Covid-19 : le déficit commercial espagnol se réduit, celui de la France s'envole

L'Espagne a pratiquement divisé par deux son déficit commercial au premier semestre 2020 alors qu'en France, il s'est fortement creusé pour atteindre 34 milliards d'euros.

3 mn

(Crédits : Jon Nazca)

L'Espagne a vu son déficit commercial chuter de 48,5% au premier semestre 2020 par rapport à la même période l'an dernier, d'après les données officielles publiées vendredi. La crise du Covid-19 a en effet davantage impacté les importations que les exportations espagnoles. Le déficit commercial atteignait ainsi 7,57 milliards d'euros fin juin.

Durant cette période, marquée par le confinement imposé pour lutter contre le coronavirus, les importations ont chuté de près de 19%, tandis que les exportations reculaient de 16%.

Lire aussi : Crise sanitaire : le déficit se creuse de 34 milliards d'euros par rapport à 2019

L'Espagne grande gagnante

Sur le seul deuxième trimestre, le plus concerné par le confinement mis en place le 15 mars, les importations ont reculé de plus de 32% et les exportations de près de 28%. Une grande partie de l'économie espagnole ayant été à l'arrêt, les entreprises ont réduit leurs exportations de biens, mais également les importations nécessaires à la fabrication de leurs marchandises.

Parmi les biens dont la consommation a chuté pendant cette période, on trouve l'énergie. En effet, avec une activité quasiment à l'arrêt pendant plusieurs semaines, la facture énergétique (consommation de pétrole et autres produits énergétiques) a largement diminué.

Concernant les exportations, l'industrie automobile, dont les usines ont été totalement arrêtées, est la principale cause de la chute. L'Espagne étant le deuxième constructeur automobile européen derrière l'Allemagne, l'industrie automobile représente à elle seule un quart de la baisse des exportations.

Lire aussi : L'importation de miel à bas prix menace les apiculteurs européens

Alors qu'en France, le déficit commercial se creuse

Contrairement à l'Espagne, dans l'Hexagone, le déficit commercial s'est enfoncé dans le rouge. La France a subi en effet au premier semestre 2020 une importante dégradation de son déficit des biens, à -34 milliards d'euros contre -29 milliards d'euros sur la même période l'an dernier. Les exportations de biens ont reculé de 21,5 % par rapport au 1er semestre 2019, selon les données des douanes publiées le 7 août.

Ce repli dépasse celui enregistré au premier semestre 2009, au plus fort de la crise financière (-20,8 %). Il n'est que partiellement compensé par le recul des importations françaises (-17,6 %).

Les échanges de biens se sont progressivement dégradés avec l'ensemble des régions du monde, au fil de l'évolution de la pandémie de Covid-19, d'abord avec la Chine, puis avec l'Europe et enfin plus tard avec les Etats-Unis.

Toutes les catégories de biens sont affectées par ce recul, seuls les produits pharmaceutiques font exception (+10,1 % d'exportations, +16,6 % d'importations).

Point commun avec l'Espagne, le secteur automobile est particulièrement touché avec une chute de 38,1% de ses exportations par rapport au 1er semestre 2019. Le secteur aéronautique est également frappé de plein fouet avec 47,2% de baisse de ses exportations par rapport à l'an dernier.

Autre élément comparable avec l'Espagne, la facture énergétique en France s'est elle aussi allégée (15 milliards d'euros contre 23,6 milliards d'euros au 1e semestre 2019), du fait d'un important recul des importations de produits énergétiques dont le gaz et le pétrole (-41%).

En France, seuls les services ont bien résisté à la crise puisque l'économie tricolore reste excédentaire, avec un solde de 2,4 milliards d'euros (contre 11,7 milliards au premier semestre 2019), malgré un recul important des exportations.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 24/08/2020 à 13:07
Signaler
Mais quelle surprise ! Non, mais, qu'est-ce que les français espéraient ? Ils mainhtienntnà l'élysée un ancien obscur petit employé de banque qui a été le pire ministre de l'économie de tous les temps; celui qui a creusé à son poste le plus gros défi...

à écrit le 22/08/2020 à 19:38
Signaler
Faut-il s'en étonner ? La France ne produit quasiment plus rien...hormis Airbus, Vuitton, Hermes, L'Oréal...les voitures sont produites hors de France etc...

le 22/08/2020 à 20:29
Signaler
"En 2019, la France a exporté 508 milliards d'euros de biens et 251 milliards d'euros de services" + de 750 milliards Je pense que de nombreuses nations apprécieraient de tels chiffres. Quasiment plus rien c'est juste un peu beaucoup exagéré ! Le...

le 24/08/2020 à 12:20
Signaler
La Suisse a exporté pour EUR 288 milliard d'euros (312MM CHF) en 2019 pour un pays 10 fois plus petit que la France.

le 24/08/2020 à 12:22
Signaler
La Suisse a exporté pour EUR 288 milliard d'euros (312MM CHF) en 2019 pour un pays 10 fois plus petit que la France.

le 11/09/2020 à 14:01
Signaler
Mais la Suisse est un paradis fiscal, qui exporte principalement de l'or vers la Chine, affiné ou intégré à des produits finis. Or récupéré à la source sur toute la planète, la Suisse étant le 1er extracteur d'or et 1er exportateur d'or

à écrit le 22/08/2020 à 16:35
Signaler
C'est technique et logique. La balance du commerce extérieur français est très tributaire de la filière aéronautique qui a réduit ses livraisons de plus de 50% par rapport à la même période de l'année précédente ( avec Airbus, Boeing, Eurocopter, AT...

à écrit le 22/08/2020 à 15:34
Signaler
Les espagnols ont les importations qui dégringolent bien plus que celles de la France en ratio Et pour produire, il faut maintenir les stocks à un niveau minimum (et consommer de l’énergie) donc importer avant d'exporter. Le décalage dans le temps ...

à écrit le 22/08/2020 à 9:06
Signaler
Nos pantins européistes français ont de plus en plus de mal à défendre même avec leur bêtise et mauvaise foi naturelle l'intérêt d'être dans un continent qui nous fait dégringoler. Vite un frexit, très vite même, la nation française agonise sous ...

le 23/08/2020 à 9:41
Signaler
@ multipseudos : "vous proposez quoi??? " "Vite un frexit," Tu sais pas lire et tu viens quand même te coller ? Signalé

à écrit le 21/08/2020 à 23:43
Signaler
nous venons d'etre dépassés par l'Espagne sur le plan économique, ,mais courage la France, il reste encore (pour quelques mois .....)l'Italie derriére nous ....

le 22/08/2020 à 6:04
Signaler
aux 1er et 2eme trimestres 2020, l'Italie fait mieux que la France : 1er trimestre : -5,4 (Italie), -5,9 (France) 2eme trimestre : -12.4 (Italie), -13.8 (France)

à écrit le 21/08/2020 à 18:27
Signaler
La France est plus préoccupé par le Liban, la Turquie, le Mali et quelques autres pays , plutôt que de l'hexagone. Il y a tellement d'économies possibles en se recentrant sur notre pays , que la liste est incroyable. Supprimons tous nos lycées frança...

le 22/08/2020 à 10:52
Signaler
Super nos cohortes d énarques, polytechniciens et grandes écoles sont plus occupés à étendre et justifier leurs avantages et conserver le vrai pouvoir. Une nouvelle caste basée sur la méritocratie a simplement mis le pays sous sa coupe, droite et gau...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.