Grèce : l'accord avec les créanciers ratifié par le Parlement

 |   |  186  mots
Cet accord inclut un compromis sur la question des saisies immobilières, qui bloquait jusque-là l'avancée des discussions.
Cet accord inclut un compromis sur la question des saisies immobilières, qui bloquait jusque-là l'avancée des discussions. (Crédits : Reuters)
Le protocole d'accord entre la Grèce et ses bailleurs de fonds doit maintenant être approuvé par l'Eurogroupe. Il devrait permettre le déblocagede 12 milliards d'euros de prêts au pays par la zone euro.

L'accord trouvé avec les créanciers par le gouvernement d'Alexis Tsipras a finalement reçu l'aval du parlement grec. Celui-ci a approuvé jeudi l'ensemble des 48 mesures qui permettront le déblocage d'une tranche d'aide financière de deux milliards d'euros, ainsi que de 10 milliards d'euros supplémentaires pour la recapitalisation des principales banques du pays.

Après cette ratification, le protocole d'accord entre la Grèce et ses bailleurs de fonds, signé en début de semaine, devra être approuvé par l'Eurogroupe.

Deux députés exclus de la coalition

L'accord avait permis de lever l'un des principaux obstacles dans les discussions, qui concernait les saisies immobilières. Les désaccords portaient notamment du niveau de protection accordée aux propriétaires incapables de rembourser leurs emprunts immobiliers.

Deux députés, Nikos Nikolopoulos du parti des Grecs indépendants (droite), et Stathis Panagoulis du parti Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras, ont été exclus de la coalition soutenant le gouvernement pour avoir refusé de voter le texte.

Le chef du gouvernement grec conserve la majorité absolue au Parlement mais pour deux voix seulement.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/11/2015 à 19:40 :
Reponse a Patrickb
Pas la peine d'utiliser des grands mots comme vérité ou idéologie dont tu ne con ais pas le sens..
a écrit le 22/11/2015 à 14:08 :
Je ne comprends pas le chiffre de Euro 10 Mlds pour recapitaliser les banques. Il y a eu récemment des injections partielles d'argent par des fonds privés mais il me semble (je peux me tromper) qu'un montant de E 20 à 30 Mlds était évoqué dans l'accord. Le montant global de E 86 Mlds va t-il être réduit ?
Ces premiers pas sont importants pour discuter du rééchelonnement de la dette.
Espérons que cela va marcher, pour la Grèce surtout.
Cordialement
a écrit le 20/11/2015 à 14:26 :
Pourquoi, cher patrickb, vous acharnez-vous bec et ongles à rester dans un pays – la Grèce – que vous n’arrêtez pas de mépriser et de démolir à longueur de com’ ? Quitte, d’ailleurs, à manipuler la vérité et à mentir à longueur de phrases. Cela semble être devenu un art de vivre, chez vous, de mentir à tous propos. N’oubliez pas que les Grecs payent mieux leurs impôts que les français (plus de 75 % des Grecs sont fiscalement prélevés à la source, on en est loin en France qui, là aussi, à des décennies de retard) et les Grecs travaillent beaucoup plus (et certainement pas plus mal !) que les franchouillards ou les teutons (chiffres ocde à l’appui). Bref, tout l’inverse de ce que vous tentez de faire gober aux naïfs. Quant au respect... Pour que les Grecs vous tolèrent encore sur leur territoire, il faut vraiment qu’ils soient accueillants, larges d’esprit (eux !) et respectueux des autres (eux !). Mais si vous restez dans ce pays que vous ne connaissez pas, que vous détestez et qui, en somme, doit être un enfer pour vous, c’est très certainement parce que vous ne savez plus faire autrement Retourner dans son pays pour valser directement en taule après avoir truandé le fisc, par exemple, doit faire encore moins envie que de rester dans « votre » Grèce qui est loin d’être la vraie Grèce. Même en vivant dans la région de Nauplie où, d’ailleurs, les responsables fiscaux ne vous connaissent pas vraiment. Et j'ai les contacts suffisamment bons et fiables que pour le savoir. Escroqueriez-vous le fisc grec aussi ???
Réponse de le 20/11/2015 à 15:21 :
@réponse à Patrickb: 1) je n'ai pas à raconter ma vie 2) je parle de ce que je connais et pour la Grèce, je suis en effet loin d'être positif, non par acharnement, mais par la réalité des faits 3) seuls 30% des Grecs (en gros les fonctionnaires) sont prélevés à la source 4) je paie ce que je dois aussi bien en Grèce qu'ailleurs et suis contre les fraudeurs 5) on est tous certains que tu as "les contacts suffisamment bons et fiables" et le numéro de téléphone de la reine d'Angleterre :-)
a écrit le 20/11/2015 à 11:01 :
Être exclu si on n'est pas d'accord et qu'on refuse de signer ??? Ça, c'est de la démocratie !! Peuple de Grèce, reprenez votre liberté et votre monnaie. Ça ne pourra pas être pire. Mieux vaut être libre et pauvre que serf sous domination Eurocratique.
Réponse de le 20/11/2015 à 12:42 :
@ducat: reprendre leur monnaie ne servira à rien si les Grecs ne remettent pas beaucoup d'ordre dans leur pays. Payer ses impôts, respecter les autres, sont des éléments de base que les Grecs ne connaissent même pas :-)
Réponse de le 20/11/2015 à 13:46 :
Je suis d'accord avec vous, Patrick ; mais, dans tous les cas, les grecs devront faire des réformes pour s'en sortir. Nous aussi. Que ce soit avec l'Europe ou sans l'Europe. Pas le choix. Mais au moins qu'ils les fassent pour eux, ces réformes, en récupérant leur intégrité et en s'imposant des efforts pour assurer leur avenir, au lieu qu'ils se les voient imposées par cette eurodictature qui leur confisquera jusqu'au dernier radis.
Réponse de le 20/11/2015 à 18:13 :
@Réponse de Patrickb

le respect des autres il faudrait que vous sachiez ce que cela signifie pour en parler! vous, vous ne respectez ni le pays qui vous héberge, ni ses habitants...
Réponse de le 21/11/2015 à 13:08 :
@oreste6: parce que dire la vérité est condamnable je suppose ? ton commentaire est sans doute une des raisons aussi pour laquelle auront du mal à s'en sortir: ils vivent dans une bulle idéologique au lieu d'accepter la réalité et de prendre le taureau par les cornes.:-).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :