COP21 : en Belgique, des patrons de multinationales militent en faveur du climat

 |   |  199  mots
Les signataires demandent en outre que l'objectif des réductions d'émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial soit fixé à 70% d'ici 2050 contre 40% aujourd'hui
Les signataires demandent en outre que l'objectif des réductions d'émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial soit fixé à 70% d'ici 2050 contre 40% aujourd'hui (Crédits : Reuters)
En Belgique, les patrons de Solvay, Unilever et Sodexo ainsi que les représentants des sociétés Ikea ou encore Nike ont signé une lettre où ils s'engagent à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Ils réclament l'instauration d'un système de taxation des émissions de CO2 pour les plus gros pays émetteurs.

A quelques semaines du COP21, la conférence climat qui a pour objectif de limiter la hausse de la température de 2 degrés d'ici 2100, les patrons multiplient les déclarations de bonnes intentions.Six compagnies pétrolières dont Total avaient proposé en juin, de mettre en place un plan global de lutte contre le réchauffement climatique.

En Belgique, jeudi 10 septembre,  75 responsables d'entreprise, d'ONG et d'universités ont assuré agir en tant "qu'ambassadeurs de l'action environnementale" dans une lettre publique.

Ces derniers sont des représentants de Nike, Ikea, KPMG, des patrons de Solvay, Unilever, Sodexo... plus l'ONG WWF... Tous s'engagent à réduire leur empreinte carbone et leurs émissions de gaz à effet de serre. Sans toutefois avancer d'objectifs chiffrés.

Pour une disparition des subventions dédiées aux CO2

Les signataires demandent en outre que l'objectif des réductions d'émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial soit fixé de 40 à 70% d'ici 2050 (par rapport au niveau de 2010), une proposition formulée par le G7en août. Ils proposent également un système de taxation des émissions de CO2 pour les pays les plus polluants avec la disparition des subventions dédiées à cette énergie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2015 à 4:30 :
Ces sommets ont un bilan global de plus en plus positif au plan mondial au fil du temps, notamment par la multiplicités des programmes et initiatives prises désormais par la grande majorité des pays qui se diffusent parmi d'innombrables acteurs et qui sont souvent de plus en plus contraignantes. Mais il aura fallu du temps depuis Kyoto dont les objectifs étaient faibles. Le coût de ne rien faire tel qu'il a été chiffré par divers organismes indépendants était bien supérieur. Cà permet en outre une transition énergétique impérative au plan mondial et une meilleure utilisation de l'énergie car l'utilisation du pétrole et du gaz sous forme "combustible" sont déplorables quand on tient compte des millions d'années qu'il a fallu pour leur constitution dans au moins 4 conditions bien spécifiques et face à la richesse des applications souvent recyclables et à bien plus haute valeur que sous forme combustible polluante dont la perte est définitive. Mieux vaut être dans le camp des entreprises les moins émissives en C02 désormais. On le constate très nettement depuis plusieurs années en termes de flux de capitaux comme d'indices boursiers ou d'épargne. Les OPCVM d'énergies alternatives ou classés "écologie" font bien mieux depuis plusieurs années que les fonds d'énergies fossiles. Donc si ces sommets pourraient avoir un bien meilleur impact sur le climat dans le cas où tous les pays ne freinaient pas, ils vont au delà du climat dans la transformation des entreprises et de la société, d'où leur importance même si plusieurs aspects propres à ce style d'assemblées internationales peuvent être critiqués.
a écrit le 12/09/2015 à 15:01 :
J'adore les grand-messes...
a écrit le 12/09/2015 à 9:24 :
Le CO2 n'est pas un polluant. Les changements climatiques ont toujours existé pour de multiples raisons. Taxer le CO2 c'est taxer la Chine utilisatrice du charbon. On comprend l'intérêt des Occidentaux pour cette affaire.... Même les pétroliers sont "contre" le CO2 pour taxer le charbon concurrent....
Réponse de le 13/09/2015 à 4:41 :
Pour info la Chine a mis elle-même en place 3 grands marchés du C02 sur l'image de l'Union européenne et fait pression sur la Russie pour qu'elle développe les énergies renouvelables, donc il y a une nette évolution et les pétroliers ne sont pas contre la taxation du CO2 (exemple Total/Sunpower). Les changements climatiques ont toujours existé mais rarement à cette vitesse et pas avec près de 8 milliards d'êtres humains dont plus de 70% vivant en bordure d'océans. Pas nécessaire de refaire un remake du coup des dinosaures.
a écrit le 12/09/2015 à 1:36 :
c'est simple la nature c'est la nature donc si il fait 2 degrés de plus la Terre s'adaptera et retrouver son équilibre quitte à sacrifier 3 milliards de personnes ( inondations, extrême chaleur, montée des eaux, ultra violet etc ) au final c'est toujours la nature qui gagne ..
a écrit le 11/09/2015 à 20:19 :
COP 21 ( le mot est assez mal choisi quand on connaît un peu l'anglais) n'est qu'un "machin" comme l'aurait dit le Gal de Gaulle dont chacun sait, y compris F.Hollande, qu'il n'aura aucun effet. Ce n'est qu'un prétexte pour redorer le blason (plus que terni...) du Président Français qui tente de se rallier l'extrême gauche d'EELV les verts. Une simple, inutile et coûteuse manœuvre électorale déguisée avant les élections régionales qui s'annonce calamiteuse pour le PS.
Le réchauffement de la planète fût-elle due à l'activité humaine n'est pas une première. La Terre a connu des alternances de chaud et de froid et cela sans activité humaine. Il suffit de constater cette évolution des températures et il faudra s'adapter ou disparaître.
Réponse de le 11/09/2015 à 22:20 :
Et a part être aigri et ronchon, ça vous arrive de voir l aspect positif du changement de position d acteurs majeurs du monde industriel ?
Réponse de le 13/09/2015 à 4:56 :
Mélanger la politique politicienne basique à COP 21 prévu depuis plusieurs années qui ne redoreront pas F. Hollande aux yeux des français quel que soit le résultat mais dont l'enjeu mondial est important pour l'avenir n'est pas très lucide ni sérieux mon cher Robespierre. Et vous devriez savoir que de Gaulle était écologiste dans sa manière très sobre de vivre et tenait particulièrement à ses poules qu'Yvonne lui a quand même cuisiné sans jamais lui dire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :