Goldman Sachs plafonne la rémunération de ses dirigeants à Londres

 |   |  246  mots
Suite à l'instauration par le gouvernement britannique d'une taxe sur les bonus distribués par les banques, Goldman Sachs a décidé de limiter la rémunération de ses cent plus hauts dirigeants basés au Royaume-Uni à un million de livres (1,13 million d'euros).

La banque américaine Goldman Sachs a limité la rémunération de ses cent plus hauts dirigeants basés au Royaume-Uni à un million de livres (1,13 million d'euros), a rapporté lundi l'agence Dow Jones, citant une source proche du dossier. Le gouvernement britannique a été le premier à instaurer une taxe exceptionnelle de 50% (au-dessus de 28.000 euros) sur les bonus octroyés par les banques présentes sur son territoire.

La décision "affecte le salaire et le bonus d'une centaine des plus hauts dirigeants de Goldman Sachs basés à Londres", en réaction à la décision du gouvernement britannique d'imposer une taxe sur les bonus bancaires et à la polémique sur les salaires élevés des banques aux Etats-Unis, selon l'agence. La banque a octroyé 16,2 milliards de dollars de salaires et bonus à ses employés en 2009, bien plus que les 10,934 milliards versés en 2008.

Au quatrième trimestre 2008, au plus fort de la crise financière, elle avait essuyé la première perte trimestrielle de son histoire et reçu 10 milliards de dollars d'aide gouvernementale, aujourd'hui remboursés. Alors que le niveau très élevé des rémunérations dans la finance, en particulier chez Goldman Sachs, fait scandale dans l'opinion, les médias et la classe politique aux Etats-Unis, la banque a voulu faire taire les critiques en diminuant ses rémunérations annuelles de 519 millions de dollars par rapport à ce qui était attendu, par le biais d'une donation au fonds de charité Goldman Sachs Gives.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/01/2010 à 8:45 :
"519 millions de dollars par rapport à ce qui était attendu", L'article meritrait une correction. Les medias ne cessent de clamer que les remunerations doivent etre liees a la performance, or il n est etat d'aucune performance dans cet article. A bon entendeur, salut.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :