Élections européennes : l'effet Bellamy se confirme pour Les Républicains (LR)

 |   |  947  mots
La liste Les Républicains conduite par François-Xavier Bellamy recueillerait 12% des intentions de vote si l'élection avait lieu dimanche prochain, en progression de deux points
La liste Les Républicains conduite par François-Xavier Bellamy recueillerait 12% des intentions de vote si l'élection avait lieu dimanche prochain, en progression de deux points (Crédits : Sipa)
Sans surprise, la liste La République en marche-Modem remporterait les élections européennes si elles avaient lieu ce dimanche avec 24% contre 21% pour le Rassemblement national, selon un sondage BVA pour La Tribune, Orange et Europe 1. En revanche, François-Xavier Bellamy, inconnu depuis peu, gagne deux points pour atteindre 12% des intentions de vote.

À deux mois du scrutin, l'écart se resserre entre le Rassemblement national (RN) et l'alliance République en marche-Modem. Selon le dernier baromètre BVA réalisé pour La Tribune, Europe 1 et Orange, la liste de la majorité présidentielle récolterait 24% des voix (- 1 point par rapport à février) contre 21% pour la liste du parti présidé par Marine Le Pen (19% en février). La différence entre les deux listes passe ainsi de 6 points à 3 points en un mois.

La liste du parti d'extrême droite, emmenée par Jordan Bardella, gagne du terrain par rapport à l'enquête réalisée le mois dernier.  La liste de La France insoumise emmenée par Manon Aubry (7,5%) demeure au même niveau que le mois dernier. Une liste "Gilets jaunes" remporterait de son côté 3% des suffrages (-1,5%). À quelques heures de la probable démission de la ministre chargée des Affaires européennes Nathalie Loiseau pour conduire la liste LREM/Modem, ces résultats devraient conforter la majorité actuelle alors que la crise des "Gilets jaunes" ne semble pas aboutir et que le Grand débat n'a pas suffi à apaiser les tensions.

Actuellement composé de 751 députés, le Parlement devrait voir son nombre d'élus diminuer avec le départ des parlementaires britanniques à l'issue du Brexit si le départ du Royaume-Uni se concrétise. La France va ainsi gagner cinq sièges passant de 74 à 79 sièges quand l'Italie devrait avoir trois élus supplémentaires pour la prochaine mandature. De son côté, l'Allemagne doit obtenir le même nombre de députés.

La gauche et la droite loin derrière

À l'aile gauche, la multiplication des listes devrait entraîner un éclatement au sein de l'hémicycle européen. Parmi les listes présentées, celle de Place publique et du Parti socialiste conduite par Raphaël Glucksmann récolterait 5% des voix au même niveau qu'en février. Pour le parti Générations, la progression est modeste (+1 point). La liste de candidats menée par l'ancien candidat à l'élection présidentielle Benoît Hamon atteint 4%. Dans le camp de la gauche radicale, les résultats oscillent entre 2% pour la liste du Parti communiste français (PCF) conduite par Ian Brossat et 1% pour la liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) soutenue par Philippe Poutou. Entre les deux, la liste de Lutte ouvrière (LO) emmenée par Nathalie Arthaud collecterait 1% des bulletins de vote.

Du côté de la droite, la liste Les Républicains conduite par François-Xavier Bellamy recueillerait 12% des intentions de vote si l'élection avait lieu dimanche prochain, en progression de deux points. Dans la même période, la liste de l'UDI conduite par Jean-Christophe Lagarde voit son score se détériorer légèrement en comparaison à février (1,5%, -0,5 point), Pour Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan recueillerait 5% des intentions de vote. Plus à droite, la liste des Patriotes conduite par Florian Philippot récolterait seulement 1% des intentions.

Un intérêt stable

Le baromètre réalisé par BVA indique que 62% des personnes interrogées montrent de l'intérêt par les élections européennes. À l'intérieur de ce groupe, 26% se disent très intéressées et 36% assez intéressées. Ce résultat, stable par rapport à février, signale que l'intérêt des Français ne grimpe pas pour ces élections alors que l'échéance approche à grands pas. Surtout, si ces élections suscitent de l'intérêt chez une majorité des Français, les taux d'abstention et de participation des précédents scrutins montrent que la mobilisation est en chute libre.

En effet, le taux de participation décline régulièrement depuis le premier scrutin en 1979 pour atteindre seulement 42% en 2014. L'organisme de sondages estime que la participation serait entre 45% et 51% pour le 26 mai prochain. Une bonne partie du corps électoral se montre indécise. D'après BVA, 32% des personnes interrogées ont exprimé une intention de vote, mais peuvent encore changer d'avis, 17% ont exprimé un vote blanc ou nul, ou n'ont pas exprimé d'intention de vote, enfin 51% ont exprimé une intention de vote et se disent sûres de leur choix.

Dans le détail, ceux qui expriment le plus d'intérêt sont toujours les personnes âgées de plus de 65 ans (78%) et les retraités (77%). Les résultats sont bien inférieurs chez les 18-34 ans (53%) et les 35-49 ans (54%). Il existe également de fortes disparités entre les catégories socio-professionnelles. Pour les cadres, le taux d'intérêt culmine à 67% quand il frôle la majorité (49%) chez les employés-ouvriers.

Au niveau géographique, les habitants de l'agglomération parisienne (69%) se montrent plus intéressés en proportion que les communes situées dans les zones rurales (55%) et qui ont moins de 2.000 habitants. Sur l'échiquier politique, ce sont les sympathisants de la République en marche qui déclarent le plus d'intérêt pour ces élections. Ils sont suivis des soutiens des Républicains (79%) et d'Europe-Ecologie-Les-Verts (69%). Pour la France insoumise, ce taux atteint 68% contre 61% au Rassemblement national.

___

Méthode : étude réalisée par l'institut BVA auprès d'un échantillon interrogé par Internet du 20 au 21 mars 2019. Échantillon de 1.398 inscrits sur les listes électorales, identifiés au sein d'un échantillon de 1.504 Français, représentatif de la population nationale âgée de 18 ans et plus. Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 668 individus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2019 à 10:03 :
Mr Bellamy a l'air d'un produit marketing à la Canada Dry : ça ressemble vaguement à quelque chose, mais c'est tout.
a écrit le 27/03/2019 à 6:29 :
Le parti qui va gagné aura 20% de 40 % votants soit 8% des inscrits et la nomenclature des riches va se taper sur le ventre avec guignol 1er en tête on a gagné, on a gagné... Pauvre france
a écrit le 26/03/2019 à 20:09 :
En faisant le bilan de ceux d’avant :( pas besoin de faire un dessin ?)
Macron ce n’est pas le pire !
Quand il y a trop de négatifs ,il faut arrêter « de forcer « et continuer à courir vers un mur.
a écrit le 26/03/2019 à 18:15 :
D es ados aux élections européennes je ne votez pas la politique avec un nounours 🧸 dans les mains le salaires est confortable un Brexit pour l Europe passoire le président de l Europe junker a pris de la bouteille qu’elle arnaque l Europe
a écrit le 26/03/2019 à 13:11 :
pourquoi voter puisque les politiques de tous bords ne respectent pas le résultat ?....
ABSTENTION.......
Réponse de le 01/04/2019 à 10:05 :
Si vous vous abstenez, il faudra vous abstenir aussi de critiquer après.
C'est trop facile, sinon.
Trop confortable.
Bien pépère, quoi !
a écrit le 26/03/2019 à 13:08 :
Rien sur UPR, bizarre quand même alors qu'on cite les hypothétique 1% de la liste du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ou de Lutte ouvrière (LO) !

Reste qu'on va pas nous resservir le match LREM/RN encore une fois, sauf à vouloir faire exploser l’abstention.
Au final si plus personne vote aux élections Européenne, on le voit avec Macron, la légitimé du Parlement va en souffrir.
a écrit le 26/03/2019 à 11:45 :
Bientôt des ados aux élections européennes pour moins le votes et fait
a écrit le 26/03/2019 à 10:27 :
On va peut être enfin pouvoir nous servir autre chose que Le Pen ou Mélanchon comme seule opposition officiellement autorisée par LREM
a écrit le 26/03/2019 à 9:40 :
je l'ai vue ce matin il veut la retraite à 65 ans baisser les pensions ne pas réduire l'assemblée c'est pas avec ça qu'il va attirer les électeurs
Réponse de le 26/03/2019 à 12:30 :
Nous sommes le pays d'Europe à travailler le moins!
a écrit le 26/03/2019 à 9:08 :
Je viens de l écouter sur BFM , l isf , la flatax , les impôt, la tva .
Il serait étonnant que les gilets jaunes applaudissent , par contre la partie droite de Macron risque de retourner au bercail .
a écrit le 26/03/2019 à 7:49 :
Bellemay est intéressant en tout cas. De toute façon il n'y a que LR qui peuvent battre un jour Macron. Le Pen et le RN sont condamnés à perdre dans un 2ème tour de présidentielle.
Réponse de le 26/03/2019 à 19:47 :
Pour faire la même politique dictée par Bruxelles? Ils sont tous d'accord pour se soumettre! Seul le R.I.C pourra changer la donne et éviter les manifestations de rue!
a écrit le 26/03/2019 à 2:17 :
62% de la population interessee !
Encore un enjeu pipe.
Avoir a choisir entre la peste & le choleta. Rn ou le rem.
Pris au piege par leurs pretendues elites.
a écrit le 25/03/2019 à 22:43 :
Les médias font l'élection et mentent par omissions! Prenez exemple sur les dernières élections présidentielle! En êtes vous heureux?
Réponse de le 26/03/2019 à 8:33 :
oui et je revote lrem des deux mains
a écrit le 25/03/2019 à 22:28 :
"Les intentions de vote qui figurent dans ce rapport reposent sur la base des personnes inscrites sur les listes électorales, certaines d'aller voter et ayant exprimé une intention de vote, soit 668 individus"....

"Pour cet effectif, pour un pourcentage obtenu par enquête de 20%, la marge d’erreur est égale à 3,1 point. Le pourcentage a donc 95% de chance d’être compris entre 16,9% et 23,1%."....

Relire l'ensemble de l'article en gardant les marges d'erreurs en tête permet de souligner la vanité de l'exercice, voire son imposture.
a écrit le 25/03/2019 à 20:47 :
Autrement dit, les Républicains doivent maintenant prendre le Modem et l'UDI pour ce qu'ils sont... Et les laisser là où ils sont. C'était d'ailleurs l'enseignement des Primaires de la Droite et du Centre...
a écrit le 25/03/2019 à 20:41 :
A l'arrivée LR passera devant RN !!
a écrit le 25/03/2019 à 19:41 :
Formidable !!! On parle de Brossat, Poutou, Arthaud, Lagarde, tous appelés à disparaître...mais pas un mot sur Asselineau qui enregistre de records d’adhésion...et son appel au financement de la campagne approche les 900.000 €. Mais toujours boycotté par les grands médias.
Réponse de le 25/03/2019 à 20:01 :
C’est l’outsider comme Erdogan dans les années 1993...
Il est pour un frexit...
Quand nous voyons le remue ménage que ça fait de l’autre côté de manche
Le courage c’est faire des réformes constructives.
Réponse de le 25/03/2019 à 20:15 :
@citoyen "quand on voit le remue-ménage" parce qu' on a pas confié la sortie anglaise à un gouvernement pro brexit, avec l' Upr, ce sera autre chose!
Réponse de le 25/03/2019 à 20:17 :
Sondage effectué sur 1398 inscrits, le gourou de votre secte est donné à 0,5%. Soit 6 à 7 des répondants. Quantité totalement négligeable donc.
a écrit le 25/03/2019 à 19:37 :
Y a t il vraiment une différence entre le LR et le RN ?
a écrit le 25/03/2019 à 18:15 :
ce petit parti lrem va tirer à boulets rouges sur m. Bellamy. et oui lui ne donne pas comme macron, griveaux, schiappa dans la provocation permanente, l'invective. Il développe ses idées sans JAMAIS attaquer quiconque. La "classe" ce que n'ont pas ces parvenus lrem, tous à la botte, au Q de macron, sans identité, sans personnalité, sans honneurs. des "soumis", d'ailleurs les résultats économiques prouvent bien que macron a ramassé, les premiers adeptes de cette secte, la macronie.
Réponse de le 25/03/2019 à 19:43 :
Pourquoi lrem tirerait à boulets rouges sur Bellamy qui fait 12 % ?
Réponse de le 25/03/2019 à 19:52 :
@ marc469 Parce qu' il faut bien perpétuer le sketch des tenanciers des GOPE. pour laisser à croire que ça punche. A l'heure où les grands médias feront débattre inutilement les partisans de l'Ue avec les... partisans d'une autre Ue, voilà une occasion unique d'entendre un autre son de cloche, l' UPR..
a écrit le 25/03/2019 à 17:38 :
"Une liste "Gilets jaunes" remporterait de son côté 3% des suffrages (-1,5%)".

Une liste , il me semble qu'il y en a plusieurs .
a écrit le 25/03/2019 à 17:18 :
aux réactions des Français l lexécutif actuel mettrait il la démocratie en danger ? article de presse
a écrit le 25/03/2019 à 17:09 :
Bah espérons qu'au moins ce sera lui d'élu au lieu d'un FN quand même mais bon même si ça tombe sur ces derniers au moins les français pourront enfin constater que ce sont exactement les mêmes.

Dommage que les médias au lieu de nous dire que le fn est méchant ne nous montrent pas les Lois qu'ils votent, ce serait un bien meilleur répulsif puisque l'on verrait que ce sont les mêmes que les lrem mais veulent ils vraiment repousser le FN alors que pour faire élire un parti aussi improbable que les LREM il n'y a pas mieux ?

Élections pièges à gonds.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :