La Banque centrale européenne remonte à nouveau ses taux de 75 points de base

Pour la troisième fois consécutive, la BCE durcit sa politique monétaire. Avec une nouvelle augmentation de 75 points de base, les taux directeurs sont portés à compter du 2 novembre à 2% pour le taux de refinancement, à 2,25% pour celui de la facilité de prêt marginal et à 1,5% pour le taux de de rémunération de dépôt.
(Crédits : Reuters)

Comme la Fed, la BCE poursuit sa remontée des taux, bien décidée à juguler l'inflation en zone euro. Le Conseil des gouverneurs a décidé, ce jour, d'augmenter les taux d'intérêt directeurs de la BCE de 75 points de base, un niveau auquel s'attendaient les marchés financiers. A compter du 2 novembre 2022, le taux de refinancement s'établira à 2%, celui du prêt marginal à 2,25% et celui de la rémunération de dépôt à 1,5%, indique le communiqué de la Banque centrale européenne.

Avec ce troisième relèvement important consécutif, la BCE poursuit le resserrement de sa politique monétaire pour lutter contre une inflation qui reste trop élevée par rapport à l'objectif cible de 2%. Elle a atteint 9,9 % en zone euro en septembre, alimentée surtout par la flambée des prix de l'énergie et des produits alimentaires.

Cette politique monétaire « vise à réduire le soutien à la demande et à éviter le risque d'un glissement à la hausse persistant des anticipations d'inflation », justifie la BCE dans son communiqué.

Autre décision importante. Le Conseil va modifier les conditions applicables à la troisième série d'opérations ciblées de refinancement à plus long terme (TLTRO III) en ajustant les taux d'intérêt qui leur sont applicables aux TLTRO III à compter du 23 novembre 2022.

Réinvestissement des titres arrivant à échéance

Concernant les programme d'achats d'actifs, notamment des obligations d'Etat et d'entreprises, le Conseil des gouverneurs va poursuivre les réinvestissements, en totalité, des remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance, « aussi longtemps que nécessaire pour maintenir les conditions d'une liquidité abondante et une orientation appropriée de la politique monétaire », précise la BCE.

S'agissant du programme d'achats d'urgence mis en place pour faire face à la pandémie (pandemic emergency purchase programme, PEPP), les remboursements au titre du principal des titres arrivant à échéance acquis dans le cadre du programme seront également réinvestis.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 27/10/2022 à 19:48
Signaler
L'inflation, c'est Poutine et rien d'autre. La guerre se termine et l'inflation provoquée par la hausse des matières premières ralentira significativement. Monter les taux, c'est aussi efficace que la saignée recommandée par les médecins du 17 éme si...

le 28/10/2022 à 2:57
Signaler
Non, l'inflation actuelle que vous allez devoir rembourser est due essentiellement a la creation d'argent sans contrepartie. La guerre d'Ukraine n'y est pour rien. Le quantitativ easing vous en avez entendu parler ?

le 28/10/2022 à 9:33
Signaler
Faux car même si la guerre (ou opération "spéciale") s'arrête, les sanctions contre la Russie seront maintenues un temps. D'autre part, le cout des matières premières sera toujours soutenu car il faudra bien reconstruire, et reconstruire un pays, ce ...

à écrit le 27/10/2022 à 15:30
Signaler
on voit que l'Allemagne ne subit plus les effets néfastes de Mr MACRON via la reine Christine

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.