Un responsable de l'EMA dit qu'"un lien clair" existe entre thromboses et vaccin AstraZeneca

 |  | 500 mots
Lecture 3 min.
Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendrions. Cela nous devrons le dire a assuré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l'Agence européenne des Médicaments (EMA) dans son interview publiée mardi dans le quotidien italien Il Messagero.
"Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendrions. Cela nous devrons le dire" a assuré Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l'Agence européenne des Médicaments (EMA) dans son interview publiée mardi dans le quotidien italien "Il Messagero". (Crédits : SERGIO PEREZ)
Début mars, après des cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées avec le produit d'AstraZeneca, plusieurs pays (Danemark, Norvège, Islande, puis France, Allemagne, Italie, Espagne...) avaient suspendu le vaccin. Une première enquête préliminaire de l'Agence européenne des médicaments (EMA) ayant conclu qu'il n'existait aucun lien, les vaccinations avaient repris. Mais le doute a persisté à l'EMA, et l'interview de ce responsable explicite en partie la position que devrait tenir l'Agence à l'issue de sa réunion du 6 au 9 avril, et dit aussi l'inquiétude concernant notamment "un nombre (anormal) de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes".

Dans une interview au quotidien italien Il Messaggero publiée ce mardi, un responsable de l'EMA confirme l'existence d'un "lien" entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thrombose observés après son administration. Alors que l'EMA doit se réunir sur le dossier du 6 au 9 avril, Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l'Agence européenne des Médicaments (EMA) affirme ainsi:

"Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu'il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore."

Il ajoute:

"Pour résumer, dans les prochaines heures nous dirons qu'il y a un lien, mais nous devons encore comprendre comment cela se produit."

Un nombre anormal de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes

Depuis plusieurs semaines des suspicions sont apparues sur de possibles effets secondaires graves, mais rares, après l'observation chez des personnes vaccinées avec AstraZeneca de cas de thromboses atypiques.

Marco Cavaleri précise:

"Nous cherchons à obtenir un tableau précis de ce qui se passe, à définir de manière précise ce syndrome dû au vaccin (...) Parmi les personnes vaccinées, il y a un nombre de cas de thromboses cérébrales chez les personnes jeunes supérieur à ce à quoi nous nous attendrions. Cela nous devrons le dire."

La difficile équation avantages/risques

Des dizaines de cas ont déjà été recensés, dont plusieurs se sont soldés par un décès. Au Royaume-Uni, il y a eu 30 cas et sept décès sur un total de 18,1 millions de doses administrées au 24 mars.

Jusqu'ici, l'EMA soutenait qu'"aucun lien causal avec le vaccin n'est prouvé", même s'il est "possible", et que les avantages de la vaccination contre le coronavirus l'emportent toujours sur les risques.

Pour Paul Hunter, spécialiste en microbiologie médicale de l'université d'East Anglia interrogé par l'AFP, "les éléments de preuves penchent plutôt dans le sens que le vaccin Oxford-AstraZeneca soit bien la cause".

Valse hésitation sur l'âge recommandé pour le vaccin AstraZeneca

Par précaution, plusieurs pays ont décidé de ne plus administrer ce vaccin en-dessous d'un certain âge, comme la France, l'Allemagne et le Canada. La Norvège et le Danemark ont carrément suspendu son utilisation pour l'instant. L'EMA avait dans premier temps autorisé ce vaccin à toute la population âgée de plus de 18 ans, mais la France l'avait réservé aux plus de 65 ans en l'absence de données sur son efficacité en dessous de cet âge, plus ensuite l'avait élargi sans limite d'âge, puis, nouveau retour en arrière, aux plus de 55 ans.

|Lire le communiqué de la HAS : Covid-19 : la HAS recommande d'utiliser le vaccin d'AstraZeneca chez les 55 ans et plus

De son côté, AstraZeneca a assuré en mars qu'il n'y avait "aucune preuve de risque aggravé", et assuré samedi que "la sécurité des patients" constituait sa "principale priorité".

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2021 à 4:39 :
Enarespiratory.com sans les w
a écrit le 07/04/2021 à 4:36 :
une société australienne qui s'appelle Ena Respiratory fabrique un spray nasal qui est efficace contre les virus qui infectent les poumons , si cette efficacité est réelle ça serait une bonne idée de l'essayer
a écrit le 06/04/2021 à 23:04 :
Ça explosera avant 2025 cette histoire
a écrit le 06/04/2021 à 19:39 :
Bon puisque jamais indiqué:
Actuellement vaccin ogm:
Astra, Johnson & Johnson, Sputnik, Curevac sont de la même classe ( recombinant ).
Moderna & Pfizer-BioNtech ( arn messager ).

N'existe à ce jour comme vaccin sûr ( virus atténué ou mort ( à l'ancienne )) que ceux chinois mais ne nous parviendrons pas ( et ils ont accessoirement des difficultés à produire en masse pour eux mêmes, cela était attendu car la techno ne permet pas la multiplication des petits pains ).

Une boîte française ( Valvena ) à cela en rayon ( virus inactif ).
Les dernieres nouvelles sont des plus positives mais pas de chance c'est le Royaume Uni ( qui finance et produira ) qui pour ainsi dire a tout acheté jusqu'en 2025.
L'Europe a commandé histoire de causer 60 millions de doses...

On n'est pas du tout au bout du tunnel contrairement aux affirmations gouvernemental.
a écrit le 06/04/2021 à 19:37 :
Il convient de poursuivre ce laboratoire en justice pour les dégâts causés aux populations et la mise en commerce d’un produit dangereux sans l’étape 3.
J’interpelle ici la haute autorité des droits des hommes pour la suspension de tous les vaccins sans étapes 3 au titre de «  la sécurité de l’espèce humaine et des droits humains sur terre «
a écrit le 06/04/2021 à 16:45 :
Tous cela ne fait que rajouter au flou ambiant. Ce qui est sûr c'est que le risque zéro n'existe pas. Il faut faire des choix et les assumer.
La Médecine a largement démontré ses limites. Malgré les progrès réalisés sur des siècles la Médecine reste très "tâtonnante". Elle est encore très loin de répondre ne serait-ce que partiellement, à tous les problèmes même les plus fréquents ( diabète, cancer, Alzheimer, etc.). Nous devons en être conscients...
a écrit le 06/04/2021 à 14:12 :
Et rebelotte et s' il en était malheureusement besoin.. Les cas d'effets secondaires explosent en Grande-Bretagne, plus de 377,000 avec AstraZeneca et plus de 116,000 avec Pfizer, soit plus de 493,000 au total, près d'un demi-million!.. Merci Bruno. Vous en voulez encore ?.. Source The Daily Expose : "SHOCKING! – U.K. Government release 9th report on Adverse Reactions to the Covid Vaccines".
Réponse de le 06/04/2021 à 21:12 :
Le 23 octobre 2020 le regulateur britannique des medecines a emis une consultation pour un progiciel IA pour gerer le haut niveau de "Reactions aux Drogues Negatives" attendu pour les vaccins contre Covid 19. C'est sur TED - Tenders Electronic Daily. En pleine lumiere du jour.

23/10/2020
United Kingdom-London: Software package and information systems
2020/S 207-506291
Contract award notice
Short description:
The MHRA urgently seeks an Artificial Intelligence (AI) software tool to process the expected high volume of Covid-19 vaccine
Adverse Drug Reaction (ADRs) and ensure that no details from the ADRs’ reaction text are missed.
a écrit le 06/04/2021 à 14:05 :
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit être viré sur-le-champ !

Son implication dans l'exposition des Français à ce poison mortel doit être examiné par la Justice !
Réponse de le 06/04/2021 à 18:30 :
vous le remplacerez fort efficacement , pas de doute !
a écrit le 06/04/2021 à 13:34 :
Facebook ne se contente plus de censurer ce qui déplaît à l'oligarchie des États-Unis ET de l'Union européenne et à BigPharma : Facebook promeut activement la Vaccination Covid et avec le département américain de la Santé. Lequel va donc pouvoir bâtir un fichier mondial de vaccinés!..
F Asselineau ce jour..

J' ajoute que chaque vacciné doit impérativement signer une décharge en cas d'effets secondaires!, on comprend pourquoi la commission européenne ne veut pas publier les contrats des thérapies géniques ..
a écrit le 06/04/2021 à 13:13 :
Pour les shooteurs à la thérapie génique Pfizer, le vaccin cause plus de morts que Covid chez nos anciens que nous avons mission de protéger. Astra quant à lui thrombose à loisir, nous reviendrons sur les décès dans les pays sus-nommés. Accrochez-vous, ça va ..secouer.. "L' aveu vient du ministre israélien de la santé, pour Israël 40 fois plus dans la population âgée et 260 fois plus de jeunes". Source twitter de A Caude Henrion, généticienne et spécialiste de l' ARN ..
a écrit le 06/04/2021 à 12:37 :
La polémique, c'est aussi un bon moyen de renvoyer les Anglais et le Brexit dans les cordes. Leur signifier qu'avec leur vaccin ils ne sont pas pour autant les Maîtres du Monde.
a écrit le 06/04/2021 à 12:10 :
"Nous pouvons désormais le dire, il est clair qu'il y a un lien avec le vaccin. Ce qui cause cette réaction, cependant, nous ne le savons pas encore (...) "

"Ecoutes, je te dis rien, le tout c'est que tu lui répètes, mais tu dis surtout pas que c'est moi qui l'ai dit hein !" Coluche

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :