Après AstraZeneca, le régulateur européen étudie les caillots sanguins du Johnson & Johnson

Reconnus comme effets secondaires « très rares » du vaccin d'Astrazeneca, les risques de caillots sanguins vont désormais être analysés par l'Agence Européenne des Médicaments pour celui du laboratoire américain Johnson & Johnson. Une annonce qui intervient à quelques jours de la mise en oeuvre du vaccin dans les pays de l'Union européenne.

3 mn

Après la découverte de 4 cas, le régulateur européen va étudier les risques de caillots sanguins avec le vaccin de Johnson & Johnson.
Après la découverte de 4 cas, le régulateur européen va étudier les risques de caillots sanguins avec le vaccin de Johnson & Johnson. (Crédits : MIKE BLAKE)

L'Agence européenne des médicaments a indiqué enquêter sur des liens entre le vaccin de Johnson & Johnson et des cas de caillots sanguins, et élargir son enquête sur celui d'AstraZeneca pour des problèmes vasculaires.

L'EMA a indiqué que sa commission pour la sûreté avait "lancé une étude" destinée "à évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques" concernant des personnes ayant reçu le vaccin du laboratoire Johnson & Johnson. L'Union européenne a autorisé ce vaccin mais n'a pas commencé à l'utiliser.

Lire aussi : Pour l'EMA, les bénéfices du vaccin AstraZeneca restent supérieurs aux risques

"Il a été fait état, après vaccination avec le vaccin Covid-19 Janssen, de quatre cas graves de caillots inhabituels associés à des faibles taux de plaquettes", a indiqué l'EMA, citant le nom de la filiale européenne du géant américain.

4 cas de caillots sanguins

"Un cas est survenu lors d'un test clinique et trois sont survenus dans le cadre de la vaccination aux Etats-Unis. L'un d'entre eux a été mortel", a ajouté l'EMA.

Le régulateur européen a approuvé le vaccin Johnson & Johnson et sa mise en oeuvre dans les pays de l'Union européenne doit commencer en avril.

Cette annonce survient alors que l'organisation basée à Amsterdam a étudié des cas de caillots sanguins survenus chez des personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca et a admis qu'il s'agissait bien d'effets secondaires.

L'EMA a indiqué vendredi enquêter en outre sur d'éventuels liens entre le vaccin AstraZeneca et des cas de problèmes vasculaires.

L'agence a indiqué étudier cinq cas d'un syndrome de fuites capillaires, qui est "caractérisé par la fuite de liquide des vaisseaux sanguins, causant le gonflement des tissus et une chute dans la pression sanguine".

Pas de lien encore établi

"Un lien de cause à effet n'est pour l'instant pas clairement établi", a déclaré l'EMA dans un communiqué.

Les deux vaccins, Johnson & Johnson comme AstraZeneca, utilisent la technologie recourant à un adénovirus pour vecteur.

L'EMA a déclaré qu'après enquête sur ces deux dossiers, elle "déciderait de la nécessité ou non d'une action de régulation". Celle-ci peut consister en la notification de possibles effets secondaires.

L'agence avait indiqué cette semaine avoir connaissance de trois cas de caillots sanguins survenu après des vaccinations avec Johnson & Johnson, mais n'avait pas mentionné de décès.

Le nombre des cas est "extrêmement faible" rapporté aux 4,5 millions de doses de vaccin Johnson & Johnson administrées dans le monde, avait souligné le chef de la sécurité des médicaments à l'EMA, Peter Arlett.

Lire aussi : Les moins de 55 ans vaccinés à l'AstraZeneca devraient recevoir en 2e dose un autre vaccin, dixit Véran

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 11/04/2021 à 8:56
Signaler
les mensonges a repetition du ministre de la sante devient la honte de ce gouvernement voile j"ai 72 ans et je veux etre vaccine et depuis deux mois je veux m'inscrire et bien a chaque fois c'est un refu alors j'ai confie a mon avocat que si d...

à écrit le 10/04/2021 à 14:35
Signaler
Tous les vaccins tuent et le pfizer aussi! La preuve : Le Prince Philippe a été vacciné par le Pfizer.

le 11/04/2021 à 11:23
Signaler
Cela prouve surtout que l'age avancé est une cause de décès nettement supérieure aux vaccins et aux virus.

à écrit le 10/04/2021 à 12:35
Signaler
Oh zut j'ai cliqué, je me suis fait encore avoir... désolé.

à écrit le 10/04/2021 à 8:38
Signaler
J'ai déjà eu une stronbose m'a première dose aussi la deuxième est elle dengereuse pour moi merci

à écrit le 10/04/2021 à 8:25
Signaler
Dans 7 mois : les médias vont commencer à écrire , que finalement suite à leur enquête, il s’avère que les vaccins expérimentaux n’étaient ni efficace contre le virus et ni efficace contre la transmission et entre temps vous serez contrôlés complètem...

à écrit le 09/04/2021 à 18:29
Signaler
Encore un adenovirus comme vecteur, bon il est plus sensé se répliquer mais ils sont connus pour savoir se planquer en se couvrant de coag. US National Library of Medicine National Institutes of Health The relevance of coagulation factor X protectio...

à écrit le 09/04/2021 à 18:11
Signaler
Oui, on "découvre", avec effroi, que tous les vaccins et depuis toujours, ont des effets secondaires violents, voir mortel, sur certaines personnes. Bonne chance à tous.

le 10/04/2021 à 14:40
Signaler
Une lutte depuis des décennies, depuis des paralysies d’adolescente avec le vaccin du col de l’utérus ou bien une hypersensibilité neurologique avec le vaccin arn contre l’hépatite. Comme ci nous ne savons pas que l’hépatite c a été développée en l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.