Régionales : en Normandie, l'énergie met la campagne sous tension

Petit émirat pétrolier et nucléaire et future place forte de l’éolien marin, la Normandie truste la première place du classement des régions pour le poids des activités de production d’énergies dans l’emploi salarié privé. Pas étonnant, dès lors, que le sujet s’invite dans le débat des régionales, mettant en lumière les lignes de fracture qui traversent les familles politiques.

3 mn

Le dossier sur le futur développement de l'éolien offshore reste clivant pour les candidats aux régionales, en dépit des quelque 8 milliards d'euros d'investissement et des milliers d'emplois qu'ils promettent. (Photo, parc d'éoliennes offshore sur les côtes de la Belgique)
Le dossier sur le futur développement de l'éolien offshore reste clivant pour les candidats aux régionales, en dépit des quelque 8 milliards d'euros d'investissement et des milliers d'emplois qu'ils promettent. (Photo, parc d'éoliennes offshore sur les côtes de la Belgique) (Crédits : Reuters)

Le député communiste de Dieppe, Sébastien Jumel, aura eu beau tonner : « Arrêtons de déconner ». Las, rien n'y a fait. Après de longues semaines de négociations, les partis de gauche ont finalement décidé de partir désunis à la bataille le 20 juin : PS avec EELV d'un côté, PC et LFI de l'autre. En cause, des positions irréconciliables sur le nucléaire. « Il était difficile de composer avec un élu qui milite pour l'implantation d'une nouvelle paire d'EPR à Penly (Seine-Maritime ndlr) et qui s'est battu contre la fermeture de la centrale à charbon du Havre », explique-t-on dans l'entourage de la tête de liste socialiste, Mélanie Boulanger.

Si un rapprochement des gauches est, sinon certain, au moins vraisemblable au second tour, ces désaccords montrent à quel point les questions liées à la transition énergétique électrisent le débat dans une région qui produit presque trois fois plus de kilowatts et de litres de carburant qu'elle n'en consomme, grâce à ses trois centrales nucléaires et à ses deux raffineries Total et Exxon Mobil (parmi les plus capacitaires en Europe).

Le mix, c'est chic mais c'est clivant

Prenons l'éolien offshore par exemple. Avec quatre parcs programmés au large de ses côtes (sur 8 autorisés en France à ce stade), deux usines d'assemblage de pales et de nacelles et trois ports de maintenance, la Normandie est en passe de devenir l'une des têtes de pont des turbines marines. Pour autant, le dossier reste clivant, en dépit des quelque 8 milliards d'euros d'investissement et des milliers d'emplois qu'ils promettent.

Nicolas Bay, tête du liste du RN, demande un moratoire sur l'éolien. Pour marteler le message, il s'est  assuré de la présence sur sa liste  d'Yves Bonnet, ex-député de la Manche et ancien patron de la DST devenu, sur ses vieux jours, pourfendeur des moulins à vent. Quant au président en place, le centriste Hervé Morin, il est accusé par ses détracteurs de soutenir très mollement l'éolien terrestre encore peu développé, en proportion, malgré un gisement de vent potentiellement aurifère.

Vents contraires

A gauche, le consensus n'est pas non plus de mise. Les  précédentes majorités régionales PS de Haute et de Basse Normandie avaient mouillé la chemise avec leurs alliés Verts pour faire sortir des flots les projets  éoliens marins. A l'époque, elles s'étaient heurtées aux communistes, en tête desquels Sébastien Jumel. Six ans plus tard, l'intéressé continue de batailler contre le futur parc de Dieppe-Le Tréport :  à ses yeux, un projet mal ficelé qui met en péril « un château Latour halieutique » pour reprendre les mots des pêcheurs.

Le sujet, à l'instar de celui de l'EPR, reste sensible. En visite sur les côtes du Calvados, il y a quelques jours, pour soutenir la liste rose-verte, Yannick Jadot s'est d'ailleurs prudemment abstenu d'évoquer le thème des énergies préférant aborder... la culture en milieu rural. Histoire sans doute d'éviter de ranimer les vieux contentieux familiaux dans la dernière ligne droite avant le premier tour.

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.