La Fed impose aux banques de réviser leur politique de bonus

 |   |  190  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
La Fed assure vouloir contrôler de près la façon dont les banques mettront en œuvre ses directives, rappelant qu'elle avait le pouvoir de "prendre des mesures contre toute banque engagée ou sur le point de s'engager dans toute pratique dangereuse ou douteuse".

La Réserve fédérale américaine s'apprête à imposer une révision des politiques de bonus des banques exerçant une activité aux Etats-Unis. La Fed attend ainsi des banques "qu'elles revoient immédiatement leur dispositif de bonus et de primes de manière à faire en sorte qu'il n'encourage pas une prise de risque excessif, et pour mettre en oeuvre des rectifications là où elles s'imposent".

La banque centrale américaine a expliqué qu'elle comptait contrôler de près la façon dont les banques mettront en oeuvre ses directives, rappelant qu'elle avait le pouvoir de "prendre des mesures contre toute banque engagée ou sur le point de s'engager dans toute pratique dangereuse ou douteuse", quelle qu'elle soit.

Cette "proposition de directive en faveur d'une politique de primes saine" ne devrait pas entrer en vigueur avant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Selon la Fed, elle est "conforme" aux principes définis par le Conseil pour la stabilité financière (CSF), organisme de coordination internationale dont les pays avancés et émergents réunis au sein du G20 se sont engagés à mettre en oeuvre les recommandations.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/10/2009 à 19:19 :
tant que je touche mon million cette année ...
a écrit le 23/10/2009 à 6:14 :
hi hi hi! nous sommes sauvés merci la FED !!
a écrit le 23/10/2009 à 4:45 :
L'application en France des principes établis par le G20, va se heurter au lobbyisme de la Fédération Bancaire Française. Je ne crois pas que les banques de notre pays vont changer leur business model. Le fait que le Législateur n'ait plus interdire le crédit revolving est un premier révelateur. Chez nous les régulateurs , BdF, AMF, gouvernement, législateur,..,ne sont pas très volontaires face à l'omnipotence des banques.
a écrit le 23/10/2009 à 2:07 :
bonjour
le capitaliste est une honte de l'humanité, ces bourses du monde, sont responsable du mal être des hommes, comme la pollution de notre planète
on dit que l'homme est intelligent, mais non c'est la nature
a écrit le 22/10/2009 à 20:52 :
Cette nouvelle me parait d'une importance extrême. La Fed va peut-être nous éviter de prendre le mur de face, tôt ou tard.
On parle beaucoup d'Obama. Mais là il me semble que la raison nous vient de Bernanke. Merci à lui. Tout dépendra bien sûr de là où il placera le curseur.
a écrit le 22/10/2009 à 19:22 :
On se marre...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :