Résultats 2010 conformes et objectifs confirmés pour la Société Générale

 |   |  431  mots
Copyright Reuters
La deuxième banque française par la capitalisation boursière a annoncé ce mercredi un bénéfice net multiplié par quatre pour le quatrième trimestre 2010 et confirme ses objectifs 2012. L'impact financier des événements en Egypte, selon la banque ne peut pas encore être évalué.

La Société Générale (SocGen) indique dans un communiqué avoir enregistré un résultat net de 874 millions d'euros l'an dernier. Le consensus établi par la rédaction de l'agence Reuters tablait sur un quadruplement du bénéfice net à 869 millions d'euros.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière fait aussi savoir qu'elle confirme son objectif de six milliards d'euros de bénéfice net en 2012 . Elle déclare à nouveau qu'elle n'aura pas besoin de faire appel au marché pour atteindre un ratio de fonds propres durs "core tier one" de 8,5% à fin 2013.

La SocGen versera cette année un dividende de 1,75 euro par action avec option de paiement en action, contre 0,25 euro un an plus tôt.

En termes de perspective, la Société Générale est optimiste. L'activité sur les marchés financiers s'est améliorée début 2011 par rapport au dernier trimestre de l'an dernier, marqué par la crise irlandaise et les tensions sur la dette souveraine dans la zone euro, a déclaré Séverin Cabannes, directeur général délégué de la Société générale dans un entretien à Reuters Insider.

La banque estime aussi qu'il est encore trop tôt pour évaluer l'impact financier des événements en Egypte où le président Hosni Moubarak a été contraint de quitter le pouvoir après trois semaines de manifestations. "La situation sur les marchés (entre janvier et maintenant) est légèrement meilleure que ce que nous avons vu sur le dernier trimestre", a dit Séverin Cabannes. "Nous pouvons voir depuis le début de l'année une tendance meilleure". Il a également fait savoir qu'à la suite des événements en Egypte, la Société générale n'avait pas modifié sa stratégie dans le pays, où la banque se développe par croissance organique.

Interrogé sur la Côte d'Ivoire, où BNP Paribas et Citigroup ont décidé de suspendre leurs activités, Séverin Cabannes a fait savoir que la Société générale n'avait pas encore pris de décision concernant un éventuel arrêt de ses activités. "Nous surveillons jour après jour, heure par heure, la situation", a-t-il dit à propos de la Côte d'Ivoire. "Notre souhait est de maintenir notre capacité à opérer dans le pays."

Le directeur général délégué de la SocGen a également indiqué que la banque tablait sur une croissance de l'ordre de 5% à 10% de ses bénéfices en Russie, où le groupe est présent avec Rosbank.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/05/2011 à 19:57 :
A BOIC / Lorsqu'on lit un journal financier on est censé avoir quelques notions d'économie . Comment dire encore ce type d'inepsie ???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :