Les banques britanniques s'engagent à limiter les bonus

Les principales britanniques se sont engagées à limiter les bonus alors que le Premier ministre promet "les mesures les plus dures au monde".
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Les cinq plus grandes banques britanniques se sont engagées ce mercredi à respecter les règles établies lors du sommet du G20, les 24 et 25 septembre à Pittsburgh (Etats-Unis). HSBC, Barclays, Lloyds, Royal Bank of Scotland et Standard Chartered ont ainsi accepté la limitation des bonus, a expliqué le ministre des Finances Alistair Darling.

"Nous nous doterons d'une nouvelle 'loi sur les entreprises et les services financiers' qui interdira l'ancien système des bonus et empêchera les entreprises de les utiliser", avait expliqué Gordon Brown ce week-end à la BBC. Le premier ministre britannique avait assuré que les textes présentés au parlement d'ici quelques semaines incluraient "les mesures les plus dures au monde".

"Dès qu'il y aura un mauvais comportement, la Financial Services Authority (FSA, l'autorité de régulation du secteur financier, NDLR) aura le droit d'intervenir, et si des entreprises ne sont pas prêtes à se comporter de manière respectueuse de toutes ces nouvelles propositions en matière de traitement juste des bonus et des rémunérations, des pénalités seront imposées à ces entreprises", avait-t-il précisé.

Lors du sommet de Pittsburgh les dirigeants du G20 s'étaient sont mis d'accord sur le principe d'une limitation des primes versées dans les métiers de la finance. Ils recommandaient un plafonnement des rémunérations variables lorsque les règles de fonds propres ne sont pas respectées. Aucun plafond chiffré ne sera imposé au niveau global. Les banques ne respectant pas ces règles seront sanctionnées.

Les banques centrales des principales économies développées et émergentes pourront limiter le montant global des bonus dans les banques. Le G20 a également décidé d'interdire les bonus garantis au-delà d'un an, d'instaurer un paiement différé sur trois ans de ces primes, de mettre en place un système de bonus-malus dans la finance et de prévoir une partie du paiement des bonus en titres.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.