Johnson & Johnson : un nouveau vaccin sur le front contre le Covid-19

 |  | 507 mots
Lecture 3 min.
Le vaccin développé par Johnson & Johnson ne nécessite l'administration que d'une seule dose et s'est révélé efficace à 66% pour prévenir les formes modérées à graves de Covid-19.
Le vaccin développé par Johnson & Johnson ne nécessite l'administration que d'une seule dose et s'est révélé efficace à 66% pour prévenir les formes modérées à graves de Covid-19. (Crédits : Dado Ruvic)
Le gouvernement américain a autorisé le vaccin contre le Covid-19 développé par Johnson & Johnson.

Un nouveau vaccin sur le front contre le Covid-19. Le gouvernement américain a autorisé samedi le vaccin développé par Johnson & Johnson (J&J). La Food and Drug administration (FDA) américaine avait voté vendredi à l'unanimité en faveur de l'autorisation du vaccin pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Le président américain, Joe Biden, a salué l'autorisation avant d'ajouter que "la situation va sûrement empirer avec la propagation des variants" dans un communiqué, appelant la population à pratiquer les gestes barrières et à respecter la distanciation sociale.

"Il y a de la lumière au bout du tunnel, mais nous ne devons pas baisser notre garde maintenant ou penser que la victoire est inexorable", a déclaré le président américain.

Le vaccin ne nécessite l'administration que d'une seule dose et s'est révélé efficace à 66% pour prévenir les formes modérées à graves de Covid-19 quatre semaines après l'inoculation, et à 100% pour prévenir les hospitalisations et les décès dus au virus. Les livraisons devraient commencer dimanche ou lundi.

Distribué fin mars, début avril en Europe

Le vaccin anti-Covid Johnson & Johnson devrait être approuvé par l'Agence européenne du médicament début mars, et distribué à partir de fin mars ou début avril, a déclaré dimanche la ministre française déléguée à l'Industrie Agnès Pannier-Runacher. Ce feu vert de l'Union européenne sera accordé "début mars puisque l'agence du médicament européenne est en train de passer en revue toutes les informations que lui a communiquées Johnson & Johnson pour pouvoir mettre sur le marché ce vaccin", a affirmé Agnès Pannier-Runacher sur la chaîne de télévision France 3.

Les premières doses devraient "arriver fin mars-début avril puisqu'il y a un délai pour la production des doses", cela est "encore en discussion avec le laboratoire", a-t-elle ajouté. "C'est une très bonne nouvelle parce que ce vaccin nécessite une seule dose, en revanche il est possible qu'il nécessite des rappels, nous ne le savons pas encore", a-t-elle prévenu.

Agnès Pannier-Runacher  a en outre précisé que sur la "cible" des 600 millions de doses de vaccins attendues en Europe d'ici à fin juin, 77 millions seront destinées à la France. "Cela correspond au quota populationnel, c'est-à-dire à chaque fois que 10 millions de doses sont livrées en Europe, il y en a 1,5 million pour la France parce que nous représentons 15% de la population européenne", a-t-elle expliqué.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'est dite jeudi "optimiste" sur son objectif de vacciner 70% de la population adulte de l'UE, soit quelque 225 millions d'Européens, d'ici à "la fin de l'été", à la faveur de la forte augmentation attendue des livraisons des laboratoires. Un graphique diffusé par la Commission jeudi montrait que l'UE s'attend à recevoir d'ici à fin juin près de 600 millions de doses, si toutes les livraisons promises et attendues se concrétisent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2021 à 13:44 :
66%, ce n'est pas fou. On ne peut pas vraiment dire qu'on est protégés
a écrit le 05/03/2021 à 12:41 :
Ces commentaires strictement commerciaux, de plus incomplets, sont inintéressants, car issus des cafouillis gouvernementaux.
J'attendais une explication sur sa façon d'agir, ARN, ADN ?
Son comparatif avec le vaccin russe
a écrit le 01/03/2021 à 13:50 :
Apparemment le vaccin de la firme Johnson & Johnson serait prévu pour les peace and love (64/75ans) pour combler le vide de cette tranche d'âge.
a écrit le 01/03/2021 à 8:10 :
notre ministre pannier runarcher doit avoir son panier troue car depuis que l on nous berce d espoir avec tous les milions de vaccin on ne vois rien vennir les docteurs vont vaccinner mais ils recoive 1 flacon bravo cela nous prouve le bla bla de tout ce monde bien pensant mais infirme du cote efficace a part de distribuer l argent a credit et mettre tout ce beau monde sous perfusion ( pas de vagues ) cela donne vraiment envie d aller voter pour cette belle democratie salutations
a écrit le 28/02/2021 à 16:28 :
Mais qu'attend t'on donc pour l'autoriser ( c'est déjà fait aux USA ) et s'en servir :1 seule dose suffit , il se conserve au frigo ??? Chaque jour de retard coute pas loin de 200 morts qu'on pourrait éviter !
Alors oui Monsier CASTEX , il y a urgence à s'en servir et pas à restreindre encore plus nos libertés de déplacement .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :