Rencontre Hollande/Merkel sur les réfugiés et le "Brexit"

 |   |  265  mots
Cette rencontre à huis clos se tient à quelques jours d'un sommet européen les 18 et 19 février à Bruxelles.
Cette rencontre à huis clos se tient à quelques jours d'un sommet européen les 18 et 19 février à Bruxelles. (Crédits : Reuters)
Le président français et la chancelière allemande Angela Merkel sont arrivés à Strasbourg dimanche en fin d'après-midi pour une rencontre bilatérale informelle, avec au menu la crise des réfugiés et le dossier britannique du "Brexit".

La chancelière allemande et le président français sont arrivés peu après 17H, dimanche, à la préfecture de Strasbourg pour une séance de travail en tête-à-tête, qui devait être suivie d'un dîner dans un restaurant de la capitale alsacienne. Ils n'ont fait aucune déclaration à leur arrivée. Cette rencontre à huis clos se tient à quelques jours d'un sommet européen les 18 et 19 février à Bruxelles.

"Déterminés à défendre Schengen", selon une source diplomatique vendredi, Paris et Berlin entendent notamment étudier les solutions qui passent par des "hot spots", ces centres d'accueil de réfugiés, les renvois de personnes en situation irrégulière, les contrôles à la frontière gréco-turque et une redistribution des réfugiés.

LIRE AUSSI : Réfugiés : le jeu dangereux de Wolfgang Schäuble

Brexit : Paris et Berlin défendent la même position

Sur le dossier du référendum britannique, les deux capitales affichent une convergence de vues, a-t-on précisé vendredi à Paris, en soulignant qu'"il n'y a pas de différence entre la position de Hollande et de Merkel".

Le chef de l'État français exclut notamment de faire "de nouvelles concessions (au Royaume-Uni), de nouvelles ouvertures, de nouvelles demandes" d'ici au sommet de Bruxelles.

François Hollande, Angela Merkel et Martin Schulz s'étaient déjà réunis à Strasbourg le 30 janvier 2015 pour un dîner informel, qui avait été, à l'époque, largement dominé par la crise grecque.

LIRE AUSSi : Brexit : les propositions de l'Union européenne pour convaincre Cameron

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2016 à 5:35 :
Le plus difficile à voir et à supporter, c'est que ce couple fait
semblant de s'entendre sur la photo pour nous donner l'illusion qu'ils
sont aux commandes de l'Europe.
C'est pathétique ! mais c'est trop tard pour revenir en arrière.
J'opte pour cette solution, oui,oui....dictée par qui, d'après
vous ? Ils n'ont pas l'air de se sentir responsables, alors
à quoi bon les prendre en considération. Deux pantins....
qui font des minauderies ,inconscients des souffrances des
autres.
a écrit le 08/02/2016 à 20:16 :
Ainsi nos 2 compères, Merkel Hollande, viennent de se mettre d'accord sur le moyen de reprendre un certain contrôle de la vague migratoire anarchique actuelle, en augmentant simplement le nombre de "hot spots". Aussi simple que cela! Fallait y penser! Franchement géniaux ces 2 là! En plus, si le projet fonctionne comme ils le croient, ils auraient peut-être aussi, faisant d'une pierre 2 coups, trouver là, un moyen pour les Africains de contrôler leur problème de nuages de sauterelles. Comme quoi, une solution peut en amener une autre!
a écrit le 08/02/2016 à 9:49 :
L'Allemagne est a l'origine de ce flots continu de migrants du fait de ses décisions unilatérales. Par conséquent, qu'elle les accueille tous ! Le problème est regle...
Réponse de le 08/02/2016 à 13:11 :
10 millions de déplaces en Syrie, 4,5 millions de réfugiés dans les pays limitrophes, et vous croyez sérieusement que c'est l'Allemagne qui a crée le million de réfugiés qui est arrivé en Europe (dont l'Allemagne et la Suede ont absorbé a elles seules 99%)?

Ah la bonne vieille politique de l'autruche...
a écrit le 08/02/2016 à 9:08 :
En effet il ne faut pas céder aux anglais à qui on a cédé bien trop déjà qu'ils se barrent enfin de l'union européenne, par contre de part l'imposture générale de nos politiciens serviteurs des actionnaires milliardaires on se demande comment on peut croire toutes ces belles déclarations sans âme tandis que l'on voit le fascisme s'étendre petit à petit en France et en Allemagne.

Une idée pour freiner l'extrême droite ? Ben non tiens c'est tellement pratique de bénéficier d'un monstre idiot tellement utile à ce pitoyable système de la sorte pour gagner sans aucune légitimité hein...
a écrit le 08/02/2016 à 8:04 :
Comme Merkel a déjà ouvert les portes à des centaines de milliers de migrants, de nouvelles vagues attendent le printemps pour se lancer à l'assaut de l'Europe. Comme par hasard la Turquie vient d'ouvrir ses frontières aux Syriens pour préparer les premiers départs vers l'UE.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :