Temasek perd plus de 500 millions de livres sur la vente de sa part dans Barclays

 |   |  227  mots
La holding d'investissement du gouvernement singapourien aurait perdu de 500 à 600 millions de livres après avoir vendu sa participation estimée à 2% dans la banque britannique Barclays. En mai, elle aurait déjà perdu 4,6 milliard de dollars pour la cession de sa part dans Bank of America.

Temasek a perdu 500 à 600 millions de livres (575,1 à 690,9 millions d?euros), selon le quotidien Straits Times de jeudi. La holding d?investissement du gouvernement singapourien aurait cédé, entre décembre et janvier, la participation estimée à 2% qu?il détenait dans la banque britannique Barclays. Il réalise au passage une moins-value importante. Surtout après avoir dépensé plus d?un milliard de livres (1,16 milliard d'euros) pour acquérir ses parts au cours des deux dernières années.


Cette cession montre que Temasek cherche à sortir du secteur bancaire. Déjà en mai, le fonds singapourien a annoncé avoir vendu sa part dans Bank of America (BofA). La holding avait investi dans la banque d'affaires Merrill Lynch pour un total estimé à 5,9 milliards de dollars (4,1 milliards d?euros), et s'était retrouvé actionnaire de BofA sans vraiment le vouloir, à hauteur de 3,8%, lorsque cette dernière avait racheté Merrill Lynch. Lors de cette transaction, Temasek aurait perdu 4,6 milliards de dollars (3,2  milliards d?euros).


La directrice générale de Temasek, Ho Ching, a déclaré en mai que la holding voulait réduire son exposition en Occident et se concentrer plutôt sur l?Asie et sur les autres marchés émergents comme l'Amérique latine et la Russie. Selon des analystes de Nomura, le fonds singapourien devrait investir sur les secteurs de l'énergie et de la consommation.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :