Grèce : la BCE donne son feu vert à la réouverture de la Bourse

La Banque centrale européenne (BCE) a donné son accord pour la réouverture de la Bourse d'Athènes, à l'arrêt depuis le 26 juin. Pendant ce temps, les représentants des créanciers du pays (UE et FMI) rencontrent des responsables grecs afin de définir les modalités du troisième plan d'aide à la Grèce.

1 mn

La Bourse d'Athènes est fermée depuis le 29 juin, une disposition mise en oeuvre par le gouvernement parallèlement à la fermeture des banques et à l'instauration de mesures de contrôle des capitaux.
La Bourse d'Athènes est fermée depuis le 29 juin, une disposition mise en oeuvre par le gouvernement parallèlement à la fermeture des banques et à l'instauration de mesures de contrôle des capitaux. (Crédits : Reuters Ronen Zvulun)

Depuis plusieurs jours, la date de réouverture de la Bourse ne cesse d'être reculée. Dimanche, un porte-parole de la Bourse d'Athènes annonçait qu'elle resterait close le lundi 27 juillet, mais qu'elle pourrait "peut-être" rouvrir mardi. Dans la foulée, l'autorité grecque des marchés financiers avait de son côté martelé qu'elle resterait fermée jusqu'à ce que le gouvernement publie un nouveau décret.

Mais ce mardi 28 juillet, la Banque centrale européenne (BCE) a donné son feu vert à la réouverture des marchés boursiers grecs, à l'arrêt depuis le 26 juin au soir. "La BCE a donné son accord", a ainsi rapporté à l'agence de presse Reuters, un responsable de la Bourse d'Athènes. Il a précisé que les transactions reprendraient dès la parution d'un décret sur le sujet émanant du ministère des Finances, ce qui signifie que la Bourse d'Athènes pourrait potentiellement rouvrir dès mercredi.

L'accord de l'institution financière de Francfort exigerait néanmoins, selon Reuters, des restrictions sur les transactions des investisseurs locaux.

Banques rouvertes, mais le contrôle des capitaux demeure

Le dimanche 28 juin, Athènes, inquiète de constater des retraits massifs dans les établissements bancaires, avait annoncé la fermeture des banques, de la Bourse, et le contrôle des capitaux. L'accord avec les créanciers du pays -arraché difficilement le 13 juillet au petit matin- a permis de redonner un peu de souffle au pays.

Ainsi, une semaine plus tard, le lundi 20 juillet, les banques ont de nouveau ouvert leurs portes, mais les restrictions bancaires (légèrement assouplies à un retrait de 420 euros par semaine) et le contrôle des capitaux ont été maintenus. Jusqu'à nouvel ordre.

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 29/07/2015 à 14:04
Signaler
On a du mal à comprendre la situation: il me semble que si j'avais de l'argent liquide bloqué et à risque en dépôt auprès d'une banque grecque, je commencerais par acheter des actions de n'importe quelle société, une belle valeur allemande par exempl...

à écrit le 29/07/2015 à 7:04
Signaler
Pour aller aux toilettes il faut aussi demander la permission a la troika. Pauvre Grèce.... lamentable.....

le 29/07/2015 à 16:55
Signaler
La dignité d'un peuple veut qu'il s'organise d'une telle façon qu'il eut payer ses dettes à terme, et la solidarité de tenir les banques à flot au lieu de retirer ses avoirs pour les garer à l'étranger. Les Grecs sont-ils vraiment à la recherche des ...

le 29/07/2015 à 16:55
Signaler
La dignité d'un peuple veut qu'il s'organise d'une telle façon qu'il eut payer ses dettes à terme, et la solidarité de tenir les banques à flot au lieu de retirer ses avoirs pour les garer à l'étranger. Les Grecs sont-ils vraiment à la recherche des ...

à écrit le 29/07/2015 à 6:39
Signaler
Un peu plus d'un mois après sa fermeture, la Banque centrale européenne (BCE) a donné son accord pour la réouverture de la Bourse d'Athènes, à l'arrêt depuis le 26 juin. encore un journaliste qui a oublié les règles la grammaire francaise... l'app...

à écrit le 28/07/2015 à 21:41
Signaler
Par ce que c'est ça la démocratie ou la dictature. Ces deux mots sont devenues des synonymes depuis peu ...

à écrit le 28/07/2015 à 19:48
Signaler
Je ne comprends pas très bien pourquoi la BCE doit donner son accord pour l'ouverture de la bourse et exige des contraintes sur les transactions des investisseurs locaux. Cordialement

le 28/07/2015 à 23:15
Signaler
Pourquoi des contraintes sur les transaction des locaux, c'est assez simple. La bourse, pour peu que vous choisissiez une valeur cotée sur plusieurs marchés, permet d'exporter des capitaux en achetant à la bourse d'Athènes et en revendant à Paris par...

le 31/07/2015 à 8:01
Signaler
@defan68 Merci, je n'avais pas pensé aux actions Grecques cotées à l'étranger, ce qui est équivalent à une sortie de capitaux. Cordialement

le 03/08/2015 à 11:21
Signaler
Dans ce cas pourquoi autoriser les Grecs qui ont des comptes à l'étranger de pouvoir faire ce type de transaction ? 'limitations pour les investisseurs locaux. Ces derniers ne peuvent pas financer l'achat de titres en retirant de l'argent sur leurs c...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.