Merkel prête à briguer un quatrième mandat de chancelière

 |   |  688  mots
Merkel a de toute évidence décidé de se représenter en 2017, selon le magazine allemand Der Spiegel
"Merkel a de toute évidence décidé de se représenter en 2017", selon le magazine allemand "Der Spiegel" (Crédits : © Arben Celi / Reuters)
La chancelière Angela Merkel a décidé de briguer un quatrième mandat et commence à préparer sa campagne en vue d'une réélection en 2017, a affirmé le magazine "Der Spiegel"

La chancelière Angela Merkel, qui dirige le gouvernement allemand depuis 2005, a décidé de briguer un quatrième mandat et commence à préparer sa campagne en vue d'une réélection en 2017, a révélé samedi le magazine "Der Spiegel". Le secrétaire général de l'Union chrétienne-démocrate (CDU, conservateurs), Peter Tauber, également directeur de campagne du parti, s'est refusé à toute réaction directe à l'article du Spiegel.

La chancelière, qui a fêté ses 61 ans le 17 juillet, n'a pas fait connaître publiquement ses intentions quant à un éventuel quatrième mandat, même si l'an dernier, dans un discours prononcé à Cologne, elle avait laissé entendre qu'elle se représenterait. Actuellement, elle est en vacances et fait de la randonnée dans les Alpes.

L'Allemagne, un pays qui aime la stabilité

La Constitution allemande ne limite pas le nombre de mandats que peut exercer le chef du gouvernement et le précédent chancelier CDU, Helmut Kohl, a effectué quatre mandats consécutifs, soit 16 ans à la tête du gouvernement, avant d'échouer face au social-démocrate Gerhard Schröder aux législatives de septembre 1998. Ni Kohl ni Schröder n'ont bénéficié d'une popularité aussi forte qu'Angela Merkel.

Dans un pays qui apprécie la stabilité, celle-ci n'est que le huitième chef de gouvernement de l'après-guerre et elle n'a face à elle aucun rival de taille actuellement au sein de la CDU. "Merkel a de toute évidence décidé de se représenter en 2017", a asséné "Der Spiegel". Si la nouvelle était confirmée, elle réjouirait son parti, qui a besoin de sa popularité pour conserver la chancellerie après avoir subi une série de défaites au niveau des Länder.

Des recrutements en cours

Selon le "Spiegel", Angela Merkel a tenu récemment avec Peter Tauber et un autre cacique de la CDU, Klaus Schüler, une réunion pour évoquer la campagne. "L'état-major de campagne devrait s'installer au siège de la CDU", a précisé le magazine. "A la suite de cette réunion, les premiers membres du personnel de campagne sont en cours de recrutement", a-t-il souligné.

La popularité d'Angela Merkel est telle en Allemagne qu'un dirigeant régional du SPD, le ministre-président du Land de Schleswig-Holstein, Torsten Albig, a déclaré récemment que le Parti social-démocrate ne devrait pas présenter de candidat face à elle en 2017. "Elle fait un excellent travail", a-t-il dit à la chaîne NDR.

Un sondage favorable à Merkel

Les conservateurs de la chancelière Angela Merkel obtiendraient une majorité absolue à la chambre basse du parlement allemand, le Bundestag, si des élections législatives avaient lieu actuellement, à en croire un sondage rendu public dimanche. Selon cette enquête de l'institut Emnid pour le Bild am Sonntag, les chrétiens-démocrates (CDU) et leurs alliés bavarois de l'Union social-chrétienne (CSU) obtiendraient 43% des suffrages, ce qui leur permettrait d'avoir une majorité absolue en sièges au Bundestag. Elle permettrait aux conservateurs de gouverner sans faire de compromis sur des dossiers comme la réforme des retraites et le salaire minimum, comme ils ont dû le faire à l'issue de négociations avec le SPD sur la formation d'une grande coalition.

La chancelière est à la tête du gouvernement depuis 2005 mais gouverne actuellement en grande coalition avec les sociaux-démocrates du SPD. Jamais, depuis le troisième mandat du chancelier Konrad Adenauer, qui avait pris fin en 1961, la CDU/CSU n'a gouverné seule, avec l'appui d'une majorité absolue au parlement. Angela Merkel a déjà partagé le pouvoir avec le SPD lors de son premier mandat de chancelière, puis avec les libéraux du FDP lors du second. Pour la première fois depuis juin 2005, la CDU/CSU fait jeu égal avec tous les partis qui franchiraient le seuil de 5% nécessaire pour obtenir des élus au Bundestag, selon le sondage, réalisé auprès d'un échantillon de 1.860 personnes. Le SPD recueillerait ainsi 24%, le Parti de gauche 9%, les Verts 10%. Le FDP et le parti eurosceptique AfD n'obtiendraient aucun élu au Bundestag faute d'atteindre le seuil des 5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/08/2015 à 15:34 :
Merkel a profité des réformes de Schroeder et sans aucun doute de la conjoncture qui a été favorable à son Pays, mais elle se grandirait à préparer sa succession en passant le flambeau à une génération plus jeune. Aucun personnage politique ne devrait faire plus de dix ans au même poste. Cela va du conseiller municipal au President de la République. L'effet pervers étant que l'on a un personnel politique qui se soucie plus de sa carrière que de l'intérêt général (je ne citerai pas d'exemples tellement ils sont nombreux).
a écrit le 03/08/2015 à 15:32 :
Nombre d’Espagnols, 400 000 auraient quitté leur pays, on fait de l’OSTRACISME européen ? Ailleurs qu’en Europe, le chômage est plus faible… Au sujet des institutions, on réforme les régions, y aura-t-il protestation pour les frontières et les compétences aux élections régionales ? Il y aurait un vote FN qui conduirait à une entrée fracassante dans les palais régionaux voire dans les sondages des régions au FN, on pourrait imaginer comme en Italie un mouvement hors des partis de gouvernement. Y aura-t-il des reports sur les dits Républicains ? Pour la politique de l’offre, des organismes proposent 1,6 millions de fonctionnaires de moins, y aura-t-il baisse ou hausse d’impôts ? On nous sert qu’il y aurait 6,08 millions de chômeurs… mais un taux d’emploi de 64%, moins que la moyenne. Question aux lecteurs, des traités sont mis en place : Lisbonne serait 70% d’emplois et 3% RetD, est-ce recherche sans développement industriel ? Il y aurait un traité Maastriche à 60% dette et 3% déficit. Y aura-t-il des impôts 20 milliards et un remboursement dette ? Ou bien les circonstances changeraient comme ce qui rentre ou pas dans le déficit. Pour la relance budgétaire, si l’Etat fait du déficit, ne pourrait-il en faire plus pour plus de relance, la croissance depuis 90 est sous la moyenne OCDE. Ou alors est-ce les autres Etats qui relancent mieux ? Pour la réforme on parle de dégraissage, on serait obèses ? Avons-nous dégraissé ? Pour les ETI et l’industrie, les allemands auraient 72% d’actifs, avec une balance positive et un budget à l’équilibre, une croissance meilleure, un produit par tête plus élevé, des logements moins chers. Dans notre périmètre comptable on aurait du hors bilan. Les banques sont-elles toxiques ou instables avec des obligations ont les prix seraient variables comme en Grèce où les citoyens sont privés de retraits, on est pour le troc ? Si la BCE relance par la baisse de la monnaie, l’Europe n’est-elle pas en excédents commerciaux, fait-on une guerre monétaire ? On parle de risques de bulles, on est pour les bulles de supprime ? L’euro serait au bon niveau, notre premier partenaire commercial étant l’Europe et l’Allemagne, ne faudrait-il pas le FRANC ? Par exemple, la France aurait un avantage en céréales, qui serait du blé de mauvaise qualité, des surfaces agricoles en diminution, on parle d’un bétonnage de bonnes terres pour faire de la voierie ou d’autoroutes à faible trafic, de bateaux sans clients, de tunnel sous les Alpes, c’est pour le passage des conteneurs en provenance de Gênes ? L’Etat subventionnerait les agriculteurs, le poulet, mais pas le bœuf au smic comme des avocats. Et 40% d’import en poulet, c’est un succès ? Pourquoi ne subventionnerait-on pas les baisses de prix du bœuf, on critiquerait l’accord libre-échange dans la tomate avec le Maroc, et la fraise française serait chère avec une faible production et des importations, pas de subvention ? On ferait des importations de poisson nourris aux excréments selon ce qu’on publie, on baisse la qualité alimentaire ? Il y aurait un accord libre-échange TAFTA, on baisse la PAC et on importe ? Pour la filière bois, déficitaire depuis 1978 comme la filière horticole, la rose coupée on ne sait pas faire ou bien non c’est trop bien pour les français, et le logement cher ? On entend dire qu’il faudrait de l’inflation qui relancerait l’investissement par une politique de la demande, ne relance-t-on pas l’importation et la balance en négatif ? La baisse de la monnaie n’est-elle pas une dégradation du travail, du niveau de vie ? Aura-t-on une vente d’or pour embaucher des fonctionnaires pour la relance alors qu’on entend dire on fait des fusées et pourtant y a des pauvres. Ne fait-on pas des confusions du genre, sur l’import et l’export, sur la croissance avec plus ou moins d’impôts, de fonctionnaires et de dépenses ? La désindustrialisation n’est-elle pas plus élevée que chez nos voisins avec des pertes de parts de marché plus élevées, l’Espagne et l’Italie ayant une balance positive mais plus de chômage alors qu’on parle d’une stratégie 2020 à 20% d’industrie au pib. Dans le bois, il y aurait 250 rapports depuis 1980, l’Etat soutient la filière ça veut dire quoi ? Des importations de mobilier d’Allemagne, des fermetures de scieries et des subventions au bois de chauffage ? Les Allemands auraient 1,2 millions d’emplois dans le bois et en 2008 une production de meubles de 18,586 milliards € contre 9,012 en France et 20,577 en Italie, on exporte du bois rond et on importe du meuble, la valeur ajoutée industrielle dans le bois non ? Les Allemands planteraient des résineux, on planterait 28 millions contre 100 en 1990 et 300 en Allemagne, selon les questions et rapports publiés au Sénat, en 2008 la France est 4ème importateur de meubles, la filière est-elle à l’abandon ? La qualité des meubles serait en baisse, comme la part des boucheries, on privilégiant certaines enseignes et pas le commerce de proximité ? La qualité alimentaire, le logement bon marché, le mobilier et l’automobile se produisent à l’étranger ? Alors vive le collaborationisme euro et le plein emploi outre-Rhin ! On entend parler d’import de gazole et de fermetures de raffineries, on ne sait pas faire ou bien travailler c’est trop dur ? Les ports seraient de la compétence des régions, nos voisins feraient plus de transports de conteneurs, on préfère le vrac de moins de valeur ? On publie 61% des diplômés seraient chômeurs, le pib par habitant en 2014 serait sous le niveau 2007, on stagne en Europe du Sud ? On entend dire qu’il faudrait des réseaux pour trouver du travail avec 6 millions de chômeurs et 40% d’actifs entre 55 et 65 ans, pourquoi ne pas faire 6 millions de pré-retraites, comme en Grèce moins d’actifs et 25% de PIB en moins c’est du bon travail ? S’agit-il de réseaux sociaux, on pourrait imaginer un réseau diplômé. Par exemple, on aurait de nombreux avocats au smic, sans augmentation garanties, tout le monde n’est pas chauffeur d’Etat à 6000 euros en poste fonctionnaire ou 29400 de moyenne avec 50 000 emplois de moins dans les scieries. L’Etat relance, ou bien sape la croissance, plus de fonctionnaires et plus de chômeurs est-ce de la justice, on n’est pas dans les niches défiscalisées ou la haute finance qui ferait des toxiques ou prêts de cavalerie, on fait l’Apocalypse par la dette, l’austérité, la désindustrialisation, la baisse monétaire et du pib avec l’inflation, les dépenses et déficits, les risques de bulles, les normes, les dettes pour alimenter des retraités mais pas de droits avant 25 ans ?
a écrit le 02/08/2015 à 22:59 :
Bah, Metternich a tenu 27 ans au pouvoir, et il n'en est rien sorti pour la posterite...
a écrit le 02/08/2015 à 21:55 :
Si les Allemands ré-élisent Merkel c'est que le 4ème Reich est déjà en marche, croyez-moi. Préparons-nous à la guerre pour 2020 au plus tard.
Réponse de le 03/08/2015 à 10:47 :
Complexe d'infériorité comme toujours Nico ...
Vous avez tout pour devenir meilleurs que nous! Aller! :)
a écrit le 02/08/2015 à 21:39 :
Merkel ? Communiste un jour , communiste toujours - la soupe est si bonne - et encore et encore ces pulsions de domination...
Lisez "Terres de sang "...
a écrit le 02/08/2015 à 17:34 :
Cela ne risque pas d arrive à notre champion Hollande, mais comme les français sont des veaux dixit De Gaulle, sur un malentendu tt peut arriver !👎
Réponse de le 02/08/2015 à 21:42 :
Les Français aiment le collectivisme parce qu'ils n'ont pas connu les arrestations au petit matin dont cette chancelière , membre des jeunesses communistes a été la complice , Les Français aiment leurs rentes , cet amour de la rente s'appelle le socialisme
a écrit le 02/08/2015 à 15:25 :
Encore une qui ne sait pas tirer sa révérence à temps. L'Allemagne entraîne tout le monde va l'abîme, mais c'est elle qui faut figure de politique responsable, avec une politique digne du XIX me siècle.
Réponse de le 02/08/2015 à 18:03 :
Si en France on avait un dirigeant comme MME MERKEL nous serions les rois du pétrole ::et oui rigueur ,boulot ,sérieux sont sources de réussite !!tout le contraire de chez nous !!
Réponse de le 03/08/2015 à 12:58 :
sauf que Merkel n'a initié aucune avancée institutionnelle en Europe depuis la crise de 2008 pourtant nécessaires c'est une catastrophe... ces avancées lui permettent aujourd'hui de jouer la fermeté face à la Grèce alors qu'elle n'en voulait pas, sacrée ironie.
a écrit le 02/08/2015 à 14:22 :
C'est une bonne nouvelle pour les allemands ... On a vu les limites de la csu avec la crise grecque .... Chez nous , on aime les bras cassés impliqués dans différents scandales .... Mais bon , comme j'entends si bien dire ... On mérite nos élus ....
Réponse de le 02/08/2015 à 15:06 :
on préfère les billes en économie qui n'ont pas de plan hormis un plan de carrière!
a écrit le 02/08/2015 à 12:46 :
Excellente nouvelle, l'Europe aura grand besoin de cette dirigeante expérimentée et efficace, notamment quand il faudra gérer la faillite française ; espérons aussi qu'elle conservera son excellent ministre des finances Wolfgang Schaüble qui a si bien su protéger l'Europe contre les tentatives de hold-up de Varoufakis.
Réponse de le 02/08/2015 à 15:05 :
ne vous inquiétez pas le modèle teuton fonctionne à merveille: on fermera les banques et on vendra le patrimoine de la France à moins qu'on ne décide comme à Chypre de taxer TOUS les déposants comme cela a été prévu au départ???!!! Le hold up se fera à la mode teuton avec beaucoup de créativité et une absence totale de liberté !!
Réponse de le 03/08/2015 à 15:19 :
et on protégera la rente d'une population allemande vieillissante au détriment de l'Europe dans son ensemble...quel bel avenir cela nous promet !
a écrit le 02/08/2015 à 11:18 :
impressionnant... que dire,
en France, nous sommes sur un "one shoot" de 5 ans
Réponse de le 02/08/2015 à 12:43 :
Ben ou, que voulez-vous, la France est un pays déboussolé qui ne sait plus e qu'il veut ni à quel saint se vouer... et malgré tout toujours pas prêt à élire celui qui ne promettrait que du sang et des larmes.
Réponse de le 02/08/2015 à 16:14 :
+1

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :