56
Signaler
Bon, outre le fait que je ne prends plus l'avion et donc que ça m'est complètement égal que ces machines restent cloués au sol, les US sont avec la Chine les plus gros pollueurs de la planète, qu'ils en subissent parfois des conséquences dures pourra...

à écrit le 29/01/2022 à 9:41
Signaler
Le pr0blème avec ce refr0idissement cl1matique, c'est si on ne fait rien, cela sera de mal en p1s.

à écrit le 29/01/2022 à 9:41
Signaler
Le pr0blème avec ce refr0idissement cl1matique, c'est si on ne fait rien, cela sera de mal en p1s.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.