Sondage élections européennes : Le Rassemblement national en tête

 |   |  348  mots
Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur italien, et Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse commune le 8 octobre dernier.
Matteo Salvini, ministre de l'Intérieur italien, et Marine Le Pen, lors d'une conférence de presse commune le 8 octobre dernier. (Crédits : Reuters)
Le parti de Marine Le Pen rassemblerait 21% des intentions de vote, devant la liste La République en marche-Modem, avec 19%, selon un sondage Ifop pour La Lettre de l'Expansion. La France insoumise arrive loin derrière à 11%.

Le Rassemblement national (RN) devance pour la première fois le bloc La République en marche (LaRem)-MoDem dans les intentions de vote aux élections européennes de mai 2019, selon un sondage Ifop pour La Lettre de l'Expansion publié dimanche. La liste de Marine Le Pen récolte 21% des intentions de vote, soit une hausse de quatre points par rapport à la dernière enquête des 30 et 31 août.

La liste de la majorité, menée conjointement par La République en marche et le MoDem, rassemble 19% des intentions de vote, en baisse d'un point par rapport au mois d'août.

La popularité d'Emmanuel Macron au plus bas

La popularité du chef de l'État est au plus bas depuis son élection en mai 2017, à 21% de bonnes opinions, selon le baromètre de novembre de l'institut de sondages YouGov pour Le HuffPost et CNews publié jeudi. L'exécutif apparaît affaibli par l'affaire Benalla et le départ de deux ministres clés du gouvernement, Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur, et Nicolas Hulot, au ministère de la Transition écologique et solidaire.

A cela s'ajoutent un taux de chômage qui peine à diminuer et la hausse des taxes sur les prix du carburant.

Jean-Luc Mélenchon paie ses emportements

Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, paie quant à lui son emportement lors des perquisitions qui ont visé son domicile et les locaux de LFI dans le cadre des enquêtes sur le financement de sa campagne de 2017 et ses assistants au Parlement européen. La liste de la France insoumise perd trois points dans le sondage et tombe à 11%.

La liste du Parti socialiste, si elle était conduite par l'ancienne ministre de l'Environnement Ségolène Royal, arriverait à 7,5% d'intentions de vote. Enfin, 13% des électeurs voteraient pour la liste des Républicains, soit une baisse de deux points par rapport au mois d'août.

Le sondage a été réalisé en ligne les 30 et 31 octobre auprès d'un échantillon de 1.003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2018 à 20:20 :
Ces trois dernières années tous les populistes en Europe , n’ont rien fait de plus que les autres, certains ont claqué la porte et sont partis des institutions européennes.

Un groupe populaire qui n’arrive pas venir dans son pays n’arrivera pas en Union européenne.
a écrit le 06/11/2018 à 0:20 :
"Le Rassemblement national en tête" des sondages aux élections européennes.

Ceux qui ne comprennent pas aujourd'hui ce qui se passe en France, vous expliquerons demain qu'ils avaient tout compris !
Réponse de le 06/11/2018 à 10:03 :
Le RN en tête ? Bah oui, facile de contester, mais quelles propositions ? rien de sérieux;
Soit ils promettent de rester dans l'Euro, et quoiqu'ils disent il faudra respecter les rgèles collectives.
Soit ils veulent sortir de l'Euro, et ils l'annoncent clairement et ils font 5%.
Pareil en Italie, vaste fumisterie.
Réponse de le 07/11/2018 à 16:12 :
@Fake news : "on ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment" (Cardinal de Retz)
a écrit le 05/11/2018 à 17:55 :
Article qui dissimule certains éléments intéressants du sondage:les intentions en forte hausse pour le ps.Si Hollande ou Moscovici laissaient entendre qu'ils pouvaient etre tete de liste,alors le score pourrait s'envoler!A suivre.
Réponse de le 05/11/2018 à 21:00 :
lol !
a écrit le 05/11/2018 à 17:07 :
Bien qu'europeen je voterai LE PEN puisque droite et gauche nous mentent sur l'immigration. Nous allons tout droit vers une guerre de religion .COMME en Irack,en lybie,en syrie ces peuples ne savent vivre en democratie les TRIBUS font la loi comme en France ou la police ne rentre plus dans certain quartiers
Réponse de le 06/11/2018 à 10:11 :
Votez Le Pen c'est effectivement une bonne solution - avec une Europe qui éclaterait, un euro qui disparaitrait sous les coups d'un populisme mortifère, l'Europe ne serait plus cet havre de prosperité, de respect des droits , de paix que bcp nous envient.
Et hop, cela stoppe l'immigration.
Idée de slogan "Avec Le Pen, ruinons l'Europe, pour qu'elle n'attire pas les migrants"
a écrit le 05/11/2018 à 16:27 :
Étrange pays que le notre, si l'on en croit deux sondages
-1) celui dont il fait état La Tribune... Plaçant RN devant tout le monde..( Parti qui après avoir souhaité le Frexit, a subitement change d'avis... )
-2) sondage Eurobarometre... Qui indique de 64% des sondés estiment que notre beneficie de son adhésion à l'UE..
Comment peut-on on voter pour des députés qui souhaitent la disparition de ce que nous jugeons " positif"
Réponse de le 05/11/2018 à 21:06 :
Où est la contradiction ? Si 64% des condés pensent que notre pays bénéficie d'être membre de l'UE, ça veut dire que 36% pensent le contraire... c'est à dire à peu près le score cumulé annoncé des partis eurosceptiques (RN, DLF, LFI...). Le vrai problème est que le scrutin européen est proportionnel, c'est à dire que seront élus des députés de ces partis même si leurs idées sont à rebours de celle de la majorité des électeurs. Si on veut éviter ça, c'est avec la proportionnelle qu'il faut éradiquer.
Réponse de le 06/11/2018 à 7:14 :
Etrange votre façon de compiler les lapins …. et les carottes (… au prétexte que l'on en trouve dans des clapiers..).
L'actuel gouvernement italien vous fait rêver ???? (Gouvernement que le" Peuple" n'avait même pas imaginé -tant fut bestial le duel entre La Ligue et 5 Etoiles)
Résumons :
-d'un coté .. 36 % qui soutiennent ceux qui vont dans tous les sens … et ne s'entendent pas (LFI-DF-RN...), qui veulent le Frexit, sortir de l'Euro, puis "non", puis "oui mais"..
(et je ne parle pas … de ces "politiques éternellement dans l'opposition, et qui sans idée, ne voudront jamais "gouverner" .. mais qui vivent grassement de "la politique , ..de la polémique, du sentiment "jamais content" de nos compatriotes… du toujours plus.."
- de l'autre .64% .la majorité silencieuse… même s'il sont persuadés que l'Union Européenne est très perfectible,... mais restent constant dans leur opinion…. !
a écrit le 05/11/2018 à 15:13 :
On veut nous faire croire que Mr Macron a un programme favorable a la construction européenne alors qu'il n'est que le rabatteur de Bruxelles et n'a aucun programme! Ce n'est qu'un collaborationniste bien rémunéré!
a écrit le 05/11/2018 à 14:06 :
Une taxe de soutien à l’écologie, à la justice sociale, à la croissance avec les dents, pour l’europe, pour l’emploi....et contre l’injustice sociale, le nucléaire, le pen, la malbouffe ....et enfin contre la salade en sachet.
Commençons avec un 0,6% comme c’est bon pour les ménages, les entreprises et...
Moi je voterai LREM aux élection car il faut envoyer des gens compétents et qui ont des convictions.
Réponse de le 05/11/2018 à 16:03 :
Vous etes pour la justice sociale et vous soutenez la REPUBLIQUE EN MARCHE ARRIERE
EX un smicard a vu sa fiche de paie augmenter de 17 € mais combien va til rajouter en essence ,mais aussi pour faire ses courses les produit sont impacte par le transport !!!!!si on veut de l'ecologie taxons a fond les avions de loisirs les bateaux ,le Paris dakar les 24 h qui eux poluent vraiment

Mr philippe un tokio paris a vide ,,,,,???et il se permet des reflexion pour lui les sans dents doivent aller travailler à velo
Réponse de le 05/11/2018 à 18:45 :
@malo
"EX un smicard a vu sa fiche de paie augmenter de 17 €"

Encore mieux :
Pour un cadre payé cadre payé 5.000 euros brut par mois, le gain est de 24,8 euros par mois au 1er janvier et sera de 72,3 euros le 1er octobre.
Pour un cadre supérieur gagnant 8.000 euros brut par mois, le gain est de 39,7 euros par mois au 1er janvier et sera de 115,7 euros le 1er octobre.
Réponse de le 05/11/2018 à 21:13 :
Des gens compétents à LREM... moi j'y vois surtout des petits marquis arrogants et suffisants (voir la sortie de Griveaux qui lui a valu une volée de bois vert largement méritée de Bayrou) qui croient avoir été élus pour leurs compétences dans le sillage de l'élection de Macron... alors qu'ils ne l'ont été que par défaut. Mais qui ont parfaitement assimilé les techniques de manipulation basiques telles que la fausse alternative (cf le message subliminal du clip gouvernemental de propagande dont le message est en quelque sorte "entre les populistes style "Salvini/Orban" et nous, il n'y a rien")
a écrit le 05/11/2018 à 11:53 :
Beaucoup de Français feront le choix RN non par adhésion, mais par volonté d'infléchir ou du moins de limiter les initiatives de l'UE favorables au mondialisme, en commençant par l'ouverture des frontières extérieures.
Réponse de le 05/11/2018 à 12:41 :
Le choix RN ne changera RIEN à une prétendue inflexion de l' UE, la seule question qui vaille est, les français veulent-ils débattre d' un Frexit ou se faire abuser, "syriser" par le RN -qui veut ..réformer l' UE- sur le mode Tsypras ..?
https://www.upr.fr/videotheque-upr/role-secret-du-front-national/
Le sketch du FN/RN vrai faux opposant réintroduit pour cristalliser la colère des français doit cesser dans l' intérêt supérieur de la France et laisser la place au débat voire au référendum à parité de temps médiatique pour -enfin- penser utile et non plus futile, pour débattre avec l' UPR et oser -enfin- penser Frexit.
a écrit le 05/11/2018 à 11:36 :
Le premier parti de France sera celui des abstentionnistes, et de loin. Personnellement cette Europe n'est plus la mienne depuis longtemps, l'idéal européen y a été sacrifié au nom du veau d'or. Cette "concurrence libre et non faussée" entre les Etats de l'Union est un désastre que l'on paye cash aujourd'hui avec l'avènement de l'extrême droite au niveau de l'ensemble du continent. Demain la guerre? Peut-être pas tant que les marchés financiers pourront continués à spéculer sur les divergences croissantes entre les économies des pays européens, mais après?
a écrit le 05/11/2018 à 9:19 :
C'est une élection européenne pour les intérêts de la France en Europe, pas pour régler ses compte en France. Il y a des français qui ne voient pas qu'ils coulent le pays avec leur petit esprit revanchard local à 2 balles et leur manque de vision. Le RN, Mélechon ou Asselineau profitent de çà alors qu'ils n'apportent rien.
Réponse de le 05/11/2018 à 9:40 :
La droite et la gauche ont ruiner ce pays, Macron je n'en parle même pas, quoique vous fassiez cela ne servira à rien, d'ici quelques petites années la France sera oublié car elle n'existera plus, pour moi personnellement ça ne m'inquiète pas plus que ça car ça fait 14 ans que j'ai quitté ce pays et croyez-moi je ne regrette rien.
Réponse de le 05/11/2018 à 11:04 :
@voter intelligent, à côté de la plaque
Vous commencez mal, une élection européenne n’est pas pour la mesquinerie nationale mais pour un projet commun. Cette vision d’une puissance européenne au niveau mondial n’existe pas mais plus grave n’existera jamais car nous avons raté le train dans les années 80/90. Les politiciens ont toujours considérés l’Europe comme le défouloir de toutes leurs erreurs. Aujourd’hui M. Macron est devenu lui aussi un populiste pour le jeu électoral, voir l’affaire de l’Aquarius et la frontière de Vintimille car malgré ses grandes tirades concernant l’immigration il n’ y a pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarettes entre M. Macron et M. Salvini. Le sujet n’est pas de savoir si nous sommes pour ou contre l’immigration mais seulement de constater les faits. Autre point concernant le Président cette virulence digne d’un M. Trump contre des dirigeants démocratiquement élus de pays de l’Union, ce qui ne peut faciliter les dialogues obligatoires lors des Conseils. Les sujets de fond qui sont la fiscalité, le social, l’écologie, pas celle des taxes pour boucher un budget, les partenariats industriels et les investissements européens sur la majeure partie de ces points le Président a reçu une fin de non recevoir par l’Allemagne en faiblesse politique mais aussi par d’autres pays dont les « insultés ». Un exemple qui montre que l’Europe au sens d’une puissance politique et économique unique est un mythe depuis des mois la France essaie de mettre en place une taxe, oh très symbolique 3 points du C.A, sur les GAFAM le sujet n’avance pas bloqué par ceux qui profitent de ce géants l’Irlande, le Luxembourg un peu les Pays Bas et par une Allemagne frileuse de peur de perdre, en mesure de rétorsion, une partie de son marché automobile aux USA. Ne parlons pas du fiasco iranien dans lequel notre Président a joué les moulins à vent , a plié l’échine au bon vouloir du Président américain son ami!!!! L’électeur du moins français a toujours été bien mal informé sur ce qu’est l’Europe et éventuellement ce qu’il pouvait en espérer. A cela se rajoute une constitution française qui rend le pouvoir à un système d’autocrate dans lequel le Président à tous les pouvoirs l’Assemblée inutile car aux ordres et plus particulièrement celle d’aujourd’hui, sénat sans grand pouvoir car l’assemblée est le juge final. Pour finir M. Macron avec ses dérives autoritaires, parfois insultant et méprisant à l’égard d’une grande partie de nos concitoyens n’est pas l’homme d’une France unie ,de l’Europe malgré ses grands discours pour un aréopage choisit bien loin du français de la ruralité de celui qui se lève tôt pour aller à son travail avec ses difficultés financières aggravés par cette avidité de l’exécutif à la taxe. Le Président refuse toute modulation refuse d’assouplir pendant un temps sa politique fiscale alors reste aux citoyens l’arme absolue même dans une autocratie le bulletin de vote. Cette élection et grace au Président fera le « bonheur » d’encore plus autocrates le RN, LFI, les autres y compris LR sont déjà à compter les miettes dont ils pourraient se nourrir. Aujourd’hui même un européen convaincu ne l’est pas par M. Macron. Bonne journée.
Réponse de le 05/11/2018 à 12:31 :
Malheureusement Macron est le seul à avoir un programme cohérent pour l'Europe, sauf que je ne suis pas sûr d'en vouloir surtout s'il consiste à généraliser ce qu'il fait en France.

D'autre part, même si LREM était majoritaire en France, elle ne trouverait plus d'appui suffisant au parlement européen qui est noyauté par les extrémistes.

Pour en terminer, le pouvoir est au main des chefs d'états dont la majorité soit a un programme ultra-libéral soit au contraire national socialiste..

Et franchement je ne sais pas lequel est le plus nocif pour l'idée de l'Europe, terre de liberté, égalité et fraternité que j'attends de l'entreprise.

Bref, je vais probablement être obligé de m'abstenir.
Réponse de le 05/11/2018 à 19:12 :
Excellente revue de la situation.

J'ai même tout lu ce texte bien que très long.
Réponse de le 05/11/2018 à 23:55 :
Voter intelligent c' est alors proposer un référendum fort du constat présent de la France des GOPE dans l' UE sur le mode binaire, je reste je sors ....
a écrit le 05/11/2018 à 8:00 :
Bien évidemment ne pas voter LREM! mais comment montrer son hostilité àl'UE de Macron Merkel Juncker sans tomber dans les mains de la droite réac ou de la gauche bobo écol
Réponse de le 05/11/2018 à 10:28 :
RN est le plus grand bluff que constituent les faux opposants à l' UE comme la FI d' ailleurs animés médiatiquement dans ce seul but ; tous ensemble, tous ensemble, ils prétendent à changer l' UE -comme depuis 40 ans- et quand il faut consensus à 28 en s' arrêtant au milieu du gué, sans jamais oser pousser jusqu' au FREXIT ..
https://www.upr.fr/videotheque-upr/role-secret-du-front-national/
Vous voulez reprendre pour 20 ans de cette UE là, votez RN.
Réponse de le 05/11/2018 à 16:40 :
@Gedeon reprendre 20 ans non mais pire tomber à l'âge de pierre avec l'UPR. Nous nous retrouverons pour commenter les résultats en mai.
Réponse de le 05/11/2018 à 23:29 :
@Non mais si Nous sommes retombés à l' âge de pierre avec la tripatouillée de néolibéraux qui se sont succédés à la tête du pays et introduits 100 % du PIB de dettes et la destruction de nos services publics pour les remettre en "privé" à l' oligarchie euro-atlantiste qui tire les ficelles ..
L' UPR avec son Frexit tient la solution qu' il s' agit de conforter par un référendum ou un vote aux prochaines et ce, fort du bilan politico-économique de la France dans l' UE ; Macron ne disait-il pas à l' oreille de la BBC que si on demandait leur avis aux français, ils seraient favorables à une sortie ?
https://www.upr.fr/actualite/communique-de-presse-macron-ayant-declare-bbc-frexit-majoritaire-parmi-electeurs-francais-lupr-lui-demande-de-cesser-initiatives-europeennes-illegitimes-de-respect/
Dès lors il semble inopportun d' attendre d' attendre davantage, voulez-vous risquer la survie du pays en groupie d' un homme désormais crédité de 26 % ?
a écrit le 05/11/2018 à 7:49 :
Tant mieux, ne pas voter pour ces nuls de LREM c'est faire œuvre utile.
a écrit le 05/11/2018 à 7:32 :
Super. Comme ça on va continuer à avoir un quart de nos représentants au parlement européen qui ne serviront à rien si ce n’est nous humilier avec leurs magouilles et nous faire perdre de l’influence. On mérite l’état de notre pays et de l’Europe.
a écrit le 05/11/2018 à 7:32 :
Incapacité à défendre les frontières de l'Europe, impotence face aux grandes puissances, incapacité à retenir le Royaume Uni... la Commission européenne actuelle a un bilan catastrophique
Réponse de le 05/11/2018 à 16:45 :
Ah, Non ! Le grand rescrivain-fiscal et expert-oenologue J-C Juncker nous a bien amusés !
a écrit le 05/11/2018 à 1:39 :
Macron a mentis aux retraitees macron le pouvoir d achat c est floué la retraite part point plus des perdants que des gagnats macron president des riches les taxes la csg ils y en as tant que macron marchez arrière un gagnats leS riches le restes des perdants j ai votez macron des regrets je votez marines le penné une france plus françaises macron vas payer chers le roi des riches
Réponse de le 05/11/2018 à 21:18 :
Je n'ai aucune envie de défendre Macron, mais la mauvaise manière qu'il a fat aux retraités , il l'avait clairement annoncée lors de la campagne. Macron n'aurait pas passé le 1er tour si nombre de retraités n'avaient pas voté pour lui. Qu'ils assument maintenant.
a écrit le 04/11/2018 à 23:14 :
La seule chose qui m'importe est de chasser et bannir LREM et ses soldats de plombs à la solde des banquiers. Ils nous punissent nous taxent lourdement aveuglément pour de fallacieux prétextes
Les responsables qui nous punissent lourdement et nous taxent aveuglément, qui disent assumer l'impopularité de leurs mesures doivent être lourdement sanctionnés. Je propose donc PAR NOTRE VOTE aux européennes, aux municipales (Paris LREM), mais surtout aux législatives (députés, majorité) de les chasser définitivement, systématiquement, sans cesse, de les bannir à jamais de tout mandat politique voire civil.
Il y aura toujours des candidats pour se présenter à des sièges aux privilèges payés par le contribuable.
Chassons les en toute légalité toujours, vite et bien grâce au VOTE DEMOCRATIQUE, légal et plus efficace que des blocages illégaux. Utilisez aussi le bouche à oreille, les marchés, les réseaux sociaux (pétitions, blogs, think tank...). Que ces voleurs cessent de nous faire les poches et soient à jamais privés de tout mandat , à grands coups de peds retentissants dans le derrière !
Réponse de le 05/11/2018 à 6:36 :
Il est certain que les nouveaux petits marquis arrivés dans le sillage de Macron sont encore plus arrogants que les anciens. Une petite leçon d'humilité ne leur ferait aucun mal.
a écrit le 04/11/2018 à 23:13 :
Enième…..Flambée taxe carbur 4 Heures après ses vœux, du 31/12 20H00 ! de mauvaise année fiscale.

Et ce n'est pas une europe décomposée qui va aligner par le bas, les Taxes carbur ( seules France et Italie devraient alors baisser leurs taxes ) l'europe c'est finie : addition de 27 pays opposés.
a écrit le 04/11/2018 à 21:18 :
Il s'agit de la représentation des intérêts français en Europe et les gens votent parce qu'il y a eu hausse du pétrole à cause de l'embargo de Trump sur l'Iran. Cà fait les affaires de Trump qui comme Poutine veut que l'Europe soit faible. Voter RN/Le Pen, Mélenchon, Asselineau et les partis qui se lancent pour capter les fonds européens n'a aucun intérêt pour la France et ses intérêts en Europe. On savait dès la crise du pétrole de 73 qu'il fallait réduire sa dépendance aux énergies fossiles. Cà fait 45 ans et il y a des français qui vont voter n'importe quoi ou ne pas voter en pensant que ca va gêner Macron alors que ca va leur nuire à eux-même et ainsi de suite jusqu'à ce que le pays s'effondre.
Réponse de le 05/11/2018 à 6:46 :
Il y a une partie de la hausse des carburants qui est due au cours du pétrole (mais le brut a déjà été bien plus cher, près du double, qu'actuellement, notamment en 2008. Les pétroles de schistes US jouent efficacement leur rôle de modération du cours du baril). Le niveau record des prix des carburants, c'est la flambée des taxes (le "coup de pouce" du 1er janvier dernier sur le gazole a même battu le record historique enregistré jusque là de +42 ct de franc infligé par Balladur sur l'essence, -mais pas sur le gazole- à son arrivée en 1993), la preuve, c'est que nous avons rejoint le peloton de tête des prix du gazole dans l'UE, et que la nouvelle hausse prévue le 1er janvier prochain, nous fera coiffer au poteau Italie, Royaume-Uni et Suède, pourtant présentée comme le "meilleur élève" en termes de taxe carbone (lol).
Réponse de le 05/11/2018 à 7:33 :
Totalement d’accord, c’est affligeant.
Réponse de le 05/11/2018 à 18:02 :
Pour info, le gasoil à 1€15 en Pologne. CQFD
Réponse de le 05/11/2018 à 21:29 :
@Farid : oui mais ramené au pouvoir d'achat polonais (même s'il a énormément progressé depuis l'adhésion de la Pologne à l'UE) , le gazole y est quand même assez cher (PIB France 38k$/habitant contre 14k$/habitant), compte tenu néanmoins que le coût de la vie et le niveau des prélèvements sont par ailleurs quand même considérablement plus faibles en Pologne qu'en France, l'effort financier que doit faire un polonais pour faire son plein reste supérieur à celui que doit faire un français (je ne cherche en rien à légitimer l'hystérie fiscale à prétexte environnemental de notre exécutif dont la seule motivation réelle est de remplir le tonneau des Danaïdes budgétaire).
a écrit le 04/11/2018 à 21:04 :
Bah, en tête à 6 mois des élections, ça ne veut rien dire. D’ici là, le gouvernement verra les bénéfices de son action et retournera la donne facilement. Ou alors, une nouvelle enquête judiciaire dégommera la tête de liste.
Réponse de le 05/11/2018 à 6:50 :
Vous ne manquez pas d'humour. Il n'y a aucune chance que l'action gouvernementale, en droite ligne avec celle du gouvernement qui l'a précédé, ait de meilleurs résultats. Et merci de reconnaître que l'intervention de la "justice" a surtout pour objet d'influencer le jeu politique, comme on l'a constaté à la présidentielle de 2017.
a écrit le 04/11/2018 à 20:52 :
Ce n'est pas étonnant.
La situation est toujours la même que lors des élections de 2017.
La gauche est très divisée et la droite en morceaux.
L'emballement médiatique contre le président l'a mis au même niveau dans les sondages que sous N.Sarkozy et F.Hollande.
Si des élections présidentielles et législatives avaient lieu aujourd'hui, le RN serait au même niveau qu'en 2017 et aurait de grandes probabilité de l'emporter.
Pour ou contre E.Macron, il faut se souvenir du déroulement des élections de 2017, ce qui a été vite oublié.
Ce ne sont pas la les gauches, Insoumis compris, qui sont à l'orée du pouvoir en France comme dans d'autre pays européens et autres mais les partis populistes, ce que les Français ne doivent jamais oublier dans leur vociférations contradictoires en tous sens bien de chez nous.
Le plus facile est de dire que c'est la faute au pouvoir en place, chacun est juge.
Comme on fait son lit on se couche....i
Réponse de le 05/11/2018 à 21:32 :
"L'emballement médiatique contre le président l'a mis au même niveau dans les sondages que sous N.Sarkozy et F.Hollande."
Non, c'est surtout la constatation qu'il ne fait pas mieux et ne vaut pas mieux que lesdits prédécesseurs.
a écrit le 04/11/2018 à 19:47 :
En effet, les déçus du Macronisme et Phillipisme voteront tout sauf LREM. Moi compris.
Taxes essence, malus auto, limitation uniforme @ 80km/h, contrôle technique punitif même pour des véhicules et BEG, PV à foison à cause d'un gouvernementd evenu schizophrène ( vitesse, automobilistes sans cesse décriés...) bref, RAS LE BOL....je suis un européen convaincu donc je voterai LR bien que le vote SANCTION type Marine Le Pen me tente de plus en plus....
Réponse de le 04/11/2018 à 21:34 :
@ Européen : ce sont des élections européennes. A savoir voter pour la défense des intérêts en Europe et sa représentation. Si vous ne comprenez pas çà et votez n'importe qui il ne faudra pas vous plaindre ensuite que vous avez envoyé des gens inadapté au Parlement européen. Et ensuite vous direz sans doute "c'est la faute à l'Europe". Les politiques se fichent des votes sanction car leurs mandats sont limités dans le temps. Par contre vous allez vous tirer une balle dans le pied. C'est vraiment étrange ce raisonnement à courte vue et désir de vengeance qui ne va avoir aucun impact sur les politiques mais vous nuire à vous comme aux autres. Quand on vote pour des députés européens c'est pour agir sur la politique européenne des 27 et la représentation française donc choisissez des candidats appropriés, efficaces, intelligents etc pas des profiteurs. vous n'êtes pas dans un votre franco-français mais face à 27 pays et plus de 500 millions d'européens. L'Europe elle a fait des programmes pour développer des batteries au sel (Na-ion) aussi performantes que le Lithium mais sans cobalt ni lithium et 30% moins cher qui vont sortir en 2020 (voir Tiamat) et d'autres pour alléger les véhicules, intégrer le solaire, l'autonomie etc et ce pour éviter d'être dépendants du pétrole et avoir les modèles le plus efficients. Alors votez n'importe quoi et vous pourrez dire adieu à toute voiture et toute amélioration. Et un jour vous aurez un dictateur et vous n'aurez plus à voter ni à vous exprimer.
Réponse de le 05/11/2018 à 13:35 :
@ Réponse de Europe.
Tiamat est une initiative Française... Pour défendre l'UE prenez au moins des exemples valables.
Par ailleurs vous conseillez de voter pour des gens sérieux, qui sont ils ? Peut être faites vous références au Lamassoure et compagnie qui élections après élections ont bénéficié du mode de scrutin pour se caser/recaser chaudement à Bruxelles et voter à l'unissons en suivant les consignes de leurs groupe quand ils ne sont pas juste absents?
a écrit le 04/11/2018 à 19:17 :
Quand on voit comment madame Le pen s'est ridiculisé lors du débat présidentiel d'entre deux tours, ne connaissant pas les grandes entreprises françaises, je trouve navrant que son incompétence récolte plus de voix que LREM. Les français attendaient quoi au juste? La retraite a 55 ans? Revalorisation des retraites et du SMIC a 10% pour tous? Malheureusement, avec des dépenses publique a 55% du PIB, il est temps de faire des économies (Retraites, APL et autres) et c'est ce que fait le gouvernement. Attention a la tentation du populisme.
Réponse de le 04/11/2018 à 20:24 :
Pour commencer ne me taxez pas de facho je ne vote plus. Si vous voyez les extrêmes monter si haut , c'est que Macron et ses précédents présidents n'ont pas écoutés leur peuple. Lorsque la grogne s’amplifie le dernier mot qu'ils nous disent c'est j'ai pas le choix. Et bien les Français non plus n'ont plus le choix et vote pour la seule personne qui n'a jamais tripatouillé dans un gouvernement. Pour les retraités, dont je fais parti, ils quittent le pays.
Réponse de le 05/11/2018 à 21:37 :
La stratégie de survie LREM c'est la stratégie Mitterrand poussée à son paroxysme. Plus le FN/RN est haut et que LREM peut se maintenir à la seconde place à un premier tour, LREM l'emportera toujours au second tour.
a écrit le 04/11/2018 à 19:06 :
Les français comprennent qu'il vaut mieux porter de vrais comédiens au grand théâtre de Strasbourg que des théoriciens et moralistes en sciences politiques..
a écrit le 04/11/2018 à 18:36 :
Une bonne leçon pour macron créateur du nationalisme macron a perdue hi hi
a écrit le 04/11/2018 à 18:10 :
La liste de RN n'est pas encore constituée mais on sait déjà que Marine Le Pen n'en sera pas.
Son compagnon Louis Alliot, qui est donné comme la future tête de liste, figure également dans la liste des mis en examen pour les emplois fictifs avec Nicolas Bay, Bruno Gollnish,et la plupart des cadres FN ayant un peu de notoriété.
En effet, ce sont 17 élus (sur 23) et 40 collaborateurs parlementaires européens qui sont dans le viseur de la justice.

Ce qui risque d'arriver pour le RN c'est une saisie record directe du parlement européen sur leurs indemnités et leurs avantages afin de rembourser le montant du préjudice.
Ce n'est pas une vue, le parlement a déjà saisi plus de 300 000 € sur les indemnités parlementaires de MLP et va continuer. 5 autres (ex)parlementaires FN doivent d'ors et déja régler une note de plus d'un million € au parlement.

Au total la douloureuse va dépasser les 5 millions €. Et si le FN refuse de payer, ils seront saisis directement sur les indemnités des députés élus et leurs remboursements de frais.

En d'autre termes les députés FN devront aller siéger à Bruxelles et Strasbourg à leurs frais et devront payer les assistants de la même façon. Forcément, il va y avoir moins de candidats si c'est bénévole.
Réponse de le 05/11/2018 à 21:41 :
Ben justement, obtenir un grand nombre d'élus sera le meilleur moyen d'amortir ladite douloureuse. Et ça risque bien d'arriver, le score annoncé pour le RN pourrait bien lui donner un bon tiers de la représentation française à Strasbourg...
a écrit le 04/11/2018 à 17:58 :
Ils sont en tête ayant goûter aux avantages d'être européistes? Ils ne lèveront même pas le petit doigt pour nous sortir de cet administration hors sol qu'est l'UE de Bruxelles!
Réponse de le 04/11/2018 à 22:32 :
Présentez vous aux élections européennes, vous réglerez sûrement intelligemment les problème des 27 nations européennes et plus de 500 millions d'européens. Vous aurez le temps d'être très proche d'eux et aurez le temps d'aller boire un verre avec chacun d'eux entre 2 dossiers tout en vous tenant à jour des problèmes du monde et interactions avec l'Europe. Et si çà vous dépasse restez au lit dans votre chambre si la vision de votre nombril ne vous paraît pas trop éloignée et hors sol !
Réponse de le 05/11/2018 à 10:03 :
Cela ne répond au problème de faire le catalogue des conséquences d'appartenir a l'UE de Bruxelles qui n'est qu'une administration! C'est de choisir ceux qui nous en sortiront!
a écrit le 04/11/2018 à 17:57 :
Ils sont en tête ayant goûter aux avantages d'être européistes? Ils ne lèveront même pas le petit doigt pour nous sortir de cet administration hors sol qu'est l'UE de Bruxelles!
a écrit le 04/11/2018 à 17:54 :
allez, encore un petit coup de taxes sur l'essence, genre les 30 cts de l'an prochain, et lepen aura 30-35%
a écrit le 04/11/2018 à 17:52 :
La hausse délirante des taxes sur les carburants sensées accélérer la transition énergétique est la goutte qui fait déborder le vase. Le jour où il y aura une réelle alternative abordable aux moteurs essence et diesel, les gens les abandonneront. Pour l'instant, du fait des temps de charge, de l'autonomie encore trop limitée, les voitures électriques à batterie restent cantonnées à l'urbain et au périurbain et doivent être doublées par une autre voiture pour les déplacements plus longs ; en l'absence de véritables progrès et à moins de vouloir couvrir la France de millions de stations de recharge , il vaut mieux enjamber cette technologie (sur laquelle la Chine capte la moitié du prix de chaque voiture pour les batteries) et passer directement à l'hydrogène qui est une vraie alternative aux moteurs classiques, et qui plus est, parfaitement compatible avec les systèmes de production d'électricité renouvelable. L'expérience montre que tous ceux qui ont cherché à se concilier un électorat écologiste inexistant en France ont perdu les élections (Sarko avec le Grenelle, Hollande avec Fessenheim et en donnat à EELV une place sans rapport avec son poids électoral, Macron en embarquant Hulot, en sacrifiant NDDL malgré le référendum et le non-aboutissement des recours, et les hausses folles de taxes sur les carburants).
a écrit le 04/11/2018 à 17:42 :
Retraités touchés de plein fouet, taxes tous les jours et voilà le résultat tout simplement.
a écrit le 04/11/2018 à 17:06 :
Quelle est la marge d'erreurs, s'il vous plait ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :