Affaire Madoff : la filiale de Natixis condamnée à rembourser un client va faire appel

 |   |  201  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
1818 Gestion, la filiale de Banque Privée 1818, elle-même détenue à 100% par Natixis, conteste la décision du Tribunal de commerce de Paris la condamnant à indemniser un client investi dans Luxalpha

1818 Gestion, filiale de Banque Privée 1818 dont la maison mère est Natixis, a décidé de faire appel de la décision du Tribunal de commerce de Paris qui l'a condamnée à payer 100.377 euros à la Someg, soit la totalité de la somme investie dans le fonds "madoffé" Luxalpha, pour non respect des engagements du mandat de gestion signé entre 1818 Gestion et la Someg le 8 février 2008.

La société de gestion indique que la ligne Luxalpha ne représentait que 4,12% du portefeuille et que ce fonds était Ucits 3 (conforme aux directives européennes) et autorisé à la commercilailsation en France par l'Autorité des marchés financiers.

Par ailleurs, le Tribunal a jugé que ce fonds s'apparentait à de la gestion alternative et qu'il ne correspondait donc pas au profil "prudent" du client retenu par le client. Ce à quoi 1818 gestion répond que la convention de mandat de gestion n'interdisait pas d'investir dans de la gestion alternative.

Si 1818 Gestion est déboutée en appel, elle pourra toujours se pourvoir en cassation. C'est toutefois un message fort envoyé par la justice française en faveur des client qui ont souscrit du Luxalpha dans le cadre d'un mandat sous gestion avec un profil "prudent".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/02/2011 à 9:52 :
C'est quand meme en gestion alternative que tu vas retrouver tous les produits dérivés les plus complexes, les plus pourris, avec des modéles d'évaluation parfois bancals. Donc oui la gestion alternative est plus risquée qu'un simple placement en action/oblig/fond euro.
Réponse de le 22/02/2011 à 22:52 :
pas d'accord vous confondez probablement avec les produits structurés, ou les produits de titrisation. La gestion alternative ou gestion décorrélée utilise des stratégies d'investissements avec des outils ou techniques de couvertures. Le sous jacent est souvent en action ou en obligation. Dans des marchés chaotiques, certaines stratégies sont préférables à des stratégies dites long only non couvertes. Aprés il convient de sélectionner les bons gérants!!! et pour cela mieux vaut se faire conseiller par des personnes compétentes et habilitées.
a écrit le 22/02/2011 à 9:01 :
Effectivement dire que la gestion dite alternative est plus risquée que d'autres formes de gestion de type stock picking, directionnelle, quantitative, discrétionnaire ou autre...est une hérésie. Le probleme de madoff c'est d'abord et avant tout une arnaque!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :