Bitcoin : l'UE veut plus de transparence pour lutter contre le blanchiment

 |   |  385  mots
La plus connue des monnaies virtuelles a enregistré un nouveau record vendredi, juste au-desous de 18.000 dollars.
La plus connue des monnaies virtuelles a enregistré un nouveau record vendredi, juste au-desous de 18.000 dollars. (Crédits : Dado Ruvic)
Bruxelles compte mettre fin à l'anonymat des transactions sur les plateformes de monnaies virtuelles, même avec des cartes prépayées, car ce procédé aurait été utilisé pour financer des groupes terroristes.

Les Etats membres de l'Union européenne et les parlementaires européens se sont mis d'accord vendredi pour renforcer la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme sur les plates-formes d'échange du bitcoin et autres monnaies virtuelles, annonce l'UE dans un communiqué.

Parmi les mesures prises, figurent la fin de l'anonymat des transactions sur les plate-formes de monnaies virtuelles, y compris avec des cartes de prépayées. Certains enquêteurs ont estimé que de tels moyens de paiement avaient pu être utilisés pour financer des attentats.

Les plates-formes de transaction du bitcoin et les fournisseurs de "portefeuilles" qui détiennent la cryptomonnaie pour le compte de clients devront identifier leurs utilisateurs.

Plus de transparence

Ces mesures doivent encore être formellement approuvées par les Etats membres et les députés européens avant de prendre force de loi dans chacun des pays de l'UE dans les 18 mois.

"L'accord d'aujourd'hui va apporter davantage de transparence pour aider à prévenir le blanchiment d'argent et couper les sources de financement du terrorisme", a déclaré Vera Jourova, la Commissaire européenne à la Justice et aux Consommateurs.

Cette décision de l'UE intervient alors que le bitcoin a gagné plus de 1.700% depuis le début de l'année, alimentant les craintes d'une bulle susceptible d'éclater de manière spectaculaire. La plus connue des monnaies virtuelles a inscrit vendredi un nouveau record juste en dessous de 18.000 dollars.

Plus d'un an de négociations

Il a fallu plus d'un an de négociations pour que les députés européens et la Commission européenne s'accordent sur ces propositions soumises par l'exécutif européen après les attentats de Paris et de Bruxelles en 2015 et 2016 qui ont fait plus de 160 morts.

Certains Etats membres étaient opposés aux mesures visant une plus grande transparence des trusts et autres grandes entreprises, craignant un impact négatif sur leur économie. La Grande-Bretagne, Malte, Chypre, le Luxembourg et l'Irlande figurent parmi ces pays, a déclaré la députée européenne, chargée du dossier, la Néerlandaise Judith Sargentini (Gauche verte).

Ce projet permet aux autorités et aux "personnes pouvant prouver un intérêt légitime" d'accéder à des informations sur les bénéficiaires effectifs des entreprises.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2017 à 9:58 :
A lire certains commentaires, on voit mieux ce qu'est l'utopie bitcoin: L'anarchie 2.0.
Pire que le libéralisme, qui est régulé.
Il va devenir urgent de légiférer contre cette fausse monnaie.
a écrit le 16/12/2017 à 18:37 :
Utiliser un motif de soi disant lutte contre le terrorisme c'est déjà faire du terrorisme et aussi comprendre que la finance l'utilise!
a écrit le 16/12/2017 à 18:15 :
ah ben certains decouvrent a quoi ca sert.......... d'autres vont decouvrir comment ca fonctionne quand ca va aller au tas!
cela dit effectivement, c'est comme quand sapin dit un mois avant le bataclan ' on diminue le montant du paiement en liqui de a 1000 euros non pas pour lutter contre le travail au noir, mais bien pour lutter contre la vente d'ak47 en banlieue'
( meme en menteur patente, personne ne peut s'empecher de rigoler tellement c'est gros)
a écrit le 16/12/2017 à 17:55 :
Le blanchiment d'argent et le terrorisme représentent une vulgaire supercherie évoqué uniquement dans le but de pouvoir retracer plue facilement pour le Fisc les utilisateurs et ainsi matraquer encore un peu plus les pauvres brebis qui se seraient égaré et auraient gagné un peu plus d'argent qu'il ne devrait grâce au Bitcoin.

N'en déplaise au sceptique doté d'un QI de bulot. Incapable de se forger un opinion d'eux même, étant toujours persuadé que le Bitcoin est une bulle. Celui ci à permis à de nombreuses personnes de gagner une belle somme d'argent par un investissement bien meilleur que les minables possibilité qui sont controlé et bridés par nos nations d'esclavagiste.

Ce placement outrancier est venue comme la fiante d'un pigeon s'abattre sur le crâne chauve des vieux fossiles qui façonnent le système de caste français.
Bien évidement ceux ci vont tenter d'utiliser leurs armes habituels, la loi et le fisc pour réprimer les petits gens et les garder sous leurs pouvoirs.

Bien heureusement la transparence évoqué dans cet article est totalement impossible à mettre en place. Dieu merci Internet n'est pas fait uniquement pour lessiver les deux neurones de vos brebis, ils permet aussi dans certains cas de libérer le peuple de ces chaines et l'aider à voir plus loin que les idées que l'ont veut imposer.
Bien entendu faudrait il encore que les gens soient assez intelligent pour voir la vérité, mais c'est encore une autre histoire.

Vous ne pourrez pas une fois de plus couper l'herbe sous le pieds aux gens un peu plus malin pour continuer à vous engraissez tel une tique. Et faire une pseudo coalition européenne ne changera rien aux problème, Internet étant mondial et incontrôlable.
Réponse de le 16/12/2017 à 21:15 :
Le problème c'est qu'il y a des gens qui vont vous lire et peut-être acheter des bitcoins. Tandis que vous, je me doute bien que cette idée ne vous traverse même pas l'esprit.
a écrit le 16/12/2017 à 17:27 :
Alors qu'on leur met la preuve sous le nez que le blanchiment d'argent est un passe temps oligarchique que la plupart des multinationales et actionnaires milliardaires, ils ont juste à valider et agir ben non ils vont se concentrer, bizarrement, sur le bitcoin.

"« Paradise Papers » : sur l’évasion fiscale, « la frontière entre légal et illégal évolue rapidement »" http://www.lemonde.fr/paradise-papers/article/2017/11/06/paradise-papers-sur-l-evasion-fiscale-la-frontiere-entre-legal-et-illegal-evolue-rapidement_5210888_5209585.html

On nous prend pour des gonds.
a écrit le 16/12/2017 à 16:42 :
Pourquoi ne pas aller plus loin et créer un EuroCoin ?
Paradoxalement le Bitcoin permet une totale traçabilité grâce à la blockchain. Il serait dommage de se priver de cet avantage.
Alors pourquoi ne pas créer l’équivalent officiel de la monnaie virtuelle ?
Je ne suis pas sur que cela intéresse tous les Etats, partis politiques et groupes. Le problème avec les mafias c'est qu'elles s'infiltrent partout.
a écrit le 16/12/2017 à 15:27 :
le bitcoin estcomme un mirage on crois que ca vaux de de l or mais ce nest pas de l or c est du virtuel? LE VIRTUEL N EST PAS PALPABLE COMME UNE MONNAIE NORMAL QUE TU PEUT RETIREZ DE N INPORTE QUEL BANQUE? DE PLUS CETTE MONNAIE LE BITCOIN SERT SURTOUT A TOUS CE QUI EST NEFASTE SUR NOTRE PLANETE ELLE SERT A CACHE DE L ARGENT SALE DE TOUTE SORTE DE MAFIAS? LES ETATS DEVRAIS SINTERESE A CE BITCOIN QUI LUI FONTDU TORD???
Réponse de le 16/12/2017 à 20:15 :
Bonjour, comment crée un compte BITCOIN s'ils vous plaît ? Aidé moi
a écrit le 16/12/2017 à 15:06 :
Très bien, on peut parier qu'on va rapidement obtenir une liste de noms d'authentiques mafieux, de fraudeurs du fiscs et d'hommes politiques, cela dit les plus malins auront fait appel à des prête-nom.
Réponse de le 16/12/2017 à 15:19 :
Si on ne peut plus blanchir l'argent, ya plus ka le noircir !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :