L'Oréal dégage une rentabilité record

 |   |  311  mots
Sur le seul quatrième trimestre, sa croissance a atteint 5,4%, dépassant légèrement les 4,5%-5,0% attendus par les analystes et marquant une accélération par rapport aux 4,9% des neuf premiers mois.
Sur le seul quatrième trimestre, sa croissance a atteint 5,4%, dépassant légèrement les 4,5%-5,0% attendus par les analystes et marquant une accélération par rapport aux 4,9% des neuf premiers mois. (Crédits : reuters.com)
L'Oréal a bouclé l'année 2013 en beauté avec une accélération de sa croissance grâce à sa division de produits de luxe.

Année faste pour le numéro un mondial des cosmétiques. L'Oréal a terminé 2013 sur une rentabilité record et sur une accélération de sa croissance grâce à sa division de produits de luxe, alors que les investisseurs se focalisent surtout sur l'avenir des 29,5% que Nestlé détient dans le capital du groupe français.

Le propriétaire de Garnier, Lancôme ou encore Yves Saint Laurent Beauté, a vu ses ventes progresser de 2,3% à 22,98 milliards d'euros, un chiffre proche du consensus Thomson Reuters de 23,04 milliards.

Les produits de luxe sont recherchés

Sur le seul quatrième trimestre, sa croissance a atteint 5,4%, dépassant légèrement les 4,5%-5,0% attendus par les analystes et marquant une accélération par rapport aux 4,9% des neuf premiers mois.

Cette progression a été largement tirée par les produits de luxe (Lancôme, Armani, Kiehl's, YSL Beauté), dont la croissance organique a fortement accéléré en fin d'année à 8,4% (+6,2% sur neuf mois).

Sur l'année, la division signe une performance semblable à celle des parfums et cosmétiques de LVMH (Dior, Guerlain, Givenchy) qui ont vu leur croissance atteindre 7%.

Les produits grand public font moins recette

A l'inverse, la dynamique a nettement faibli dans les produits grand public (L'Oréal Paris, Garnier, Maybelline), première division du groupe, dont la croissance a reculé à 3,7% au quatrième trimestre, après 5,3% sur neuf mois.

Le résultat d'exploitation, de 3,87 milliards d'euros (consensus Reuters 3,84 milliards), affiche une progression de 4,8%, tandis que la marge s'améliore de 40 points de base pour atteindre un record à 16,9%.

Le résultat net part du groupe ressort en hausse de 3,2% à 2,96 milliards, un chiffre proche du consensus de 3,08 milliards, et le dividende proposé est en augmentation de 8,7% à 2,50 euros par action.

Fort de ces chiffres, L'Oréal s'est dit "confiant dans sa capacité à surperformer le marché en 2014", sans plus de précision.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :