Merkel : la France est "en bonne voie" pour réduire son déficit

 |  | 269 mots
Lecture 2 min.
La chancelière allemande Angela Merkel a adressé un satisfecit à la France concernant son objectif de réduction du déficit.
La chancelière allemande Angela Merkel a adressé un satisfecit à la France concernant son objectif de réduction du déficit. (Crédits : reuters.com)
La chancelière allemande a adressé un satisfecit à la France concernant ses objectifs de réformes et de réduction du déficit. L'Allemagne va "tout faire pour accompagner cet effort", a-t-elle ajouté.

La chancelière allemande Angela Merkel a estimé mercredi que la France était "en bonne voie" dans les réformes économiques et a promis que l'Allemagne allait "tout faire pour accompagner cet effort".

"La France est en bonne voie", a déclaré la chancelière lors d'un point de presse à Bruxelles à l'issue d'une rencontre avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Angela Merkel était interrogée sur le nouveau délai de deux ans accordé par la Commission européenne pour que la France revienne sous le seuil de 3% de PIB de déficit public, soit en 2017.

"J'ai pris bonne note de ce qui a été décidé par la Commission", a-t-elle dit. "Je retiens de mes discussions qu'il y a un processus de réformes très intensif en cours, et "je travaille en étroite collaboration avec le président (François) Hollande", a poursuivi la chancelière. "Nous allons tout faire pour accompagner cet effort de réformes."

Angela Merkel a assuré que son pays ne voulait faire "aucune ingérence", mais "nous avons une interprétation commune des opportunités en termes de croissance et d'emploi", a-t-elle souligné.

La Commission se veut plus stricte

La Commission, tout en accordant un délai de deux ans à la France - le troisième consécutif - pour ramener son déficit dans les clous européens, lui a fixé une trajectoire exigeante et l'a placée sous surveillance.

Le pays, abonné aux dérapages budgétaires, irrite de plus en plus ses partenaires européens, qui soupçonnent un traitement de faveur à son égard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2015 à 13:36 :
ESSAI
a écrit le 05/03/2015 à 16:45 :
Que Madame merkel s'occupe d'harmonisation fiscale (affaires Luxleaks et Swissleaks, entre autres), de politique étrangère et de défense européenne. Il ne suffit pas de surfer sur les réformes de ses prédécesseurs pour se faire une réputation. Hélas sur les sujets concernés elle est éminemment absente. Mais il est vrai qu'en termes d'évasion fiscale, le citoyen "lambda" est toujours bon payeur.
a écrit le 05/03/2015 à 10:58 :
Merkel : la France est "en bonne voie" pour réduire son déficit. Inchalla! Depuis combien d'années déjà qu'on ne devait pas dépasser les 3 pour cent de déficit? Les citères de Maastricht ne s'appliquent pas à la France; les Grecs, les Espagnols, Portugais, Irlandais... apprécieront!
a écrit le 05/03/2015 à 10:26 :
Pauvre Mme Merkel dont les déclarations qui doit servir " à satisfaire l'ego des gouvernants français ".
On peut chercher vainement une telle déclaration ' non tronquée " dans la Presse allemande.
En tout cas ce n'est pas ce que les milieux financiers allemands croient, qui en fait redoutent que la France ne tienne pas ses " nouveaux engagements " à l'horizon 2017 qui nécessiteraient au dessus des € 50 milliards un plus de € 30 milliards d'économies.
a écrit le 05/03/2015 à 7:22 :
La montée du FN en France aura eu au moins un avantage, Bruxelles est prêt à tout accepter pour nos déficits et Mme Merkel vante les efforts du gouvernement !!!!
a écrit le 05/03/2015 à 7:20 :
Cela va suffire à redonner le sourire au béat du pouvoir, il est si content de petits compliments, pour lesquels il n'y est pour rien ! Impuissant devant le chaumage pourtant première préoccupation des Français, de son peuple, il se donne en spectacle continuellement et bavarde ....Avoue même son incapacité.... Pauvres de Nous
a écrit le 04/03/2015 à 22:08 :
l'Allemagne tient à son hégémonie. Aujourd'hui avec une monnaie qui lui permet de détruire les économies des pays du sud. Puis, sans cette même monnaie, construction incomplète, qui lui demanderait de faire l'effort de redistribution. si la Grèce voulait bien jouer le rôle du vilain canard naufrageur de l'euro, ce serait sympa. Les allemands eux ne peuvent pas se permettre d'être, par trois fois en cent ans, les ruineurs du continent. N'empêche, chez eux, il n'y a pas de coopération ou coordination, tout est hiérarchie. Soit tu suis en bon clebard, soit tu es le modèle à abattre puis dépasser. Ils jouent perso et c'est tout. Nos dirigeants, qui ne sont plus des hommes d'état depuis belle lurette, sont justes bons à capituler. Militairement ou économiquement.
Réponse de le 05/03/2015 à 2:30 :
l'allemagne a la meme monnaie que la france, alors votre propagande est nulle.
a écrit le 04/03/2015 à 21:26 :
et bien NON: la presse allemande parle de "Unmut" de la chancelière. Ce qui veut dire mécontentement. L'Allemand est une belle langue subtile et raffinée. L'oreille française ressemble à une bouteille de vin, bien bouchée...La France et sa presse (LT) se retrouve de plus en plus dans un monde imaginaire et parallèle! La France inquiète ses partenaires au plus haut degré!
a écrit le 04/03/2015 à 20:47 :
Qu'elle paye ses dettes de guerre afin qu'on puisse nous aussi lui donner un satisfecit.
a écrit le 04/03/2015 à 20:11 :
elle se prends pour qui ? Elle devrait mieux de s'occuper son pays;
a écrit le 04/03/2015 à 19:01 :
L'avis de A. Merkel, comment dire "Ça m'en touche une sans faire bouger l'autre".
a écrit le 04/03/2015 à 18:46 :
C est un complot infâme toutes ces nouvelles encourageantes a quelques jours des elections
Réponse de le 04/03/2015 à 20:17 :
Vous avez déjà songé à regarder moins de BBC et CNN ? :-)
a écrit le 04/03/2015 à 17:56 :
Qu'elle s'occupe de ses pauvres et qu'"elle ne nous gonfle pas. Les conseils des allemands par ci par la , ça commence à m’énerver. Elle n'a aucune leçon à nous donner
Réponse de le 05/03/2015 à 13:49 :
Ouaip, si elle veut nous rendre vraiment service, qu'elle parte elle et toute sa clique !
a écrit le 04/03/2015 à 17:47 :
L'Allemagne a besoin de la France pour contrer la (néfaste) influence américaine en Europe. Son commerce extérieur en pâtit de la baisse des exportations vers l'Ukraine (-50%) et la Russie (-20%) rien que pour l'année 2014. Un tandem France-Allemagne autant sur le plan économique que sur le plan diplomatique pourra devenir l'épine dorsale d'une prochaine Union Européenne, quand les nouvelles générations se seront débarrassées des actuels technocrates atlantistes ("la cinquième colonne") de Bruxelles et de l'emprise des néoConservateurs américains.

A partir de là on peut tout rêver : un axe avec la Russie et la Chine (Eurasie), une Europe de la sécurité (au revoir l'OTAN !) entre Européens, la fin de la zone euro (trop chère)…..

Donc c'est normal (et même encourageant) que Mme. Merkel se montre bienveillante à l'égard de la France.
Réponse de le 04/03/2015 à 18:19 :
D'ailleurs le Président du Directoire de Volkswagen s’attend à une avancée sur la levée des sanctions contre la Russie, c'est ce qu'il a dit hier sur ZDF. Est-ce qu'on peut s'attendre au même son de cloche côté PSA ?
a écrit le 04/03/2015 à 17:37 :
facon tres allemande de dire ' pour l'instant rien n'a encore ete fait, mais on espere que desormais les delais seront courts'
a écrit le 04/03/2015 à 17:36 :
les cantonniers sont toujours dans les bureaux!! sinon je les verrais
a écrit le 04/03/2015 à 17:32 :
Cela fait bientôt trois ans qu'elle tient le même discours, le disque est maintenant rayé !
a écrit le 04/03/2015 à 17:28 :
Celle-ci est qq'un de consensuel quand il faut et elle le prouve par ce propos très......diplomatique, mais si elle était plus "objective" la France avec ses 11% de chômeurs (hollande ayant à lui seul 600000), sa dette à 2100 milliards, son déficit à 4.5% (record européen), sa croissance quasi nulle, etc; etc....elle dirait tout haut ce que la majorité des Français pensent (dernier sondage 82%) il faut qu'il s'en aille vite, très vite.
a écrit le 04/03/2015 à 17:26 :
Sur les "réformes" d'aujourd'hui et de demain.

Aimez ces bonnes réformes.
Et vous vivrez la reprise.
La bonne reprise. Celle qui sent bon la fleur d'oranger.
Transpirez la croissance.
Consommez. Achetez. Vendez...
a écrit le 04/03/2015 à 17:12 :
Je n'en peux plus de cette Allemagne je finis par la détester autant que nos politiques.
Réponse de le 04/03/2015 à 17:35 :
Heureusement qu'elle est la pour nous obliger à faire un minimum de réforme

Avec notre clique politique on serait comme les grecs
a écrit le 04/03/2015 à 17:05 :
Si Merkel nous félicite alors.... On sait pour qui voter en 2017, Merkel dans l'isoloir
a écrit le 04/03/2015 à 17:03 :
La France forcée d’obéir à l'Allemagne... alors que nous menons seuls les efforts militaires de l'Europe... je vais voter FN pour la première fois...
Réponse de le 04/03/2015 à 17:53 :
L'Europe ne demande pas à la France d'intervenir militairement....la France le fait pour ses raisons, même quand d'autres pays sont contre!
Donnons une force armée à l'Europe, mais ça, ni la France, ni l'Angleterre ne le veux!
Réponse de le 05/03/2015 à 0:17 :
Pffff.... a raison: Montrez-moi le mandat à la France donné par les pays d'Europe.

La France - entre outre - est intervenu en Libye, contre l'avis allemand. Regardez maintenant le chaos en Libye avec Daech maintenant devant notre porte. La France s'est engagée en Mali sans se concerter avec ses partenaires européens. Et vous attendez que les autres payent ? Faut oser ...
a écrit le 04/03/2015 à 16:53 :
on va s'étrangler en sarkosy!!
Réponse de le 04/03/2015 à 17:22 :
non Monsieur Sarkozy reprendra les rênes en 2017, hollande ici se contente de se promener, valls d'invectiver et de couler notre pays, Madame Merkel joue la diplomatie, chose que l'autre hollande ne sait faire, enfin Madame Merkel patiente en attendant que l'autre coureur dégage, simple, non?
Réponse de le 04/03/2015 à 21:11 :
@@marilou .mais ça phosphore !!!!!!!!
Réponse de le 04/03/2015 à 23:56 :
Moi je dis ni l'un ni l'autre, Sarko a eu sa chance, il a été plus que décevant !
Réponse de le 05/03/2015 à 17:01 :
@Grisou.
Décevant? c'est un euphémisme. Mais il faut mettre au crédit de Nicolas Sarkozy le fait d'avoir renouvelé le vocabulaire politique en lui faisant adopter un registre familier, voire vulgaire. C'est une avancée ça ! non ?
a écrit le 04/03/2015 à 16:25 :
Elle est sous le charme de pépère comme toutes les autres ... C'est pas possible autrement ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :