JPMorgan va indemniser des particuliers à hauteur de 4 milliards de dollars

 |   |  310  mots
Selon le Financial Times, JPMorgan, première banque américaine en termes d'actifs, est également prête à assumer la responsabilité des pratiques de sa filiale Washington Mutual dans les dérivés de titres hypothécaires à risque (subprime) avant la crise.
Selon le Financial Times, JPMorgan, première banque américaine en termes d'actifs, est également prête à assumer la responsabilité des pratiques de sa filiale Washington Mutual dans les dérivés de titres hypothécaires à risque (subprime) avant la crise. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans le cadre d‘un vaste accord de 13 milliards de dollars passé avec la Justice américaine, la banque va indemniser certains de ses clients, indique le Wall Street Journal.

Les contours de l'accord à l'amiable, de 13 milliards de dollars passé entre JP Morgan et le département américain de la Justice (DoJ), sont en train de se préciser. La banque américaine a en effet accepté de verser 4 milliards de dollars pour indemniser des particuliers, affirmait le Wall Street Journal ce lundi.

Des allègements de dettes ou des démolitions dans des quartiers pauvres

Ces 4 milliards de dollars se traduiraient par des allègements de dette notamment pour des emprunteurs hypothécaires en difficulté, ou par des démolitions dans des quartiers pauvres où les logements abandonnés dévaluent les autres propriétés, ajoute le quotidien financier, qui cite des sources proches du dossier.

Les termes de cet accord portant sur l'indemnisation des clients étaient en train d'être finalisés lundi soir, ouvrant la voie à l'accord global, qui devrait être officialisé mardi, ajoute le quotidien.

L'accord à l'amiable le plus important jamais obtenu pour une seule entreprise

A 13 milliards de dollars au total, l'accord à l'amiable avec le département américain de la Justice serait le plus important jamais obtenu pour une seule entreprise. Selon le Financial Times, JPMorgan, première banque américaine en termes d'actifs, est également prête à assumer la responsabilité des pratiques de sa filiale Washington Mutual dans les dérivés de titres hypothécaires à risque (subprime) avant la crise, un élément qui bloquait les négociations ces dernières semaines. Le Wall Street Journal est plus nuancé sur ce point. Selon lui la banque est seulement ouverte au "compromis".

JPMorgan Chase avait fait un premier pas fin octobre vers la résolution de ses problèmes avec les Etats-Unis liés à sa conduite sur le marché hypothécaire avant la crise, en versant 5,1 milliards de dollars aux organismes parapublics de refinancement hypothécaire Freddie Mac et Fannie Mae.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2014 à 0:04 :
Salut je besoin de laide pour creét une asonciation merci
a écrit le 19/11/2013 à 17:22 :
Une goutte d'eau dans un océan de dollars. La vraie sanction aurait été de démanteler cette banque.
a écrit le 19/11/2013 à 16:05 :
Les Banques françaises pourraient s'en inspirer et indemniser lez victimes de l'#affaireapollonia : Escroquerie en bande organisée de 1 milliard € avec l'implication de Banques, notaires, courtiers....
L'affaire est instruite au pénal à Marseille depuis 2008.
La justice française ne se précite pas à faire avancer ce dossier!!! Mme Taubira nous parle de courage, elle ferait bien de le montrer dans cette affaire.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :