Confinement : la consommation européenne d'électricité en chute libre

 |  | 344 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Pixabay / CC)
La consommation d'électricité des principales économies européennes a drastiquement baissé depuis le début des confinements, principalement celle des entreprises une situation qui profite aux énergies renouvelables.

Selon l'étude de Cornwall Insight publié mercredi, cinq marchés étudiés - Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie et Espagne - "ont vu à la fois la demande d'électricité et les émissions de carbone diminuer par rapport à 2019" selon le cabinet de consultants en énergie qui s'appuie sur des données récoltées entre le 23 mars, date du début du confinement britannique, et le 19 avril.

Les entreprises ont été forcées de réduire leur activité face aux mesures de distanciation sociale adoptées pour contrer l'épidémie, alors que la consommation en énergie des foyers a plutôt augmenté en raison du développement du télétravail.

La Grande-Bretagne est le pays le plus touché avec une baisse moyenne de la demande en électricité de 17,2% par rapport à la même période l'an dernier. C'est légèrement plus que l'Espagne (-16,7%) et la France (-16,3%). Suivent ensuite l'Italie (-14,9%) et l'Allemagne (-11,5%).

L'étude observe que cette chute importante entraîne de façon encore plus prononcée celle des émissions de carbone puisque les énergies fossiles ont été la principale variable d'ajustement de la production, au bénéfice du renouvelable. C'est particulièrement le cas en Allemagne mais le phénomène est aussi visible en France.

Le niveau de production et le mix énergétique initial "devraient revenir à la normale lorsque ces pays sortiront du confinement", a expliqué Tom Andrews, analyste au sein de Cornwall Insight, notant au passage que la situation exceptionnelle "aura permis de démontrer qu'il est possible de moduler un réseau avec une part importante issue des énergies renouvelables".

Fin avril, le Réseau de Transport d'Electricité (RTE) qui gère le réseau haute tension français, mesurait une baisse de la consommation d'électricité en France de 20% depuis l'entrée en vigueur des mesures de confinement, du jamais vu selon son président du directoire François Brottes.

Ce dernier avait également pointé la diversification du mix énergétique, avec 35% de renouvelable sur le réseau hexagonal fin mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/05/2020 à 11:00 :
Justement, une bonne nouvelle ne serait elle pas que l'énergie renouvelable prenne également une claque montrant qu'ainsi son niveau de production est devenu crédible ? Parce que là c'est seulement par contraste qu'elle y gagne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :