La BCE reste immobile en juillet

 |   |  229  mots
Pas de changement de cap pour la BCE
Pas de changement de cap pour la BCE (Crédits : © Kai Pfaffenbach / Reuters)
Pas de changement sur les taux et la politique non conventionnelle en juillet de la part de la BCE. Les observateurs attendent cependant les commentaires de Mario Draghi après le Brexit.

Le Conseil des gouverneurs de la BCE a maintenu inchangés les taux directeurs de la banque centrale ce 21 juillet. Dans un communiqué, l'institution de Francfort a annoncé qu'elle laissait son taux de refinancement principal à 0 % et son taux de dépôt à -0,4 %. Concernant sa politique non conventionnelle de rachats de titre, la BCE ne change pas le rythme des rachats, contenus à 80 milliards d'euros par mois en moyenne, ni la date limite de ses rachats, toujours fixée à mars 2017 « ou plus si besoin ». Le "forward guidance", autrement dit l'assurance du maintien de la politique actuelle tant que l'objectif d'inflation n'est pas atteint est donc maintenu.

Cet immobilisme était attendu, malgré la nouvelle majeure survenue depuis la dernière réunion, celle du vote britannique en faveur de la sortie de l'UE. Les propos sur le sujet et les éventuelles actions futures envisagées par le président de la BCE seront donc suivis de près lors de la Conférence de presse qui débute à 14h30.

Mario Draghi doit faire face au ralentissement de la croissance en zone euro et aux risques liés au Brexit, alors même que son arsenal de mesures se réduit de plus en plus. Il lui faudra rassurer sur les risques et sur sa capacité d'action. Mais sa marge de manœuvre réelle risque d'être très limitée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/07/2016 à 14:31 :
La corde est de plus en plus tendue.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :